088 · Créer un blog rentable : Le guide complet du débutant

Créer et gérer un blog est depuis longtemps une façon que beaucoup de blogueurs utilisent pour gagner de l’argent en ligne. Et même si cela n’est plus aussi facile que dans les années 2000-2010, il est encore possible aujourd’hui de lancer un blog rentable, mais cela nécessite de la méthode et du travail, comme je vous l’expliquerai dans cet article.

En quoi consiste cette idée ?

Je pense que le titre de cet article est assez explicite, mais pour être plus clair encore, l’idée globale ici est de construire un blog, de l’alimenter régulièrement avec du contenu pertinent puis de le rentabiliser. Mais avant d’aller plus loin, il serait peut-être intéressant d’expliquer ce qu’est exactement un blog, pour les personnes qui ne savent pas ou pour celles qui pensent savoir, mais se trompent.

Un blog, c’est essentiellement un type de site web mis à jour régulièrement avec des articles contenant des informations sous forme de textes, mais aussi de vidéos, d’images et d’autres formes de contenu encore. Créer un blog vous permet de partager vos réflexions, vos conseils ou vos connaissances avec un public qui partage vos intérêts, et cela sur n’importe quel sujet, comme la cuisine, les voyages, la mode, la finance personnelle, l’environnement, la technologie, le bien-être, ou même des sujets ultra-spécifiques comme la collection de timbres rares ou l’astronomie amateur.

Le processus est relativement simple, puisque vous commencez par écrire des articles informatifs, divertissants ou éducatifs liés à votre domaine de prédilection, attirant ainsi des lecteurs qui cherchent des informations sur les sujets que vous abordez, des réponses à leurs questions ou qui sont juste intéressés par vos idées. Plus votre contenu est utile et captivant, plus vous attirerez un public fidèle.

Là où cela devient passionnant, c’est lorsque vous commencez à monétiser votre blog. Cela signifie que vous utilisez différentes méthodes pour générer des revenus grâce à votre contenu. De la publicité en ligne à la vente de produits numériques, il existe une variété de possibilités de monétisation que nous allons explorer plus loin. Votre blog devient ainsi une plateforme multifonctionnelle où vous pouvez non seulement partager vos passions, mais aussi en tirer un revenu.

En somme, gagner de l’argent avec un blog consiste à canaliser vos intérêts dans un espace en ligne où vous partagez des informations précieuses. Mais attention, la réussite dans le monde du blogging exige un investissement de temps et de travail de votre part. Rien d’insurmontable, rassurez-vous, et ce guide vous aidera à mettre toutes les chances de réussite de votre côté.

Créer votre blog étape par étape

Entrons directement dans le vif du sujet et voyons quelles sont les étapes à suivre pour que vous puissiez construire votre propre blog gratuitement, écrire des articles captivants, optimiser vos contenus pour le référencement naturel, mettre en place des outils de monétisations, ainsi que les autres étapes qui vous permettront d’avoir un blog de qualité et rentable.

1Choisir une niche stratégique

Une erreur que commettent beaucoup de débutants est de se dire qu’ils vont ouvrir un blog, sans idée précise, et qu’ils y parleront de tout et de rien. Cette solution de « se laisser porter par le vent », ça aurait marché en 2004, mais plus maintenant (sauf rares exceptions). Car, savez-vous combien de blogs il existe aujourd’hui sur le web ? 600 millions ! Et ce n’est pas tout, puisqu’environ 7 millions d’articles de blog sont publiés… chaque jour ! 😲 Vous comprenez mieux pourquoi il est plus difficile de percer aujourd’hui dans ce milieu.

Donc, la première chose importante à faire avant de démarrer quoi que ce soit est de trouver une bonne niche. Et avant d’aller plus loin, il est important de savoir de quoi on parle.

Qu’est-ce qu’une niche ?

Une niche désigne un segment restreint d’un sujet ou d’un marché plus large, sur lequel vous concentrez votre contenu. Cela vous permet de viser un public spécifique ayant des intérêts particuliers, établissant ainsi une connexion plus profonde et pertinente avec vos lecteurs.

Par exemple, au lieu de traiter de la santé en général, une niche pourrait être la gestion naturelle du stress chez les jeunes mamans ou l’alimentation sans gluten pour les sportifs. Cela permet d’offrir un contenu spécialisé, d’attirer un public intéressé par cette thématique spécifique, et surtout de se démarquer des sujets plus mainstream souvent surexploités.

Il existe pléthore de sujets qui intéressent les gens, et vous vous doutez bien que les plus populaires sont ceux les plus fréquemment abordés. Vous devrez donc ici trouver une niche qui n’est à la fois pas trop exploitée, mais suffisamment populaire. Mais attention, il ne s’agit pas de choisir simplement celle qui a le meilleur équilibre entre ces deux critères dans une liste, car l’autre condition est que vous ayez un minimum d’affinité et d’intérêt pour celle-ci. Sans passion, vous aurez peu de résultats.

La meilleure méthode pour trouver la niche idéale est de commencer par faire une liste des choses que vous aimez particulièrement faire, de vos hobbies et vos passions, puis de voir quelles sont les niches que vous pourriez exploiter. Et pour vous aider à mieux comprendre et trouver l’inspiration, je vous propose une liste de sujets populaires et de niches potentielles exploitables.

  • Développement personnel : Confiance en soi pour les jeunes adultes en transition de carrière, gestion du stress pour les étudiants en période d’examens, croissance personnelle pour les parents célibataires…
  • Santé et bien-être : Yoga et méditation pour les voyageurs, alimentation paléo pour les amateurs de sports et d’aventure, gestion de l’anxiété pour les entrepreneurs qui démarrent…
  • Voyages : Voyage en solo pour les femmes avides d’aventure, explorations culinaires autour du monde, randonnées pédestres et camping en famille pour les parents en quête de nature…
  • Mode et beauté : Mode éthique et durable pour les professionnels de la confection, tutoriels de maquillage pour les personnes allergiques aux produits chimiques, maquillage minimaliste pour les voyageuses…
  • Finances personnelles : Investissement dans les crypto-monnaies pour les jeunes adultes, économies budgétaires pour les familles nombreuses, planification financière pour les travailleurs indépendants…
  • Technologie : Applications de productivité pour les étudiants en médecine, gadgets intelligents pour les seniors soucieux de leur bien-être, technologie verte pour les passionnés d’écologie…
  • Alimentation et cuisine : Cuisine sans gluten pour les amateurs de fitness, recettes végétaliennes pour les jeunes mères occupées, pâtisserie créative pour les passionnés de DIY…
  • Parentalité : Parentalité positive pour les parents d’enfants ayant des besoins spécifiques, éducation à domicile pour les familles nomades, ressources pour les parents adoptifs…
  • Art et créativité : Peinture acrylique pour les amateurs de méditation, composition musicale pour les passionnés de science-fiction, l’art comme thérapie pour les personnes en convalescence.

Comme vous le voyez, l’idée est de prendre un concept spécifique et de l’attribuer à une catégorie de personnes, tout en gardant une certaine cohérence, bien entendu (faire la cuisine en apesanteur pour les haltérophiles n’aurait aucun sens, par exemple). Notez aussi que, même si certaines niches semblent totalement inintéressantes, il y a de fortes chances que toutes sont déjà exploitées à divers degrés. Vous pouvez donc vous servir de cette liste comme base, mais continuez à creuser pour trouver LA niche unique qui vous correspond le mieux.

2Trouver un nom percutant pour votre blog

Deuxième point très important, trouver un nom qui « claque » bien. J’ai écrit un article de blog complet sur le sujet, donc je ne vais pas trop entrer dans les détails ici, mais pour ceux qui ont la flemme d’aller le lire, sachez que votre nom de blog est comme votre carte de visite en ligne, il doit refléter le contenu que vous proposez et attirer l’attention de votre public cible. Commencez donc par définir clairement la thématique de votre blog.

Ensuite, essayez de regrouper des mots clés pertinents liés à votre niche. Ces mots clés peuvent être des termes spécifiques, des adjectifs descriptifs ou des expressions qui indiquent clairement de quoi vous parlez.

La créativité est un autre élément essentiel. Jouez avec les mots, combinez-les de manière originale et voyez ceux ayant du sens. Visez la simplicité pour que votre nom soit facile à mémoriser et à saisir dans la barre d’adresse du navigateur ou lors d’une recherche Google. Évitez les noms trop longs ou complexes qui pourraient compliquer le bouche-à-oreille.

Assurez-vous aussi que ce nom soit disponible avec l’extension souhaitée (.com si possible) pour enregistrer le nom de domaine. Vous pouvez utiliser des outils de vérification de disponibilité de domaine en ligne tels que EX2 pour vous aider dans cette étape. Un nom de domaine en accord avec le nom de votre blog renforce la cohérence de votre marque et facilite la recherche de votre site.

Enfin, s’il est disponible, ne vous ruez pas tout de suite dessus. Testez d’abord votre nom de blog avec quelques amis ou collègues pour obtenir des avis extérieurs. Assurez-vous que le nom ne prête pas à confusion et qu’il évoque correctement le contenu que vous prévoyez de publier.

3Choisir une plateforme de blogging adaptée

Il en existe plein donc vous n’aurez que l’embarra du choix. La plus connue et la plus massivement utilisée à travers le monde est WordPress. Ce CMS (Content Manager System) se décline en 2 versions. La première, WordPress.com, propose une expérience plus simple et conviviale, idéale pour les débutants, mais est très limitée dans sa version gratuite. La seconde, WordPress.org, requiert quelques connaissances de base, notamment sur l’hébergement web, mais vous offre un contrôle total et presque sans limites de personnalisation.

Notez cependant que l’installation et la gestion de la version « .org » n’est pas sorcier et s’apprend même assez rapidement. J’ai d’ailleurs écrit un article complet sur le sujet, dans lequel vous apprendrez l’essentiel pour pouvoir utiliser WordPress et publier vos premiers articles. De plus, j’y parle plus longuement des différences entre les deux versions donc allez le lire si tout cela vous intéresse.

Et si n’aimez pas WordPress, l’autre solution qui d’après moi est la plus adaptée pour créer un blog lorsqu’on est débutant est de passer par une plateforme de type « website builder » (constructeurs de sites web) telle que Wix, Weebly ou Squarespace. Ces trois-ci ne sont les plus connues, mais il en existe beaucoup d’autres.

La grande force des websites builders est qu’ils proposent une interface qui permet de construire rapidement et facilement votre blog et ses pages via un simple « glisser-déposer ». Vous avez donc votre page d’un côté, et tous les éléments que vous pouvez ajouter et personnaliser de l’autre (titre, paragraphe, image, liste, etc.), il vous suffit donc de glisser chaque élément à l’endroit où vous souhaitez qu’il soit, puis de le personnaliser (ajouter du texte, une image, etc.).

Chacune de ces plateformes offre une formule gratuite avec des fonctionnalités de base qui seront suffisantes pour démarrer. Sachez cependant que vous pourriez avoir besoin de plus d’options (personnalisation plus poussée, plus d’espace, fonctionnalités e-commerce avancées, meilleur support technique, outils d’analyse, etc.) et donc devoir passer à une formule payante plus tard. Mais les prix sont assez abordables puisqu’ils démarrent à partir de 10€ par mois pour Wix, et le nom de domaine personnalisé est souvent inclus avec.

WordPress ou website builder sont pour moi les meilleures solutions pour construire votre blog, car en plus de pouvoir publier des articles, elles permettent l’intégration de diverses fonctionnalités via des plugins ou apps, et puis surtout offrent la possibilité d’implémenter les divers moyens de monétisation dont on parlera plus loin dans cet article. Mais si vous souhaitez explorer d’autres moyens, allez voir du côté de Ghost, Jimdo, Medium, Tumblr, Blogger ou même LinkedIn.

Chacune de ces solutions a ses avantages et inconvénients, alors testez-les et choisissez celle qui correspond le mieux à vos besoins en termes de facilité d’utilisation, de personnalisation et de fonctionnalités.

Notez enfin que la plupart des solutions proposées ici, ou même celles que vous trouverez sur le Web, souffrent dans leur version gratuite de deux gros inconvénients. Le premier est que vous ne pourrez pas utiliser votre nom de domaine (celui dont j’ai parlé plus haut), mais aurez plutôt une adresse web intégrant le nom de la plateforme (ex: www.nom_de_votre_blog.wix.com). Le second est que de la publicité risque d’être affichée sur chacune des pages de votre blog. Pour éviter cela, vous devrez donc passer par une formule payante.

Un screen de Elementor Elementor est un plugin WordPress, disponible dans une version gratuite (mais allégée), permettant de créer son blog assez facilement, via une interface de type « glisser-déposer », agréable et intuitive.

Que sont les « thèmes » et les « plugins » ?

Vous croiserez souvent ces deux termes lorsque vous commencerez la construction de votre blog, mais aussi dans cet article, il me semble donc utile de vous expliquer rapidement de quoi il s’agit.

  • Un « thème » est un ensemble de fichiers qui détermine l’apparence visuelle (ou l’habillage) et la mise en page de votre site web. Il définit le style, les couleurs, les polices et la disposition des éléments tels que les en-têtes, les pieds de page et les zones de contenu. Les thèmes permettent de personnaliser l’aspect de votre site et de modifier des options sans avoir à coder manuellement chaque élément. Ils peuvent être choisis en fonction de la nature de votre site (un blog dans ce cas précis) et de vos préférences esthétiques.
  • Les « plugins« , appelés aussi « apps » sur certaines plateformes, sont des extensions logicielles que vous pouvez « greffer » à votre blog pour ajouter des fonctionnalités et des caractéristiques supplémentaires. Ils permettent par exemple d’intégrer des formulaires de contact ou autres, des galeries d’images, des boutons de partage sur les réseaux sociaux, des fonctionnalités e-commerce, des optimisations de référencement (SEO), et bien plus encore. Ils étendent donc les capacités de base de votre site Internet sans nécessiter de connaissances en programmation. Chaque plugin est conçu pour accomplir une tâche spécifique, ce qui vous permet de personnaliser et d’améliorer votre site en fonction de vos besoins.

Pour résumer, les thèmes déterminent l’apparence visuelle de votre site web, tandis que les plugins ajoutent des fonctionnalités spécifiques pour répondre aux besoins de votre site et de vos utilisateurs. Sachez aussi que pour l’un et l’autre il en existe des gratuits et des payants.

4Créer un design attrayant et convivial

Lorsque les visiteurs arriveront sur votre blog, leur première impression sera façonnée par son design. Construire un blog agréable à regarder et surtout soigner son ergonomie et son intuitivité sont les éléments de base essentiels pour retenir l’attention de vos lecteurs et les encourager à explorer davantage votre contenu. Voyons donc maintenant les différents points auxquels vous devrez prêter une attention particulière.

  • Choisir un thème adapté : Votre thème est la fondation de votre design. Optez pour un thème qui correspond à l’ambiance de votre blog et facilite la navigation. Les options varient en fonction de la plateforme que vous utilisez, mais recherchez des thèmes épurés, esthétiques et s’adaptant bien aux écrans mobiles.
  • Personnalisation créative : Modifiez les couleurs, les polices et les mises en page pour refléter votre style personnel. Assurez-vous que le design reste cohérent d’une page à l’autre et n’ayez pas peur de puiser votre inspiration d’autres blogs que vous appréciez (mais attention de ne pas faire du « copier/coller »).
  • Intégrez des images : Les images sont des éléments importants qui facilitent la compréhension visuelle et renforcent l’impact émotionnel de votre contenu. Utilisez des images pertinentes, attrayantes et de hautes qualités pour illustrer vos articles. Notez aussi que vous devrez optimiser vos images pour ne pas impacter la vitesse de chargement du site.
  • Navigation intuitive : Rien ne décourage plus rapidement un visiteur qu’une navigation confuse. Organisez votre menu de manière logique et simple. Créez des catégories claires pour que les visiteurs trouvent facilement ce qu’ils cherchent.
  • Contenu lisible : La lisibilité est cruciale. Choisissez des polices de caractères claires et des tailles appropriées. Utilisez des paragraphes courts et des titres pour diviser le contenu en sections digestes.
  • Espace Respirable : Ne surchargez pas votre design avec trop d’éléments. Utilisez l’espace négatif pour offrir une mise en page aérée et agréable à parcourir.
  • Mobile-friendly : Assurez-vous que votre design soit « responsive », c’est-à-dire qu’il s’adapte correctement aux appareils mobiles. Plus de la moitié des visiteurs accèdent aux sites web via leur smartphone ou leur tablette, offrir une expérience agréable sur mobile est donc essentiel.
  • Test et ajustement : Une fois que vous avez mis en place votre design, testez-le sur différents appareils et demandez l’avis d’amis ou de collègues. Apporter ensuite des ajustements pour améliorer l’expérience utilisateur (UX).

Un design réussi fusionne esthétique et fonctionnalité pour guider vos lecteurs à travers votre contenu. En investissant du temps dans la création d’un design attrayant et fluide, vous donnerez une première impression positive qui incitera les visiteurs à explorer davantage et à revenir vous lire.

Ce ne sera peut-être pas un exercice facile, surtout si vous n’avez aucune connaissance dans le domaine du webdesign et de l’ergonomie web. Et si vous souhaitez avoir un blog qui répond à toutes les exigences que je viens de vous exposer, une solution simple et relativement peu onéreuse est de faire appel à un professionnel qui se chargera du design (ou même de construire le blog) pour vous.

Et pour cela vous pouvez passer par une plateforme de freelance telle que ComeUp, Fiverr ou Malt. Vous y trouverez des gens compétents, qui travaillent vite, et qui pourront vous aider sans que cela ne vous coute un bras.

5Produire un contenu de haute qualité

C’est l’un des piliers fondamentaux pour réussir votre blog, car même s’il est magnifiquement réalisé, mais que vos articles génèrent chez vos lecteurs une forte envie de bailler, soyez certains que ce sera un échec. Mais heureusement, il existe certaines « recettes » qui vous aideront à écrire du contenu capable de retenir leur attention.

  • Authenticité et personnalité : Les lecteurs sont attirés par le ton unique de l’auteur. Écrivez avec votre propre style et partagez vos expériences et vos perspectives. L’authenticité crée une connexion plus profonde et durable avec vos lecteurs, les incitant à revenir vous lire.
  • Style unique : Votre style d’écriture doit refléter votre personnalité tout en étant adapté à votre public cible. Un ton amical, informel et chaleureux peut contribuer à renforcer la connexion avec vos lecteurs. Utilisez des phrases variées pour maintenir leur intérêt. Évitez aussi de trop répéter la même chose ou d’utiliser le même mot plusieurs fois dans la même phrase.
  • Pertinence : Produisez un contenu qui offre une réelle valeur à vos visiteurs. Si vous proposez du contenu informatif, tâchez d’être le plus exhaustif et précis possible ; Si par contre vous écrivez des poèmes, évitez surtout d’utiliser un style soporifique ou sans âme ; Si vous analysez ou donnez votre avis sur des faits d’actualité ou certains sujets complexes, soyez perspicace et réfléchi ; Si vous offrez des solutions à des problèmes divers, assurez-vous qu’elles soient réellement efficaces. Faites systématiquement des recherches en profondeur sur les sujets que vous abordez, même si vous pensez parfaitement les connaitre.
  • Clarté et simplicité : Écrivez de manière claire et fluide. Évitez le jargon excessif et les phrases alambiquées. Votre contenu doit être accessible à un large public et surtout facile à lire et à comprendre. Relisez chaque paragraphe que vous écrivez pour voir s’il y a moyen de l’améliorer.
  • Éléments visuels : Intégrez des médias visuels tels que des images, des vidéos et des graphiques dans votre contenu. Les visuels peuvent aider à expliquer des concepts complexes, à illustrer des exemples et à maintenir l’intérêt de vos lecteurs. De plus, cela brisera la monotonie des blocs de textes empilés les uns sur les autres.
  • Homogénéité : Aérez votre texte avec des paragraphes courts, des phrases pas trop longues et des espaces suffisamment grands entre les lignes. Intégrez de listes à puce, des encarts informatifs ou explicatifs, des citations, et tout autre élément pouvant rendre votre texte plus homogène et agréable à lire.
  • Storytelling impactant : Intégrez le storytelling dans votre contenu pour le rendre captivant et mémorable. Raconter des anecdotes personnelles (pas forcément les vôtres), des expériences vécues ou des récits pertinents peut susciter l’émotion et l’identification chez vos lecteurs. Le storytelling donne vie à vos idées, créant ainsi une expérience immersive et émotionnelle pour votre public. Sachez que vous trouverez des formations rapides et efficaces sur des plateformes telles que Skillshare ou Udemy.

Voilà pour l’essentiel, mais si vous souhaitez en savoir plus sur ce sujet précis, j’ai écrit un article (oui, j’écris beaucoup, je sais) qui devrait vous permettre d’en apprendre plus encore.

Rédiger vos articles à l’aide de l’IA ?

Vous le savez peut-être, il existe aujourd’hui des outils en ligne qui, à l’aide de l’intelligence artificielle, vous assistent dans la rédaction de vos articles ainsi que toute autre forme de textes. D’ailleurs, de plus en plus de blogueurs y ont recours car, avouons-le, le gain de temps est loin d’être négligeable. Alors, est-ce une bonne idée d’y avoir recours ? La réponse est oui, mais avec parcimonie et prudence.

Car, même s’ils ont évolué de façon spectaculaire ces derniers temps (surtout depuis l’arrivée de ChatGPT), ce type d’outils présente encore plusieurs inconvénients majeurs. Tout d’abord, les contenus générés sont de qualités variables, ils manquent souvent d’originalité, de créativité et ne dégagent aucune émotion. De plus ces IA peuvent avoir du mal à comprendre le contexte ou les subtilités d’un sujet, ce qui peut entraîner des résultats hors de propos. Enfin, ces générateurs de texte ne savent pas faire la différence entre ce qui est vrai ou ce qui est faux, et il leur arrive parfois d’affirmer des choses totalement erronées.

Utiliser ce genre d’outil n’est donc pas un problème en soi, à partir du moment où vous le faites de manière raisonnée. Par exemple (et pour être tout à fait transparent avec vous), j’utilise moi-même l’un de ces outils depuis peu. Mais je ne le fais que pour certains passages de mes articles (une définition un peu complexe, une liste d’éléments pénible à rédiger, un sujet où je manque d’inspiration…), vérifie chaque information, et réécris presque systématiquement chaque phrase.

Mais tous n’ont pas la même « éthique », et certains n’ont aucun scrupule à publier des dizaines d’articles par semaine sur leur blog, tous générés par l’IA, et souvent sans même en avoir modifié une seule ligne. Et le pire c’est que ça marche plutôt bien pour certains d’entre eux (enfin, pour le moment car cela risque de changer bientôt).

Si votre but est uniquement de faire du cash, je ne peux pas vous empêcher de le faire. Mais sachez que vous contribuerez ainsi à rendre le web encore plus « pollué » qu’il ne l’est déjà, avec tous ces articles bourrés de pubs et optimisés pour plaire uniquement aux bots de Google, mais qui n’apportent absolument rien aux lecteurs. À vous de voir, donc. 🙄

6Développer et engager votre audience

J’allais commencer par dire que c’est un autre élément crucial, mais finalement ils le sont tous. Maintenir un blog performant ne consiste pas seulement à produire du contenu de qualité, mais aussi à bâtir une communauté engagée autour de vous et vos contenus. Pour cela, il existe plusieurs stratégies que vous pouvez mettre en œuvre.

Pour commencer, utilisez les réseaux sociaux pour promouvoir vos articles, car ils jouent un rôle clé dans le partage de vos contenus avec un public plus large. Partagez-y des extraits de vos textes, des images, des infos complémentaires, et tout ce qui peut avoir un intérêt aux yeux de votre communauté. Pensez aussi à explorer les groupes, forums et les autres communautés en ligne liées à votre niche pour étendre davantage votre portée.

Répondre aux commentaires et messages est un autre moyen efficace pour établir un lien avec vos visiteurs. Prenez le temps de répondre aux commentaires sur vos articles et aux messages que vous recevez leur montrera que vous vous intéressez à eux et tenez compte de leur avis. Encouragez les discussions, posez des questions et montrez de l’intérêt pour leurs opinions. Cette interaction personnelle renforcera leur engagement et leur sentiment d’appartenance à votre communauté.

Collaborer avec d’autres blogueurs et experts de votre domaine peut être un moyen efficace pour étendre votre audience. Identifiez d’autres blogueurs ou experts dans votre domaine et proposez des collaborations telles que des articles invités, des interviews croisées ou des projets communs. Cela peut non seulement vous exposer à un nouveau public, mais aussi renforcer votre crédibilité et votre visibilité.

Vous pourriez aussi proposer des ressources utiles et gratuites à votre audience, comme des guides, des e-books ou des infographies. Ces offres inciteront les lecteurs à s’abonner à votre liste d’e-mails, ce qui vous permettra de rester en contact avec eux et de leur fournir régulièrement du contenu de qualité.

Et à ce propos, une newsletter périodique est un excellent moyen de maintenir un lien direct avec celles et ceux qui vous lisent et vous apprécient. Envoyez des mises à jour, des liens vers vos articles récents, des informations exclusives et des conseils à votre liste d’abonnés. Veillez à toujours fournir une valeur constante pour maintenir leur intérêt et leur engagement.

L’engagement et la fidélité de vos lecteurs sont une des clés qui peuvent contribuer à la croissance continue de votre blog et à la création d’une communauté passionnée autour de celui-ci. Il est donc crucial de garder un contact permanent et une certaine proximité avec votre audience, mais aussi de faire tout ce qui est possible pour convaincre de nouveaux visiteurs de vous suivre.

Un smartphone avec des icônes de réseaux sociaux Instagram, Tik Tok et Facebook sont probablement les meilleurs réseaux pour partager du contenu (selon le type de contenu que vous proposez, bien entendu).

7Explorer les méthodes de monétisation

Abordons maintenant le sujet qui vous intéresse peut-être le plus : la monétisation. Je vais vous présenter ici 8 méthodes pour générer des revenus grâce à votre blog. Il en existe probablement, d’autres, et j’écrirai certainement un article spécifiquement dédié à cette question un jour prochain, mais ceux-ci sont les plus connus car les plus efficaces.

7.1La publicité en ligne

Vous la connaissez certainement toutes et tous, c’est une méthode de monétisation où des annonces sont affichées sur les pages d’un blog ou toute forme de site Internet. Et pour l’utiliser, vous devez tout d’abord vous inscrire sur une plateforme publicitaire comme celles dont je vous parle plus loin.

Une fois votre inscription approuvée, celle-ci vous fournira des codes d’annonces à intégrer dans votre blog (si vous utilisez WordPress, il existe des plugins pour vous y aider). Vous devrez ensuite choisir des emplacements stratégiques pour placer les annonces, tels que la barre latérale, les en-têtes ou entre les paragraphes de vos articles.

Veillez à sélectionner des annonces pertinentes pour votre niche et à les intégrer harmonieusement dans le design de votre blog. Attention aussi à ne pas surcharger vos pages avec trop d’annonces, car cela pourrait distraire et désorienter vos lecteurs. Évitez également les annonces intrusives telles que les pop-ups agaçants qui pourraient frustrer vos visiteurs. Enfin, respectez toujours les directives des plateformes publicitaires pour éviter tout risque de suspension de votre compte.

Petit lexique de la pub

Avant d’aller plus loin, voyons rapidement quelques termes utilisés dans la sphère publicitaire du web et que vous lirez dans la suite de cet article :

  • Publicités interstitielles : qui s’affichent en plein écran ou recouvrent une large partie la page visitée.
  • Publicités natives : qui s’intègrent visuellement et prennent l’apparence du site sur lequel ils sont diffusés.
  • Publicités contextuelles : qui ciblent les intérêts réels des visiteurs selon le contexte de la page qu’ils sont en train de visiter.
  • Annonces mobiles ancrées : qui s’affichent en permanence en haut ou en bas de l’écran sur les appareils mobiles.
  • Test A/B : processus de test comparatif de deux versions différentes d’une publicité pour déterminer laquelle génère les meilleurs résultats.

Voici quelques plateformes publicitaires intéressantes :

  • Google AdSense est l’une des solutions les plus populaires pour les blogueurs, car elle permet de diffuser des annonces contextuelles et ciblées, tout en offrant une grande variété de formats d’annonces et une facilité d’intégration. Toutes ces raisons et bien d’autres encore font de Google Adsense un excellent choix pour les débutants.
  • Media.net est une plateforme publicitaire contextualisée développée en partenariat avec Yahoo et Bing, qui propose un large éventail d’annonceurs locaux et nationaux, garantissant un taux de remplissage de 100% pour tous les formats d’annonces. Elle offre des unités d’affichage interstitielles, des publicités natives et contextuelles, ainsi que des annonces mobiles ancrées.
  • Ezoic utilise l’apprentissage automatique (via l’IA) pour afficher les annonces les plus pertinentes et les plus lucratives pour chaque visiteur. Elle propose également des tests A/B pour maximiser les performances publicitaires et améliorer l’expérience utilisateur.
  • Adsterra est un réseau publicitaire reconnu qui offre une variété de formats publicitaires et méthodes de paiement. L’équipe expérimentée et les trois niveaux de protection anti-fraude en font une solution de confiance. Les éditeurs peuvent monétiser divers types de trafic, du web aux applications, avec des options publicitaires variées.
  • The Moneytizer est une plateforme de monétisation européenne qui propose des annonces pour les éditeurs ayant des audiences de tailles diverses. Elle offre une variété de formats d’annonces et une interface conviviale pour gérer les revenus publicitaires.
  • PropellerAds propose divers formats d’annonces, y compris des pop-ups, des bannières, et des publicités interstitielles. Elle peut être une option pour les blogueurs cherchant à diversifier leurs sources de revenus, mais il est important de les utiliser avec précaution pour ne pas perturber l’expérience des visiteurs.
  • Facebook Ads est la plateforme publicitaire de META, offrant aux annonceurs un moyen ciblé de promouvoir leurs produits ou services sur Facebook et Instagram, avec des options de ciblage avancées et de suivi des performances.

Encore une fois, chaque réseau publicitaire a ses avantages et inconvénients, et le choix dépendra de facteurs tels que votre audience, le type de contenu que vous proposez et vos objectifs de monétisation. Et si vous souhaitez avoir plus de choix, je vous invite à lire cet article.

7.2Marketing d’affiliation

Le marketing d’affiliation est une stratégie de monétisation en ligne où les blogueurs promeuvent les produits ou services d’autres entreprises et reçoivent une commission pour chaque vente (ou autre action requise) générée. Cela fonctionne généralement en utilisant des liens d’affiliation uniques qui tracent les ventes provenant du blog.

Il existe là aussi beaucoup de plateformes d’affiliation que les blogueurs peuvent utiliser pour promouvoir des produits pertinents à leur audience. En voici quelques-unes parmi les plus populaires :

  • Amazon Partenaires propose un vaste programme d’affiliation où les blogueurs peuvent promouvoir une large gamme de produits disponibles sur Amazon et gagner des commissions sur les ventes générées via leurs liens d’affiliation.
  • ShareASale est une plateforme d’affiliation qui propose de nombreux programmes dans différentes niches. Les blogueurs peuvent choisir parmi une variété de produits et services à promouvoir.
  • ClickBank est spécialisé dans les produits numériques comme les ebooks, les cours en ligne et les logiciels. Les blogueurs peuvent promouvoir ces produits et gagner des commissions parfois très intéressantes.
  • CJ Affiliate propose une vaste gamme de programmes d’affiliation dans diverses industries. Ils offrent également des outils de suivi avancés pour optimiser les performances.
  • Rakuten Advertising offre des programmes d’affiliation dans diverses catégories, allant de la mode à la technologie.
  • Awin propose un large éventail de programmes d’affiliation dans différents secteurs et régions géographiques.
  • Shopify Affiliate Program propose un programme d’affiliation pour promouvoir leurs services de commerce électronique.

Avant de choisir une plateforme d’affiliation, vous devrez comparer les programmes disponibles, les taux de commission, les conditions et les politiques de paiement pour trouver ceux qui correspondent le mieux à votre niche et à votre audience. Et puis sachez que j’ai aussi écrit un article spécifiquement dédié au marketing d’affiliation, n’hésitez donc pas à aller le lire si le sujet vous intéresse.

7.3Produits numériques

La vente de produits numériques via votre blog consiste à créer, vendre et livrer des produits virtuels tels que des ebooks, des cours en ligne, des guides, des logiciels, des fichiers audios, des vidéos et d’autres types de contenus téléchargeables. C’est une méthode de monétisation populaire pour les blogueurs qui ont une expertise ou des connaissances à partager dans un domaine spécifique.

Pour vendre des produits numériques vous devrez tout d’abord créer un contenu de haute qualité, informatif et engageant pour votre public, en utilisant vos compétences et connaissances. Il faudra ensuite créer des visuels promotionnels et choisir une solution de vente en ligne, comme Podia, Teachable, Gumroad ou encore Sellfy, pour les héberger et automatiser le processus d’achat. Pensez aussi à ajouter des descriptions convaincantes, des images accrocheuses et un prix de vente séduisant, puis de paramétrer les options de paiement et de livraison.

Vous pourrez ensuite utiliser votre blog et vos réseaux sociaux pour promouvoir votre produit et susciter la curiosité et l’intérêt de vos fans. Créez une page de vente convaincante sur votre blog, où vous expliquez les avantages et les caractéristiques de votre produit. Incluez des témoignages, des visuels attrayants et des informations sur la valeur que votre produit apporte. Lancez également des campagnes marketing, via des publicités Facebook ou Google, et proposez des offres spéciales pour stimuler les ventes.

Lorsque les acheteurs effectuent un achat, la plateforme de vente gère la transaction et fournit les liens de téléchargement ou d’accès au contenu, vous n’aurez donc théoriquement rien à faire, mis à part fournir un support client de qualité en cas de questions ou de problèmes liés au produit.

Je n’ai fait que survoler ce processus de mise en vente, mais cela mériterait un article entier sur le sujet. Et non, je ne l’ai pas (encore) écrit, mais je vous invite à lire cet autre article où j’explique comment ouvrir une boutique en ligne car vous y trouverez certainement des informations qui vous aideront dans cette tâche.

7.4Vente de produits physiques et goodies

La vente de produits physiques et de goodies est un peu similaire à celle de produits numériques, mais implique ici de créer, commercialiser et vendre des articles matériels, tels que des produits imprimés, des objets personnalisés, des vêtements, des accessoires et d’autres articles physiques.

Le processus de mise en application est donc à peu près le même, mais vous devrez plutôt choisissez une plateforme de commerce électronique comme Shopify, WooCommerce (plugin WordPress), Adobe Commerce, etc., pour construire votre boutique en ligne.

Lorsque les clients passent des commandes, expédiez-les rapidement et fournissez un code de suivi pour tracer les envois. Offrez également un service client irréprochable en répondant aux questions, en gérant les retours et en résolvant tout problème qui pourrait survenir.

Notez qu’il existe plusieurs alternatives pour vendre des produits en ligne. Si par exemple le fait de devoir stocker et expédier vos produits vous pose problème, le dropshipping est peut-être une solution à envisager.

Et si vous projetez de vendre des articles tels que des t-shirts, mugs, des coques de smartphone ou d’autres produits personnalisables, tournez-vous plutôt vers des services de « print-on-demand » telles que Printful, Printify ou encore Gelato qui vous permettront de vous focaliser uniquement sur les ventes et se chargeront du reste.

Là encore je n’ai fait que survoler ce vaste sujet et là encore je vous invite à lire mon article sur l’ouverture de boutique en ligne pour en apprendre davantage.

Un screen du site de print-on-demand Gelato Gelato est un exemple de site de « print-on-demand » où vous pourrez créer facilement des goodies (t-shirt, mug, canva, etc.) à vendre sur votre blog ou boutique en ligne.

7.5Abonnements premium

Proposer un abonnement premium sur son blog consiste à offrir un contenu exclusif, de grande valeur et réservé aux abonnés payants. Cela permet de rentabiliser votre blog en offrant quelque chose de spécial aux lecteurs qui sont prêts à payer pour accéder à des informations ou toutes autres ressources uniques. Cela peut inclure des articles approfondis, des tutoriels vidéo, des guides détaillés, des webinaires exclusifs, des listes de ressources, des podcasts spéciaux, etc.

Pour mettre cela en place, utilisez des outils comme MemberPress (plugin WordPress), Patreon, Teachable ou Podia pour créer un système d’adhésion payante. Les abonnés payants auront ainsi un accès exclusif au contenu premium via un mot de passe. Vous pouvez aussi déterminer les prix et les niveaux d’adhésion pour le contenu premium et proposez des options de paiement mensuel, trimestriel ou annuel (avec éventuellement des tarifs régressifs).

Puis, une fois ouvert, écoutez les commentaires de vos abonnés payants et ajustez votre contenu en fonction de leurs besoins, leurs retours et de leurs préférences.

Tout cela est très condensé, mais rassurez-vous car il n’y a rien de bien compliqué. Et si vous avez une question concernant ce sujet ou un autre, n’hésitez pas à me la poser en commentaire. J’y répondrai avec plaisir si je le peux.

7.6Le sponsoring

Le sponsoring, également connu sous le nom de parrainage, est une méthode où vous collaborez avec des entreprises ou des marques qui paient pour être présentées sur votre blog. En échange d’une rémunération, les sponsors obtiennent une visibilité auprès de votre audience et peuvent promouvoir leurs produits, services ou messages à travers votre contenu.

Cette collaboration peut se présenter sous différentes formes, telles que des articles sponsorisés, des bannières publicitaires, des mentions dans des vidéos, des podcasts ou d’autres types de contenu.

Cette méthode peut être une source de revenus intéressante car elle permet de tirer parti de votre audience pour promouvoir des produits ou des services susceptibles de les intéresser. Mais vous devrez veiller à ce que les collaborations soient alignées avec la thématique de votre blog et qu’elles apportent une valeur réelle à vos lecteurs. La transparence envers votre audience est essentielle, vous devez donc clairement indiquer quand un contenu est sponsorisé.

Si vous envisagez de vous lancer dans le sponsoring, voici quelques recommandations :

  • Assurez-vous que le contenu sponsorisé est authentique et réellement utile. Ne sacrifiez pas l’intégrité de votre blog et votre réputation uniquement pour des gains financiers (enfin, c’est vous qui voyez).
  • Établissez des termes et des conditions clairs avec vos sponsors, y compris les détails de la collaboration, les attentes en matière de contenu et de promotion, ainsi que les modalités de rémunération.
  • Mentionnez clairement lorsque du contenu est sponsorisé. Cela vous permettra de montrer une certaine éthique et de respecter les exigences légales dans certaines juridictions (c’est parfois très encadré par la loi, surtout en Europe).
  • Même lorsqu’un contenu est sponsorisé, restez fidèle à votre style et à votre ton d’écriture pour ne pas déstabiliser vos lecteurs et garder une certaine crédibilité.

Notez enfin que vous n’aurez que peu de chances de trouver un sponsor tant que votre blog n’atteint pas un certain seuil de popularité. Inutile donc de vous précipiter si vous démarrez tout juste.

7.7Événements payants

Proposer des événements en ligne, ou même en personnes, constitue une autre stratégie à envisager pour monétiser votre blog. Organisez des webinaires, des conférences, des cours collectifs ou individuels, et proposez-les moyennant un paiement. Cette approche permet d’offrir une expérience exclusive à votre audience, de rencontrer vos fans (en personne ou via une webcam) tout en générant des revenus.

Il existe des solutions pour vous aider à mettre cela en place facilement, telles que Google Meet, Zoom, Microsoft Teams, Jitsi, etc. Et si vous préférez le faire en personne, en présentielle donc, vous devrez réserver une salle et mettre les tickets d’entrées en vente sur votre blog ou sur un site de vente en ligne.

Et puis surtout, pensez à filmer toutes vos interventions payantes. Vous pourrez ainsi proposer les enregistrements à vos abonnés premium et les vendre sous forme de vidéo ou de podcast sur votre boutique.

7.8Dons

Enfin, une autre manière de rentabiliser votre blog est de permettre à vos lecteurs de faire des dons. Si votre contenu est apprécié par votre communauté et qu’ils souhaitent vous soutenir financièrement, leur offrir la possibilité de faire des dons peut être une option efficace. Cela peut être un donc ponctuel ou récurrent, et les sommes peuvent varier entre 1€ à… bah y’a pas vraiment de limite en fait (enfin, je crois).

Vous pouvez intégrer un bouton de dons bien en évidence sur votre site, en passant par une plateforme de financement participatif comme Tipeee, Patreon ou Ko-fi, et même créer des contenus exclusifs pour les donateurs. Les dons sont un excellent moyen pour celles et ceux qui apprécient vraiment votre travail de vous montrer leur gratitude.

Voilà donc pour ce long chapitre dédié à la monétisation de votre blog. Notez bien que pratiquement toutes les solutions que je vous ai proposées ici ne fonctionneront que lorsque votre blog génèrera un trafic suffisamment important. Il faudra avant tout travailler sur le référencement et la communication de votre blog pour booster vos stats. C’est d’ailleurs ce que nous allons voir maintenant.

8Optimiser pour le référencement (SEO)

Sincèrement je n’avais pas idée de l’ampleur que représentait un sujet tel que la création d’un blog rentable lorsque j’ai commencé par écrire cet article. Et là, j’en suis déjà à 14 pages sur Word et voilà que je m’apprête à vous parler d’un sujet qui à lui tout seul pourrait en nécessiter 14 de plus. Et devinez quoi ? Bingo ! J’ai effectivement déjà écrit un article complet sur le référencement SEO 😁

Je ne vais donc pas rentrer dans les détails ici, mais tout de même vous expliquer l’essentiel. Je vous conseille cependant d’aller le lire car le SEO est un des éléments clés qu’il faut impérativement apprendre à maitriser si vous voulez réellement que votre blog rencontre un minimum de succès.

Alors, de quoi parle-t-on exactement ? Le référencement (ou SEO, Search Engine Optimization en anglais) est l’ensemble des techniques et des méthodes utilisées pour optimiser la visibilité et le positionnement d’un site web sur les moteurs de recherche (MDR) tels que Google, Bing, Yahoo, DuckDuckGo, etc. Il en existe deux types : le référencement naturel et le payant.

Le référencement naturel a pour objectif d’obtenir un meilleur classement dans les résultats de recherche de manière « organique », c’est-à-dire sans avoir à payer pour apparaître en première page. L’optimisation SEO consiste donc à appliquer certaines règles dictées par les MDR afin d’attirer du trafic vers le site ou le blog de manière organique et d’améliorer sa visibilité.

À l’inverse, le référencement SEO payant, également appelé référencement SEM (Search Engine Marketing), est une méthode consistant à acheter des espaces publicitaires sur les moteurs de recherche. Les annonces payantes apparaissent alors en haut des résultats de recherche ou sur le côté de la page.

Cette technique permet d’obtenir une visibilité immédiate, mais elle nécessite un investissement financier régulier. Les campagnes de référencement SEO payant peuvent être gérées à travers des plateformes telles que Google Ads, où vous pouvez définir votre budget, vos mots-clés ciblés et le coût par clic. Mais ce qui nous intéresse surtout ici est le référencement naturel, puisqu’il est gratuit et bien plus efficace sur le long terme. Voyons donc rapidement quelles sont ces règles que Google & co nous demande d’appliquer.

Les règles de base du référencement naturel

Voici donc les directives à appliquer sur votre blog pour bien référencer vos pages et vos articles et ainsi obtenir un bon positionnement. Et si certains points vous semblent un peu nébuleux, allez lire l’article sur le sujet car j’y explique en détail chacun de ceux repris ici.

  • Balises Headings : Organisez vos pages et articles à l’aide des balises de titre (h1, h2, h3, etc.). Celles-ci jouent un rôle clé en définissant la structure de votre texte pour le SEO et les lecteurs.
  • Recherche de mots-clés pertinents : Identifiez les mots-clés spécifiques à votre niche en utilisant des outils de recherche de mots-clés tels que Google Trends, SEMrush, Ahrefs, ou Moz. Choisissez des termes qui ont un volume de recherche décent et correspondent aux mots-clés utilisés par votre public cible lors de leurs recherches sur le web.
  • Intégration des mots-clés : Intégrez naturellement vos mots-clés dans les balises de titre, les paragraphes et les métadonnées de vos articles. Mais n’en abusez pas des pour éviter d’être pénalisé par les moteurs de recherche.
  • Liens internes et externes : Utilisez des liens internes pour relier vos articles entre eux. Intégrez également des liens vers des sources externes fiables pour aider vos visiteurs à en savoir plus sur un sujet précis ou indiquer la source d’une information que vous avez fournie.
  • URL conviviales : Utilisez des URL (adresse web de vos pages) conviviales et des structures de répertoires logiques pour vos articles. Les URL explicites aident les moteurs de recherche et les utilisateurs à comprendre le contenu de la page.
  • Contenu de qualité : Créez un contenu de haute qualité, informatif et engageant pour les lecteurs. Évitez le contenu dupliqué ou de faible qualité qui pourrait nuire à votre classement.
  • Optimisation des images : Utilisez des balises alt pour décrire vos images, ce qui aide les MDR à comprendre leur contenu. Compressez également vos images pour optimiser la vitesse de chargement de votre site.
  • Structure de site : Organisez votre blog avec une structure logique en utilisant des catégories aux noms explicites. Cela facilite la navigation pour les utilisateurs et les bots de Google.
  • Vitesse de chargement : Assurez-vous que votre site se charge rapidement. Les temps de chargement lents peuvent affecter l’expérience utilisateur (UX) et le classement dans les moteurs de recherche.
  • Mobile-friendly : Votre blog doit pouvoir s’adapter aux écrans mobiles pour offrir une expérience optimale aux utilisateurs sur leurs smartphones et tablettes. Ce point est particulièrement important pour le référencement donc faites-y attention.
  • Sitemaps : Créez un plan de site (sitemap) XML et soumettez-le aux moteurs de recherche, cela facilitera l’indexation de votre contenu. Vous trouverez des générateurs de sitemap gratuits sur Google.
  • Les métadonnées : Ce sont des informations incorporées dans le code HTML d’une page web, fournissant des indices aux moteurs de recherche sur le contenu de la page. Rédigez des métadonnées attrayantes pour vos articles, y compris les balises de titre et les descriptions méta. Cela incite les utilisateurs à cliquer sur vos liens dans les résultats de recherche.
  • Les backlinks : Ce sont des liens entrants provenant d’autres sites web vers le vôtre, considérés comme des votes de confiance par les moteurs de recherche. Pour en obtenir, créez un contenu de haute qualité et nouez des relations avec d’autres blogueurs et sites dans votre niche, encourageant ainsi les liens naturels vers votre blog.
  • Contenu frais : Publiez régulièrement du contenu frais et actualisé pour montrer aux moteurs de recherche que votre site est actif et pertinent. Et mettez à jour vos articles ayant plus d’un an.

9Mesurer, analyser et ajuster votre stratégie

Lorsque vous gérez un blog, il est essentiel de mesurer la performance de votre contenu. Alors dès que vous aurez commencé à publier vos premiers articles, utilisez des outils d’analyse comme Google Analytics pour suivre les métriques importantes telles que le trafic, les sources de trafic, le comportement des utilisateurs, les taux de conversion, etc. Ces informations vous aideront à comprendre ce qui fonctionne et ce qui peut être amélioré.

Analysez aussi vos statistiques pour identifier les articles les plus populaires, les taux de rebond élevés et d’autres tendances. Identifiez les sujets qui suscitent le plus d’engagement et les canaux de trafic les plus performants. Utilisez ensuite ces données pour ajuster votre stratégie en conséquence.

Enfin, gardez bien en tête que la rentabilisation d’un blog ne se produit pas du jour au lendemain. Cela nécessite du temps, de la persévérance et des ajustements constants. Vous devrez donc expérimenter, apprendre de vos succès et de vos échecs, et ajuster votre approche au fil du temps. Restez patient et surtout travaillez dur et intelligemment.

Un screen du site de Google Analytics Google Analytics est un excellent outil (gratuit en plus) pour mesurer les performances de votre blog.

24 astuces pour booster vos chances de succès

Allez, on termine cet article avec une série de conseils et astuces qui devraient vous être très utiles pour réussir votre projet de blog. J’en profiterai pour voir rapidement certains points que je n’ai pas encore abordés dans cet article, et quelques autres dont j’ai déjà parlé, mais qui me semblent importants.

  • Attention à l’orthographe : Dès que vous avez terminé d’écrire un article, relisez-le attentivement pour corriger les fautes d’orthographe, de syntaxe, de conjugaison, etc. Vos lecteurs et lectrices n’apprécieront pas de devoir lire un article bourré de fautes en tout genre, alors aidez-vous d’outils tels que Antidote, Scribens, Cordial ou MerciApp pour cela.
  • Contenu interactif : Intégrez des sondages, des quiz ou des enquêtes dans vos articles, mais aussi sur vos réseaux sociaux, pour encourager l’interaction et la participation active de vos visiteurs.
  • Storytelling authentique : Intégrez des anecdotes personnelles et des expériences vécues dans vos articles. Le storytelling authentique produit un lien émotionnel aux lecteurs et les incitent à s’engager davantage.
  • Exploitez les événements actuels : Créez du contenu lié à des événements d’actualité ou des tendances liées à votre niche. Cela peut générer un pic de trafic lorsque les gens recherchent des informations sur ces sujets, et Google aime beaucoup ça en plus.
  • Interviews d’experts : Proposez des interviews avec des experts de votre domaine, ou même dans d’autres que vous maitrisez moins bien. Cela renforcera votre crédibilité et peut vous aider à attirer un nouveau public.
  • Publiez fréquemment : Publiez au moins un article par semaine, voire même deux. Cela plaira à l’algorithme de Google et remplira votre blog rapidement de contenu pertinent. Établissez aussi un calendrier de vos prochaines publications et « teasez » vos prochains articles pour sonder les réactions de votre communauté.
  • Publiez de façon régulière : La régularité de vos articles renforce l’engagement de vos lecteurs. Essayez donc de publier chaque fois le(s) même(s) jour(s) à la même heure.
  • Mini-séries de contenu : Planifiez des mini-séries d’articles sur un thème spécifique. Cela incite les visiteurs à revenir pour la suite et augmente l’engagement sur votre blog. Et là encore n’hésitez pas à teaser les suites sur vos réseaux.
  • Articles approfondis : Écrivez des articles suffisamment longs et approfondis sur les sujets complexes que vous abordez. Les articles ayant une réelle utilité ou apportant des informations réellement intéressantes sont plus susceptibles d’être partagés et de générer des backlinks.
  • Contenu en plusieurs formats : Variez les formats de contenu et faites aussi des vidéos, des infographies, des podcasts, etc., et voyez quelles sont les préférences de votre public. Il n’est pas impossible, finalement, que vous soyez plus doué pour l’un ou l’autre format.
  • Partenariats avec des micro-influenceurs : Trouvez des moyens de collaborer avec des micro-influenceurs issus de niches similaires à la vôtre pour élargir votre portée. Leurs publics engagés peuvent être une source précieuse de trafic supplémentaire.
  • Mettez les anciens articles à jour : Actualisez et optimisez régulièrement vos anciens articles pour les maintenir à jour et (re)booster leur classement dans les moteurs de recherche.
  • Contenu evergreen : Créez du contenu evergreen (intemporel) qui reste pertinent même après un certain temps. Cela assure un flux constant de trafic au fil des mois et des années. Mais n’oubliez pas de le mettre à jour de temps en temps.
  • Démarrez une newsletter : La newsletter est un moyen puissant de rester en contact avec votre lectorat, pensez à en mette une en place dès que possible en utilisant des outils tels que GetResponse, Brevo ou Mailchimp. Proposez du contenu exclusif aux abonnés de votre newsletter pour les fidéliser et encourager les nouveaux visiteurs à s’inscrire.
  • Plusieurs langues : Si vous avez la chance d’être polyglotte, ou les moyens financiers de faire traduire tout votre contenu dans une ou plusieurs autres langues et cela de façon continue, alors envisagez de le faire. Proposer vos articles en plusieurs langues vous permettra de toucher un public bien plus large.
  • Partagez sur des forums et groupes : Participez à des forums en ligne ou des groupes de discussion Facebook ou LinkedIn liés à votre niche, et partagez vos articles de manière stratégique pour attirer un public intéressé (attention cependant de ne pas spammer).
  • FAQ vidéo en direct : Répondez aux questions de vos lecteurs en direct sur des plateformes comme YouTube ou Facebook pour stimuler l’engagement. Faites une compilation de celles qui vous sont le plus fréquemment posées sur les réseaux sociaux ou par mail.
  • Lancement de produits en avant-première : Annoncez de nouveaux produits ou ressources exclusivement à vos abonnés, créant ainsi un sentiment d’exclusivité et d’appartenance à une communauté.
  • Privilégiez la qualité à la quantité : Il vaut mieux écrire un article complet et de très bonne qualité sur votre journée de travail que 3 ou 4 articles médiocres sur le même laps de temps. Ils seront bien plus intéressants et surtout bien mieux référencés sur les moteurs de recherche.
  • Sondez l’avis de vos lecteurs : La seule solution pour vous améliorer est de connaitre l’avis de celles et ceux qui vous lisent. Tâchez de mettre en place un système de notation (via un plugin ou une app), et invitez-les à dire ce qu’ils et elles ont pensé de l’article en commentaire.
  • Trouvez des sujets peu exploités : Mais qui intéressent un grand nombre de personnes. Utilisez des outils tels que Google Trends, SEMrush, Ahrefs, ou Moz qui vous indiqueront la popularité de certains mots-clés et leur niveau de concurrence.
  • Multipliez les sources de revenus : Ne vous contentez pas uniquement de la publicité ou de l’affiliation pour monétiser votre blog. Utilisez autant de moyens que vous pouvez pour le rentabiliser est votre meilleure chance de pouvoir en vivre.
  • Faites-vous aider par des pros : Vous ne serez probablement pas bon dans toutes les tâches que vous serez amené à effectuer sur votre blog. Dès lors, n’hésitez pas à dépenser quelques dizaines d’euros pour vous faire aider par un ou une professionnel·le qui pourra vous assister. Que ce soit pour le design du blog, l’optimisation SEO ou même la rédaction de certains articles, vous trouverez des gens compétents sur des sites tels que ComeUp, Fiverr ou Malt et bien d’autres encore.
  • Persévérez et travaillez dur : Si votre rêve est de pouvoir vivre de votre blog, travaillez avec méthode et sans relâche jusqu’à ce que votre but soit atteint. La plupart des blogs à succès sont devenus rentables au bout d’un an ou plus (parfois moins, mais ça reste exceptionnel).

Conclusion

Le blogging c’est génial, mais l’âge d’or où l’on pouvait gagner facilement de l’argent juste en publiant des articles de temps à autre est désormais loin derrière nous. Le web compte aujourd’hui un nombre étourdissant de blogs en tout genre, et si vous souhaitez réussir en lançant le vôtre il vous faudra obligatoirement travailler dur et surtout intelligemment.

Comme nous l’avons vu dans cet article vous devrez tout d’abord trouver une niche intéressante, mais pas trop exploitée, trouver un nom à la fois explicite et accrocheur, construire votre blog via une plateforme telle que WordPress, Wix, Weebly ou tout autre website builder, soigner la présentation, le design et l’ergonomie, écrire régulièrement des articles assez longs, contenant des infos utiles, mais aussi optimisés pour le référencement naturel, puis gérer toute la machine promotionnelle derrière.

Ce ne sera donc pas simple et vous n’y arriverez que si vous avez suffisamment d’intérêt pour le sujet dont vous parlez et surtout une foi inébranlable dans le succès que vous espérez atteindre un jour. Et si vous suivez bien tous les conseils que je vous ai donnés dans cet article (qui m’a pris 3 jours à écrire ptn 😅😭) vous aurez toutes les chances d’y arriver.

EcoConseils

Les questions environnementales et la menace climatique sont plus que jamais au cœur des préoccupations de ce XXIème siècle, c’est pourquoi je vous propose quelques pistes qui vous permettront de limiter l’impact négatif que la mise en œuvre de cette idée pourrait engendrer.

Ces solutions que je suggère sont parfois largement insuffisantes pour compenser ces impacts négatifs, comme par exemple la compensation carbone. Il n'existe malheureusement pas toujours de solution idéale et efficace à 100%, loin de là. Et si vous en avez d’autres, n’hésitez surtout pas à les partager dans l’espace des commentaires situé plus bas.

Être blogueur peut avoir un impact environnemental négatif en raison de la consommation d’énergie associée aux activités en ligne. L’hébergement de sites web, la diffusion de contenu multimédia et les opérations des serveurs contribuent aux émissions de gaz à effet de serre et à la demande croissante en énergie.

Mon premier conseil sera donc d’opter (si vous avez le choix) pour une solution d’hébergement web qui se soucie de son impact sur l’environnement et propose des solutions pour y remédier (même en partie). Personnellement, j’ai choisi Greengeeks qui, comme il l’explique sur son site, propose « 300% d’hébergement vert alimenté par des énergies renouvelables ». Mais il en existe d’autres aussi, telles que ex2, DreamHost, A2 Hosting ou encore HostPapa.

Vous pouvez également sensibiliser votre audience aux enjeux environnementaux et promouvoir des actions écologiques pour aider à atténuer l’empreinte carbone globale de la blogosphère.

Enfin, vous pouvez opter pour un ordinateur portable d’entrée de gamme, même d’occasion, pour limiter l’impact de votre activité.

Avantages

  • Vous pouvez partager vos idées et opinions librement, ainsi que vos passions et connaissances.
  • Vous pouvez rassembler une communauté engagée autour de votre niche.
  • Bloguer permet d’améliorer vos compétences en rédaction et en communication.
  • Certains gagnent pas mal d’argent avec leur blog.
  • Vous travaillez de chez vous ou en voyageant.

Inconvénients

  • La création de contenu de qualité demande du temps et de l’effort, surtout au début.
  • Rentabiliser un blog dépend de beaucoup de facteurs et nécessite une stratégie solide.
  • Les niches populaires sont souvent les plus faciles, mais sont aussi saturées de concurrents.
  • Obtenir un succès durable exige de la patience et de la persévérance.
  • Vous devrez probablement apprendre pas mal de choses lorsque vous démarrez.
Avertissement, veuillez lire ceci svp

Les questions juridiques et administratives relatives aux idées que vous trouverez sur Sweekr sont rarement abordées car elles varient grandement selon le pays où vous résidez. Je vous conseille donc de bien vous renseigner auprès de votre administration locale avant de vous lancer dans un quelconque business. Gardez à l'esprit que si vous gagnez de l'argent, l'état réclamera "sa part" pour pouvoir assurer le bon fonctionnement des écoles, hopitaux et autres services publiques. Vous devrez donc probablement acquérir un statut de micro-entrepreneur, ou tout autre statut similaire.

Notez également qu'il n'y a actuellement AUCUN lien affilié sur Sweekr! Cela signifie qu'AUCUNE commission n'est perçue lorsque vous procédez à un achat sur un des sites recommandés ici. Certains liens sont optimisés uniquement pour des tests de performances, et chaque recommandation reflète les opinions ou les évaluations du rédacteur de cet article. Et soyez certains que vous serez avertis si (et lorsque) cette situation venait à changer.

Cet article ne demande qu'à être complété ou amélioré grâce à votre aide. N'hésitez donc pas à laisser un commentaire plus bas si vous avez une question, une remarque pertinente, un retour d'expérience, des infos complémentaires ou repéré une quelconque erreur.Lire les commentaires

Partager

Laissez un commentaire

Vous pouvez également ou vous inscrire pour commenter

Ce site est hébergé par GreenGeeks,
un service garanti 300% énergie verte.

Dans les commentaires vous pouvez ajouter non seulement du texte mais également des éléménts tels que:


Merci de rester courtois et respectueux envers les autres, et cela en toute circonstance. Il y a assez de haine dans ce monde de brutes, et nous ne sommes pas sur Facebook ni sur Twitter. Aucun manque de respect ou insulte ne sera toléré. Gardez à l'esprit que vous êtes légalement responbsable de tout ce que vous publiez sur notre site. Merci à vous.

Feedback