086 · Végétaliser les toits des immeubles

Si vous avez la main verte et que vous n’êtes pas sujet au vertige, voici une idée originale qui vous permettra de gagner de l’argent tout en agissant pour la planète. Le « Green Roofing » (toit végétal) consiste à planter différentes essences végétales sur une grande surface d’un toit afin, notamment, de lutter contre les ilots de chaleur urbains et diminuer la chaleur à l’intérieur du bâtiment.

Et avant de voir cela plus en détail, sachez que cet article est un complément du précédent article intitulé « Cool roofing, rafraichir les bâtiments par les toits« , dont le principe est un peu similaire, mais qui consiste à peindre les toits en blanc. Je vous invite à le lire, car vous y trouverez de nombreuses informations très utiles pour la mise en pratique de cette idée.

Qu’est-ce que la végétalisation des toits ?

La végétalisation des toits, aussi connue sous le nom de toiture végétalisée ou de toit vert, est une méthode ingénieuse consistant à cultiver des plantes, des fleurs et même des arbustes sur les toits des bâtiments. Ce concept va bien au-delà du simple fait de poser des plantes sur le sommet d’un immeuble ou une simple affaire de beauté esthétique, mais plutôt une solution multifonctionnelle qui combine l’urbanisme avec la nature. En intégrant la végétation dans les espaces urbains en hauteur, on crée un écosystème qui améliore non seulement l’apparence de la ville, mais aussi sa durabilité et sa qualité de vie.

Cette technique transforme les toits de béton en oasis naturelles, mais qu’est-ce que cela implique vraiment et quels avantages cela offre-t-il ? Car, oui, ils sont multiples, et il y en a même beaucoup.

  • Biodiversité urbaine améliorée : En offrant un habitat à une variété de plantes, d’insectes et d’autres animaux, les toits végétalisés renforcent la biodiversité urbaine, créant un équilibre entre l’environnement artificiel (bâti par l’homme) et naturel.
  • Isolation thermique naturelle : Les plantes sur les toits agissent comme une barrière naturelle contre les fluctuations de température, aidant à maintenir les bâtiments frais en été et chauds en hiver, ce qui peut réduire les coûts énergétiques liés à l’utilisation de la climatisation et du chauffage.
  • Gestion des eaux pluviales : Les toits verts absorbent une partie des eaux de pluie, réduisant ainsi les risques d’inondations urbaines et soulageant les systèmes de drainage municipaux.
  • Amélioration de la qualité de l’air : Les plantes absorbent les polluants atmosphériques et émettent de l’oxygène, contribuant à purifier l’air et à créer des espaces plus sains pour les habitants de la ville.
  • Isolation phonique : Les couches de végétation sur les toits peuvent atténuer les bruits provenant de l’extérieur, offrant ainsi un environnement plus paisible dans les zones urbaines animées.
  • Création d’espaces récréatifs : Les toits végétalisés peuvent être aménagés en jardins, en espaces de détente ou même en potagers communautaires, offrant ainsi aux résidents des villes un espace de loisirs et de connexion avec la nature.
  • Plus-value immobilière : Enfin, les bâtiments avec des toits verts deviennent plus attractifs pour les locataires et les acheteurs, augmentant ainsi la valeur de la propriété.

En résumé, cette technique offre une gamme impressionnante d’avantages, tant pour l’environnement que pour les résidents urbains et les propriétaires. Elle incarne une fusion harmonieuse entre l’urbanisme moderne et la nature, créant des écosystèmes urbains florissants où la durabilité et la prospérité se rencontrent.

Couches fonctionnelles d'un toit vert extensif typique Couches fonctionnelles d’un toit vert extensif typique. Source

Quels sont les différents types de végétalisation ?

La végétalisation des toits propose une variété de méthodes adaptées à divers besoins et contraintes. Voyons ci-dessous les différentes approches qui façonnent ces îlots de verdure en hauteur.

  • Jardins de toit extensifs : ces jardins sont conçus avec des couches légères de substrat et des plantes résistantes qui nécessitent peu d’entretien. Ils offrent une belle apparence verdoyante et améliorent la qualité environnementale sans demander une attention constante.
  • Toits végétaux intensifs : ces toits imitent davantage des jardins traditionnels avec une variété de plantes, y compris des arbres, des arbustes et des fleurs. Cela crée des espaces de loisirs et de détente pour les résidents, mais exige une gestion plus attentive et des systèmes d’irrigation sophistiqués.
  • Toits de couleur : ceux-ci utilisent une variété de plantes colorées pour créer des motifs et des designs visuels uniques, ajoutant une dimension artistique à l’environnement urbain.
  • Toits agricoles : dans certains cas, les toits végétalisés sont transformés en espaces de culture de fruits, légumes et herbes, contribuant ainsi à la production alimentaire locale et à la sensibilisation à l’agriculture urbaine.
  • Toits sauvages : plutôt que de cultiver des plantes spécifiques, ces toits sont laissés à leur propre rythme pour permettre aux plantes locales de s’épanouir naturellement, soutenant ainsi la biodiversité indigène.
  • Toits suspendus : cette approche implique de suspendre des plantes vertes en pots ou des panneaux de végétation le long des murs extérieurs des bâtiments, ajoutant une touche esthétique unique aux façades.

Chacun de ces types de végétalisation offre ses propres avantages et défis, permettant aux propriétaires, aux concepteurs et aux résidents de choisir celui qui correspond le mieux à leurs besoins et à leur vision de l’espace urbain.

Comment vous lancer dans ce business en partant de zéro ?

Si vous êtes déjà un professionnel de la végétalisation de surfaces (ex: jardinier), vous pourrez démarrer cette activité assez rapidement puisque les connaissances que vous possédez déjà sont une base suffisamment solide. Vous devrez néanmoins en apprendre toutes les spécificités avant de pouvoir proposer ce genre de services.

Si par contre vous êtes débutant et que vous n’avez aucune connaissance préalable dans ce domaine, la première étape consiste à acquérir une compréhension solide de la végétalisation de toit. Il existe de nombreuses ressources en ligne, telles que des guides, des tutoriels vidéo et des articles de blogs, qui vous expliqueront les concepts fondamentaux. Prenez le temps d’apprendre les types de systèmes de végétalisation, les plantes adaptées à votre région, les substrats et les techniques d’installation.

Cette phase d’apprentissage peut varier en durée, allant de quelques semaines à plusieurs mois, selon votre rythme d’assimilation. Renseignez-vous également localement, car il existe peut-être des formations complètes et structurées, organisées par un organisme officiel ou privé, dans votre région.

Une autre façon de vous former est de travailler directement avec des experts du secteur. Ces formations pratiques vous permettront d’acquérir une expérience concrète, d’apprendre les meilleures pratiques et de poser des questions directement à des professionnels expérimentés. Les formations peuvent varier en durée, de quelques jours à plusieurs semaines, selon le niveau de connaissance que vous cherchez à atteindre. Et pour en trouver, le meilleur moyen est encore de faire une recherche Google localisée et d’entrer directement en contact avec eux.

Une fois que vous aurez acquis toutes les connaissances nécessaires vous permettant de proposer un service de qualité professionnelle, vous pourrez démarrer votre entreprise et commencer à chercher vos premiers clients. La manière de créer votre entreprise va dépendre du pays, région ou état où vous résidez, et je ne vais pas pouvoir vous expliquer cela ici, mais sachez qu’un article complet sur le sujet est en préparation.

Quant à la recherche de clients, commencez par explorer votre région pour identifier des opportunités. Recherchez des bâtiments où la végétalisation de toit pourrait apporter des avantages, comme des bâtiments commerciaux, des résidences ou des institutions. Participez à des événements locaux liés à l’architecture, à l’environnement et à l’urbanisme pour établir des contacts avec des professionnels du secteur. Le réseautage peut vous aider à obtenir des recommandations et à élargir votre base de clients potentiels.

Ensuite, créez une présence en ligne solide. Concevez un site web professionnel présentant vos services, vos réalisations passées et vos coordonnées. Utilisez les médias sociaux pour partager des photos de vos projets, des articles informatifs sur les avantages de cette technique et pour interagir avec votre audience. Une présence en ligne bien gérée peut susciter l’intérêt et la confiance de nouveaux clients.

Vous pouvez aussi établir des partenariats avec des professionnels connexes, tels que des architectes, des paysagistes, des entreprises de construction et des gestionnaires immobiliers. Ces collaborateurs peuvent vous recommander auprès de leurs clients. De plus, vous pourriez fournir des services complémentaires à leurs projets, ce qui renforce vos relations professionnelles et votre visibilité.

Une fois que vous aurez quelques projets réussis à votre actif, sollicitez des témoignages de clients satisfaits. Ces retours positifs peuvent être affichés sur votre site web et vos supports marketing pour renforcer votre crédibilité. Les recommandations de clients satisfaits sont également un moyen puissant d’attirer de nouveaux clients, car elles établissent la confiance et la preuve sociale.

Et lorsque vous identifiez un client potentiel, prenez le temps de comprendre ses besoins spécifiques. Élaborez des propositions personnalisées qui mettent en évidence les avantages de vos services spécifiquement pour lui.

Enfin, restez à l’affût des appels d’offres et des projets publics qui nécessitent ce genre de services. Participer à ces opportunités peut vous aider à développer votre entreprise et à gagner en visibilité dans votre domaine. Assurez-vous de soumettre des propositions professionnelles et compétitives pour augmenter vos chances de succès.

Puis, dès que votre entreprise commencera à décoller, pensez aussi à vous informer des dernières tendances et des évolutions technologiques afin de rester efficace et compétitif. Pour cela vous pouvez assister à des événements, des conférences et des salons professionnels liés à l’architecture, à l’environnement et à l’horticulture. Abonnez-vous également à des comptes directement liés à ce secteur sur les réseaux sociaux et à des groupes Facebook et LinkedIn.

Le toit d'un immeuble à appartement, végétalisé et aménagé. Exemple d’un toit végétalisé et aménagé pour les résidents. Source Unsplash

Investissement et rentabilité

Le démarrage d’une entreprise de végétalisation de toit nécessite un certain investissement initial pour couvrir divers aspects. Parmi les principaux coûts figurent l’achat de matériaux tels que les substrats, les plantes, les membranes de protection, ainsi que les outils et équipements nécessaires pour l’installation. Vous devrez peut-être également investir dans un véhicule pour le transport des matériaux et pour vous rendre sur les lieux de travail. En outre, les coûts liés à la formation, à la certification et à la légalisation de l’entreprise (variables selon votre localisation géographique) sont également à prendre en compte.

En plus de l’investissement initial, vous devrez également compter les coûts opérationnels récurrents tels que les salaires des employés, les coûts de marketing et de publicité, les frais administratifs, les frais de location d’espace de stockage ou commerciaux si applicables, ainsi que les dépenses liées à l’entretien des équipements et au renouvellement du matériel. L’estimation précise de ces coûts vous permettra de déterminer le seuil de rentabilité de votre entreprise.

La tarification de vos services va jouer un rôle majeur dans la rentabilité de votre entreprise. Vous devrez donc fixer des prix compétitifs tout en prenant en compte les coûts cités précédemment afin de dégager des bénéfices suffisamment élevés pour assurer la pérennité de votre entreprise. Mais attention, une tarification trop basse peut affecter votre rentabilité à long terme, tandis qu’une tarification trop élevée peut faire fuir les clients potentiels. Tâchez de procéder à une analyse approfondie du marché et des concurrents, cela vous aidera à trouver un équilibre optimal.

En plus des coûts et de la rentabilité, vous devrez aussi mener une analyse des risques et des opportunités du secteur de la végétalisation de toit dans votre région. Tenez compte des facteurs tels que la demande du marché, la saisonnalité, les tendances environnementales et les réglementations locales. Identifiez aussi les risques potentiels tels que les fluctuations des coûts des matériaux et matières premières, les défis climatiques et le niveau de concurrence. En puis surtout soyez attentif aux opportunités telles que les incitations gouvernementales et autres aides publiques liées à l’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments.

Quelques astuces pour terminer

Pour finir, voici une liste de trucs et astuces qui vous seront utiles pour réussir la mise en pratique de cette idée de business.

  • Analyse des toits compatibles : Réalisez des études de faisabilité pour identifier les bâtiments et les zones où la végétalisation de toits serait la plus pertinente et bénéfique dans votre région. Envoyez ensuite des offres ciblées et séduisantes aux propriétaires et administrations concernés.
  • Intégration écologique : Proposez des conceptions qui incluent des habitats pour les abeilles, les oiseaux et les insectes bénéfiques. Cela favorisera la biodiversité et contribuera à la longévité des lieux.
  • Modules de croissance : Développez des modules pré-cultivés pour accélérer l’installation, améliorer la qualité et minimiser les perturbations sur le toit. Ce gain de temps vous garantira de plus un gain d’argent.
  • Toits pédagogiques : Proposez des solutions pour les écoles et les institutions afin de créer des espaces éducatifs et de sensibiliser divers publics aux bienfaits environnementaux de ce type de technologie.
  • Collaboration avec architectes : Travaillez en partenariat avec des architectes pour intégrer la végétalisation dès la conception, simplifiant l’installation et améliorant l’esthétique.
  • Événements de démonstration : Organisez des événements publics pour faire des démonstrations d’installation en direct, vous pourrez ainsi sensibiliser et convaincre les clients potentiels.
  • Toits multi-usages : Proposez des designs modulaires qui combinent espaces de détente, jardins potagers et espaces de loisirs. Vos clients apprécieront le fait d’avoir plusieurs choix.
  • Suivi technologique : Intégrez des capteurs de surveillance pour suivre la croissance des plantes et ajuster l’irrigation en temps réel. Sur les sites sensibles ou expérimentaux, installez une ou plusieurs webcams pour avoir un visuel permanent et ainsi pouvoir agir rapidement en cas de problème.
  • Partenariats commerciaux : Collaborez avec des entreprises locales pour proposer des offres groupées, attirant ainsi une clientèle diversifiée. Une partie du toit peut par exemple être végétalisée tandis qu’une autre peinte en blanc pour réfracter la chaleur du soleil.
  • Promotion de l’éducation : Créez du contenu éducatif en ligne (vidéo, article de blog, etc.) sur les avantages de la végétalisation, vous pourrez ainsi renforcer votre crédibilité et attirer de nouveaux clients.
  • Solutions complémentaires : Innovez en développant des solutions adaptées aux toits inclinés, mais aussi aux façades d’immeubles, élargissant ainsi votre marché potentiel.
  • Suivi post-installation : Offrez des services d’entretien à long terme pour garantir la durabilité de votre travail, et aussi vous assurer des revenus sur le long terme.

Conclusion

Se lancer dans le business de la végétalisation de toits vous offre une opportunité assez unique de combiner entrepreneuriat et durabilité environnementale. En suivant ces conseils pratiques, en innovant dans la conception, en établissant des partenariats stratégiques et en mettant l’accent sur l’éducation et la sensibilisation, vous pouvez établir une entreprise florissante tout en contribuant positivement à l’environnement urbain.

Vous devrez bien sûr passer par une phase d’apprentissage qui peut être plus ou moins longue selon le niveau de connaissances que vous avez sur ce sujet précis ainsi que sur d’autres sujets connexes, mais il y a un réel marché qui est en train de s’ouvrir depuis quelques années et il reste de la place pour de nouveaux venus comme vous, tant la somme des surfaces exploitables un peu partout dans le monde et colossale.

Cet article n’a évidemment pas pour but de vous expliquer comment apprendre ce métier, mais j’espère qu’il vous a aidé à y voir plus clair si l’idée de vous lancer dans cette belle aventure vous a effleuré. D’ailleurs, est-ce le cas ? N’hésitez pas à partager vos réflexions et questions dans les commentaires ci-dessous. Votre avis compte et pourrait inspirer d’autres lecteurs.

EcoConseils

Les questions environnementales et la menace climatique sont plus que jamais au cœur des préoccupations de ce XXIème siècle, c’est pourquoi je vous propose quelques pistes qui vous permettront de limiter l’impact négatif que la mise en œuvre de cette idée pourrait engendrer.

Ces solutions que je suggère sont parfois largement insuffisantes pour compenser ces impacts négatifs, comme par exemple la compensation carbone. Il n'existe malheureusement pas toujours de solution idéale et efficace à 100%, loin de là. Et si vous en avez d’autres, n’hésitez surtout pas à les partager dans l’espace des commentaires situé plus bas.

Végétaliser les toits d’immeubles est définitivement une idée bénéfique pour l’environnement, et cela à plus d’un titre comme je l’ai expliqué en début d’article. Mais malgré ces nombreux avantages, elle peut aussi avoir certains impacts négatifs liés notamment à l’utilisation parfois intensive de ressources telles que l’eau, mais aussi le recourt à certains produits phytosanitaires toxiques, ainsi que les émissions liées au transport des matériaux. Tous ces éléments peuvent contribuer à alourdir l’empreinte carbone de votre entreprise donc il vaut mieux y prêter la plus grande attention.

De plus, si la conception et l’entretien ne sont pas effectués de manière appropriée, les toits végétalisés pourraient potentiellement devenir des habitats invasifs pour certaines espèces indésirables, perturbant ainsi l’écosystème local. D’où l’importance de rester attentif aux moindres détails lorsque vous entamez tout nouveau projet.

Avantages

  • Contribue à la durabilité urbaine en améliorant la qualité de l’air, réduisant les îlots de chaleur urbains et favorisant la biodiversité.
  • Répond à une demande sans cesse croissante de solutions vertes dans les zones urbaines.
  • Cible un large éventail de clients, des particuliers aux entreprises et aux institutions.
  • Peut générer des revenus stables grâce aux services d’installation, d’entretien et de conseil.
  • Un travail qui a du sens et une réelle utilité publique.

Inconvénients

  • Peut nécessiter des investissements significatifs pour les matériaux, la formation et l’acquisition d’équipements.
  • Peut être saisonnier en fonction de la demande et de la région, ce qui peut influencer les flux de trésorerie.
  • Une concurrence croissante.
Avertissement, veuillez lire ceci svp

Les questions juridiques et administratives relatives aux idées que vous trouverez sur Sweekr sont rarement abordées car elles varient grandement selon le pays où vous résidez. Je vous conseille donc de bien vous renseigner auprès de votre administration locale avant de vous lancer dans un quelconque business. Gardez à l'esprit que si vous gagnez de l'argent, l'état réclamera "sa part" pour pouvoir assurer le bon fonctionnement des écoles, hopitaux et autres services publiques. Vous devrez donc probablement acquérir un statut de micro-entrepreneur, ou tout autre statut similaire.

Notez également qu'il n'y a actuellement AUCUN lien affilié sur Sweekr! Cela signifie qu'AUCUNE commission n'est perçue lorsque vous procédez à un achat sur un des sites recommandés ici. Certains liens sont optimisés uniquement pour des tests de performances, et chaque recommandation reflète les opinions ou les évaluations du rédacteur de cet article. Et soyez certains que vous serez avertis si (et lorsque) cette situation venait à changer.

Cet article ne demande qu'à être complété ou amélioré grâce à votre aide. N'hésitez donc pas à laisser un commentaire plus bas si vous avez une question, une remarque pertinente, un retour d'expérience, des infos complémentaires ou repéré une quelconque erreur.Lire les commentaires

Partager

Laissez un commentaire

Vous pouvez également ou vous inscrire pour commenter

Ce site est hébergé par GreenGeeks,
un service garanti 300% énergie verte.

Dans les commentaires vous pouvez ajouter non seulement du texte mais également des éléménts tels que:


Merci de rester courtois et respectueux envers les autres, et cela en toute circonstance. Il y a assez de haine dans ce monde de brutes, et nous ne sommes pas sur Facebook ni sur Twitter. Aucun manque de respect ou insulte ne sera toléré. Gardez à l'esprit que vous êtes légalement responbsable de tout ce que vous publiez sur notre site. Merci à vous.

Feedback