064 · Comment devenir guide touristique + 13 conseils pour réussir

Être guide touristique est particulièrement intéressant pour celles et ceux qui ont une véritable passion pour leur région et sont enthousiastes à l’idée de partager leurs connaissances avec les touristes venus passer quelques jours dans le coin. Cette activité vous donnera la possibilité de rencontrer des personnes venues du monde entier, de leur montrer les sites les plus emblématiques de votre région, et de leur faire ainsi vivre des expériences uniques. Dans cet article, nous allons examiner les différentes étapes pour devenir guide touristique, ainsi que les compétences nécessaires pour y arriver et les astuces qui vous aideront à attirer les clients.

C’est quoi exactement être guide touristique ?

Vous le savez probablement déjà, le guide touristique est la personne qui prend en charge un groupe de touristes pour la visite guidée d’une ville, d’un site historique, musée ou de tout autre lieu présentant un quelconque intérêt touristique. Le guide ne se contente pas de conduire ces touristes d’un endroit à l’autre, mais se charge également de leur fournir des informations diverses et intéressantes sur les sites visités et leur histoire, ainsi que sur les spécificités culturelles de la région.

Ces touristes ne sont pas toujours des gens venant de l’autre bout de la planète, mais parfois aussi des locaux qui sont juste curieux et souhaitent en apprendre davantage sur leur propre histoire et leur culture. Notez aussi que les guides touristiques ne sont pas tous nécessairement des locaux, mais peuvent aussi venir de très loin. Ce sont des passionnés d’histoire ou des experts sur un lieu précis qui habitent là toute l’année ou ne restent là que le temps de la saison touristique.

Quelles sont les conditions pour devenir guide touristique ?

Pour devenir guide touristique, il est généralement nécessaire de posséder certaines qualités et compétences spécifiques, comme nous allons le voir maintenant. Tout d’abord, il vaut mieux savoir parler plusieurs langues, dont l’anglais qui est la langue la plus universelle qui soit, surtout en occident mais aussi dans une partie de l’Asie, de l’Afrique et de l’Amérique du Sud (même si c’est plutôt l’espagnol et le portugais qui dominent là-bas).

Il faut bien entendu avoir également de solides connaissances sur les lieux dont vous assurerez la visite. Un endroit historiquement chargé nécessite de connaitre les dates des évènements marquants, les personnages clés qui y ont participé, etc. Il fut un temps où n’importe qui pouvait organiser des visites touristiques sans connaitre grand-chose sur le lieu visité, et comme la plupart des touristes n’y connaissaient rien ou pas grand-chose, ces guides amateurs pouvaient raconter n’importe quoi, allant des anecdotes extravagantes aux faits les plus improbables, et plus c’était spectaculaire mieux ça passait. Aujourd’hui les choses ont bien changé, notamment avec l’arrivée d’Internet.

Les touristes sont donc bien plus informés qu’avant et peuvent flairer les arnaques bien plus facilement, mais les autorités locales des lieux touristiques les plus célèbres ont aussi mis en place des règlementations très strictes et il faut donc désormais avoir une autorisation ou même passer des examens prouvant vos connaissances afin d’obtenir une reconnaissance administrative officielle de guide touristique. C’est notamment le cas pour des pays comme la France, l’Italie, la Grèce, l’Égypte et d’autres figurants sur la liste des pays les plus visités au monde, mais pas forcément sur les lieux plus anonymes. Si vous souhaitez par exemple faire visiter votre village aux touristes de passage, ce n’est donc pas nécessairement obligatoire, donc renseignez-vous bien.

Vous devrez également veiller à la sécurité des personnes que vous prendrez en charge. Informez-les sur les coins à éviter ou les activités trop dangereuses à faire, et surtout ne les emmenez pas dans des endroits mal famés où ils pourraient se faire dépouiller de leurs affaires, voire pire.

Et puis vous devrez avoir une bonne capacité d’organisation et savoir vous adapter rapidement aux circonstances. Si par exemple le groupe et majoritairement composé de personnes âgées, l’ascension à pied de la Tour de Pise ou du Mont Fuji n’est probablement pas la meilleure idée. De même, il vaut peut-être mieux éviter une sortie en bateau alors qu’une violente tempête sévit sur la région.

Enfin, un bon guide touristique doit avoir des compétences en communication pour transmettre efficacement les informations pertinentes dont il dispose, être à l’aise dans les interactions sociales pour créer une atmosphère conviviale, et aussi aimer le contact humain et pouvoir s’adapter aux différences culturelles et autres auxquelles il sera parfois confronté (différences de religion, de vision du monde, mais aussi de bord politique, etc.).

Ah ! J’allais oublier, mais il vaut mieux aussi avoir une bonne forme physique, car certaines visites peuvent durer des heures. De plus, des villes comme Lisbonne ou Rome, par exemple, demandent de l’endurance car elles sont bâties sur des collines que l’on doit gravir et redescendre plusieurs fois par jour.

Un guide montre la carte de la ville à ses clients Tâchez de toujours rester souriant (laissez vos problèmes à la maison) et de garder une bonne ambiance dans le groupe.

Comment bien démarrer comme guide touristique ?

Pour commencer, vous aurez le choix entre devenir employé ou travailler à votre compte. Pour la première option, vous pourriez par exemple postuler à des offres d’emplois auprès d’agences de voyages, hôtels, de l’office de tourisme locale, etc. L’autre option est de travailler à votre compte et d’offrir des services de guide touristique indépendant. Dans ce second cas, vous devrez trouver vous-même vos clients et tout organiser vous-même.

Comment trouver des clients lorsqu’on débute comme guide touristique ?

  • Faire le « pied de grue » à l’entrée des sites touristiques : ça c’est ce que la plupart des guides font. Ils attendent que des touristes se présentent, les abordent et proposent une visite guidée dont les conditions (temps de visite, prix…) sont négociables. Ça peut être une bonne solution s’il n’y a pas un trop grand déséquilibre entre l’offre et la demande (le nombre de touristes vs le nombre de guides).
  • Distribuer des flyers : Imprimez de petits dépliants proposant vos services et distribuez-les dans des lieux fréquentés par des touristes qui débarquent (gare, aéroport, hôtel, restaurant, taxi…). Attention car les touristes ne jetteront un œil dessus que durant une seconde ou deux, votre dépliant doit donc être le plus accrocheur et convaincant possible pour qu’ils décident de l’examiner plus attentivement.
  • Trouver des partenaires : proposez des partenariats avec des agences de voyages, des hôtels, l’office du tourisme local, restaurants, taxis… et offrez un échange de service (je vous apporte des clients si vous m’en apportez), ou des commissions pour chaque client venant de leur part.
  • Les réseaux sociaux : Créez un compte Instagram, TikTok, Facebook, Pinterest et YouTube, et partagez-y des vidéos dynamiques, des photos aux couleurs chatoyantes, des textes qui font saliver d’envie, et n’oubliez pas de bien mettre l’adresse de votre site Web sur chacune de vos communications.
  • Créer un site Web : Choisissez un nom à la fois court et évocateur pour votre business et créez un site Web contenant les mêmes ingrédients que pour les réseaux sociaux et les flyers. Les gros avantages d’avoir un site Internet sont que vous pouvez personnaliser votre communication sans aucune limite, y indiquer tous les moyens de vous contacter facilement, et aussi afficher des avis laissés par d’autres clients.
  • S’inscrire sur des plateformes spécialisées : Des plateformes comme Viator, Expédia, GetYourGuide, TripAdvisor, Booking, Tourradar ou même RentALocalFriend, offrent un moyen simple et rapide aux voyageurs de réserver leurs visites touristiques en ligne. Vous pouvez vous y inscrire, car même si ce n’est pas (toujours) gratuit, cela reste un excellent moyen de trouver des clients.
  • Participer à des salons du tourisme : Ceux-ci ont généralement lieu en basse saison, donc c’est peut-être une occasion de montrer aux gens ce que vous proposez. Ça peut être une option intéressante si le montant de l’inscription n’est pas trop élevé et que cela ne se passe pas trop loin de chez vous (sauf si vous avez le budget pour voyager loin).
  • Participer à des discussions en ligne : Inscrivez-vous sur des forums et des groupes Facebook qui parlent de voyages et participez aux discussions est également un bon moyen de se faire connaitre. N’hésitez pas aussi à commenter les publications officielles des sites ou villes que vous faites visiter, ou les articles de blogs que vous trouverez. Le but ici est de montrer que vous connaissez votre sujet et de gagner en visibilité. Attention toutefois de ne pas faire de la publicité intrusive. Proposez des informations pertinentes et utiles pour les voyageurs, tout en indiquant que vous êtes guide (utilisez le nom de votre business/site Web comme nom d’utilisateur).
Quelles sont les meilleures solutions pour créer votre site web ?
Quelles Sont les Meilleures Solutions pour Créer Son Site Web?

Si vous avez besoin d’un site Internet, mais n’avez aucune connaissance technique et peu ou pas de budget, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Voyons quels sont les outils qui existent et lesquels sont les plus adaptés à votre projet. Voilà...

Combien peut-on gagner comme guide touristique ?

Comme toujours, les tarifs varient en fonction de la région, du pays, mais aussi du type de visite proposée et des besoins et demandes des clients.

En général, d’après les informations issues de données recueillies auprès de guides touristiques et d’organisations du tourisme, ainsi que d’observations sur les tendances du marché, les guides touristiques débutants peuvent espérer gagner environ 50 à 100 euros par jour, tandis que ces chiffres pour les guides plus expérimentés se situent entre 150 et 300 euros par jour.

C’est une fourchette large et approximative, et si vous vous souhaitez avoir un montant plus précis pour votre région, vous pouvez aller voir sur des sites tels que Talent, Indeed, Salary, ou d’autres que vous trouverez rapidement via une recherche Google, et qui affichent généralement le salaire moyen pour chaque profession. Attention car ce sont parfois des salaires déclaratifs et les revenus de travailleurs indépendants sont parfois mélangés avec les salaires d’employés. Cela reste malgré tout un bon indicateur pour vous faire une idée.

En Europe, les tarifs des guides touristiques sont généralement plus élevés que dans d’autres parties du monde. En France, par exemple, les tarifs sont fixés par l’État et varient en fonction de la région et du type de visite.

Comment bien organiser les visites ?

Je vous le disais, être capable de bien organiser les visites pour vos clients est important afin d’optimiser le temps que vous passerez avec chaque groupe, mais cela vous permettra également de parer à toute éventualité et autres évènements inattendus. Voici donc quelques pistes pour y arriver.

1Le transport

Si la distance du parcours que vous avez planifié est relativement courte, vous pouvez proposer à vos clients de le faire sous forme d’une balade pédestre. Cela dépendra de la météo et de leur condition physique, mais c’est parfois la meilleure manière de découvrir les différents pôles touristiques d’une ville car on avance à un rythme propice à la découverte et à la rencontre des locaux, et qu’en plus c’est écologique et bon pour la santé. Sinon, les transports en commun tels que bus, tram, métro, etc., sont une bonne alternative aussi.

Si par contre la visite implique de parcourir des dizaines de kilomètres et que le lieu de destination est mal desservi par les transports locaux, ou si pour toute autre raison l’utilisation d’un véhicule motorisé est indispensable, optez pour quelque chose qui se glisse facilement dans le trafic et se gare sans trop de difficulté. Certains guides utilisent par exemple un tuk-tuk (électrique, car le moteur thermique fait bien trop de bruit et pollue beaucoup) que les touristes apprécient car c’est à la fois original et pratique. C’est donc parfait pour des petits groupes de 2 à 6 personnes.

Des tuk-tuk électriques à Lisbonne, Portugal Des tuk-tuk électriques à Lisbonne, Portugal

2Les activités

Proposer les visites classiques c’est bien, car certains sont venus uniquement pour ça, mais d’autres recherchent parfois quelque chose de différent. Tâchez donc de proposer aussi des activités plus originales et qui tiennent compte notamment des conditions météorologiques mais aussi les centres d’intérêts de vos clients. Je vous donne quelques exemples ici mais faites travailler votre imagination et voyez ce qui est possible dans votre région.

Vous pourriez donc proposer :

  • Des visites de monuments historiques, tels que des châteaux, des églises, des musées ou d’autres lieux emblématiques permettant de découvrir l’histoire et la culture de la région (la base, donc).
  • Des visites culturelles sur des thèmes spécifiques ayant un rapport avec la région, dans des domaines tels que l’art, la musique ou la littérature, etc.
  • Une dégustation des plats locaux dans des petits restaurants ou auberges authentiques et peu fréquenter par les touristiques, ou même chez des habitants de la région.
  • Des activités sportives telles que la randonnée, le rafting, l’escalade… ou des activités de loisirs plus calmes comme des visites de parcs d’attractions ou de parcs animaliers.
  • Des visites sur des thèmes spécifiques tels que la faune et la flore, la géologie, le vin, l’architecture, etc.
  • Des activités de plein air telles que le vélo, la pêche, safari photo, etc.
  • De visiter des zones connues pour leurs exceptionnelles diversités biologiques telles que des sanctuaires ornithologiques, réserves naturelles, forêts primaires, jardins botaniques, etc.
  • Des visites d’institutions ou autres lieux célèbres telles que le parlement, le palais royal, université, bibliothèque, stade de foot, etc.
  • Des visites de quartiers populaires, de marchés locaux ou d’événements culturels.

Quels sont les avantages et inconvénients d’être guide touristique ?

Être guide touristique est d’abord un métier varié et stimulant, et qui présente d’autres avantages tels que la découverte de nouveaux endroits dont vous ne connaissiez peut-être pas vous-même l’existence, la rencontre avec des personnes parfois très intéressantes, la possibilité de partager votre passion avec des gens curieux et enthousiastes, les contacts avec la nature, et aussi la possibilité d’organiser vos journées de travail avec plus ou moins de liberté.

Côté inconvénients, notons tout d’abord les horaires de travail souvent irréguliers ainsi que les journées parfois longues, et qui demandent donc une certaine endurance, les aléas de la météo qui peuvent vous obliger à revoir votre planning à la dernière minute, et puis peut-être un peu stressant aussi lorsqu’on travaille tout seul. Notez également que vous serez parfois tributaires des évènements inattendus de l’actualité (pandémie, guerre, crise économique…) et qui peuvent avoir un impacte direct sur votre business.

13 astuces pour avoir plus de clients quand on est guide touristique

Terminons cet article avec quelques astuces qui vous permettront d’avoir plus de clients et donc de gagner plus d’argent comme guide touristique.

  • Connaitre d’autres langues : Certains guides connaissent l’anglais et leur langue locale, mais parler d’autres langues peut présenter un réel avantage pour se démarquer. L’espagnol, le mandarin, le japonais, le russe, etc., sont quelques exemples de langues très demandées par les touristes.
  • Être plus fort que Wikipédia : Connaitre les anecdotes croustillantes et autres informations intéressantes liées aux sites, villes et régions que vous faites visiter, surtout celles peu connues, est très apprécié par les touristes.
  • Connaitre les bonnes adresses : Les touristes débarquent généralement dans un lieu où ils ne connaissent rien. Renseignez-vous bien sur les restos, logements, attractions et activités qui valent le détour afin de pouvoir leur donner des conseils vraiment utiles.
  • Rendez chaque visite inoubliable : Évitez les visites classiques soporifiques, surtout si vos clients sont jeunes. Trouvez des idées pour rendre la visite à la fois dynamique et passionnante, afin de graver ce jour dans la mémoire de vos clients.
  • Soyez le gars sympa : Mettez les touristes à l’aise, soyez agréable, prévenant, et à leur écoute, ayez de la patience, du tact et un brin d’humour… bref, soyez irrésistible.
  • Identifiez les besoins de vos clients : Ils n’ont généralement que quelques jours, voire même une seule journée, pour réaliser ce qui parfois est le rêve d’une vie, il est donc capital de leur apporter ce qu’ils sont venus chercher. Demandez-leur exactement ce qu’ils veulent et faites ce que vous pouvez pour les satisfaire.
  • Soyez prévoyant : Renseignez-vous tous les jours sur les prévisions météorologiques et organisez vos visites en fonction du temps qu’il fera. Par exemple, privilégiez les endroits ombragés et verdoyants en cas de canicule, ou à l’abri de la pluie les jours où les conditions météo sont mauvaises.
  • Adaptez vos tours : la composition de chaque groupe que vous aurez peut varier parfois grandement. Un jour ce seront majoritairement des personnes âgées et l’autre plutôt des enfants. Trouvez donc des activités qui conviennent au plus grand nombre et proposez celles les plus adaptées à chacun d’eux.
  • Évitez les gros lieux hyper touristiques : La concurrence y est extrêmement rude et finalement seuls quelques-uns arrivent à bien gagner leur vie. Dans la mesure du possible, privilégiez plutôt les petites villes qui ont une riche histoire peu connue du grand public ou bien les régions que vous connaissez parfaitement et dont vous savez pouvoir apporter une connaissance inédite aux personnes intéressées.
  • Maitrisez votre sujet : Les touristes sont généralement de nature curieuse et aiment poser des questions. Savoir y répondre vous donnera plus de crédibilité, augmentera vos chances de recevoir un bon pourboire, et contribuera à garder une bonne réputation. Lisez tout ce que vous pouvez sur ce sujet (livres, articles de blogs, de presse…) pour être incollable.
  • Organisez un repas chez des locaux : Ça peut même être chez vous ou dans votre famille, mais sachez que certains touristes aiment particulièrement ce côté authentique d’un repas chez l’habitant. Vous pourriez même organiser des séjours, repas et logement compris?
  • Trouver des partenariats : J’en ai déjà parlé, mais c’est une solution qui peut vraiment booster vos revenus. Allez voir les hôtels, restaurants, bars et tout autre endroit fréquenté par les touristes, devenez pote avec leur patron ou responsable, et proposez une collaboration avec commission à la clé.
  • Développez vos talents de photographe : Les touristes adorent se faire prendre en photo, et ils vous demanderont certainement de leur faire avec leur appareil ou leur smartphone. Dès lors, apprendre quelques bases de la photographie vous aideront à trouver les bons angles et le bon cadrage, et donc à prendre de belles photos. De plus, cela vous sera très utile pour les contenus que vous posterez sur vos réseaux sociaux.
Le guide pratique et concis pour apprendre à faire des photos qui déchirent
Le Guide Facile et Concis pour Apprendre à Faire des Photos qui Déchirent

Je vous propose ici une petite synthèse des principales règles à suivre pour prendre de sublimes photos avec votre réflex numérique, appareil compact ou smartphone. Nous allons ainsi voir de manière pratique comment vous pourrez réussir les photos dont vous...

Conclusion

Être guide touristique peut être un métier vraiment passionnant et enrichissant. Il vous permettra de partager votre passion pour votre région, d’aider les touristes à mieux découvrir certains lieux méconnus et de sensibiliser les voyageurs sur l’importance de préserver tous ces endroits auxquels vous êtes attaché.

Cela peut demander du temps par contre, celui nécessaire pour acquérir toutes les connaissances liées à l’histoire et la culture des lieux que vous ferez visiter. Vous devrez également faire preuve de patience, d’adaptabilité afin de répondre aux attentes de vos clients et leur offrir une expérience inoubliable, mais aussi de créativité et de persévérance pour bâtir votre bonne réputation et trouver de nouveaux clients.

EcoConseils

Les questions environnementales et la menace climatique sont plus que jamais au cœur des préoccupations de ce XXIème siècle, c’est pourquoi je vous propose quelques pistes qui vous permettront de limiter l’impact négatif que la mise en œuvre de cette idée pourrait engendrer.

Ces solutions que je suggère sont parfois largement insuffisantes pour compenser ces impacts négatifs, comme par exemple la compensation carbone. Il n'existe malheureusement pas toujours de solution idéale et efficace à 100%, loin de là. Et si vous en avez d’autres, n’hésitez surtout pas à les partager dans l’espace des commentaires situé plus bas.

Sur ce sujet précis, la mauvaise nouvelle est que le tourisme représente une part importante des émissions de GES dans le monde (surtout lié au transport par avion ou en voiture), mais la bonne nouvelle, c’est qu’avec la crise sanitaire de 2020-21 et les dégâts causés par le tourisme de masse, beaucoup de voyageurs choisissent de faire du tourisme local ou du moins intra-national. Mon premier conseil est donc de cibler ce genre de touristes en priorité.

Et même si vous n’êtes pas écoguide, n’hésitez pas à mettre l’accent sur la préservation de l’environnement et à sensibiliser vos clients sur les enjeux écologiques tels que le changement climatique. Choisissez pour cela un angle historique ou culturel, même contemporain, lié de près ou de loin à votre région. Fouillez dans la presse locale pour trouver des anecdotes, des évènements ou des faits d’actualité qui pourront vous y aider.

Si vous entrez en contact avec vos clients avant leur arrivée sur les lieux, incitez-les à prendre le train, le bus, ou même à faire du covoiturage plutôt que de prendre l’avion, lorsque c’est possible.

De votre côté, privilégiez autant que possible les visites à vélo, à pieds, en transports en commun, ou en véhicule électrique si vous le pouvez. Tous les moyens sont bons pour éviter de produire des GES (gaz à effet de serre) face aux enjeux climatiques.

Avantages

  • Travail varié et stimulant.
  • Possibilité de rencontrer des gens du monde entier.
  • Possibilité de travailler à son compte.
  • Souvent une grande liberté dans l’organisation de son travail.

Inconvénients

  • Horaires de travail souvent irréguliers.
  • Besoin de s’adapter à différents types de clients.
  • Parfois tributaire des évènements inattendus (pandémie, guerre, crise économique…).
  • Parfois soumis aux aléas de la météo ou des saisons.
  • Peut être stressant lorsqu’on est responsable de la sécurité des clients.
Avertissement, veuillez lire ceci svp

Les questions juridiques et administratives relatives aux idées que vous trouverez sur Sweekr sont rarement abordées car elles varient grandement selon le pays où vous résidez. Je vous conseille donc de bien vous renseigner auprès de votre administration locale avant de vous lancer dans un quelconque business. Gardez à l'esprit que si vous gagnez de l'argent, l'état réclamera "sa part" pour pouvoir assurer le bon fonctionnement des écoles, hopitaux et autres services publiques. Vous devrez donc probablement acquérir un statut de micro-entrepreneur, ou tout autre statut similaire.

Notez également qu'il n'y a actuellement AUCUN lien affilié sur Sweekr! Cela signifie qu'AUCUNE commission n'est perçue lorsque vous procédez à un achat sur un des sites recommandés ici. Certains liens sont optimisés uniquement pour des tests de performances, et chaque recommandation reflète les opinions ou les évaluations du rédacteur de cet article. Et soyez certains que vous serez avertis si (et lorsque) cette situation venait à changer.

Cet article ne demande qu'à être complété ou amélioré grâce à votre aide. N'hésitez donc pas à laisser un commentaire plus bas si vous avez une question, une remarque pertinente, un retour d'expérience, des infos complémentaires ou repéré une quelconque erreur.Lire les commentaires

Partager

Laissez un commentaire

Vous pouvez également ou vous inscrire pour commenter

Ce site est hébergé par GreenGeeks,
un service garanti 300% énergie verte.

Dans les commentaires vous pouvez ajouter non seulement du texte mais également des éléménts tels que:


Merci de rester courtois et respectueux envers les autres, et cela en toute circonstance. Il y a assez de haine dans ce monde de brutes, et nous ne sommes pas sur Facebook ni sur Twitter. Aucun manque de respect ou insulte ne sera toléré. Gardez à l'esprit que vous êtes légalement responbsable de tout ce que vous publiez sur notre site. Merci à vous.

Feedback