050 Le · guide complet pour lancer votre boutique en ligne de dropshipping avec succès en 2024

Ouvrir une boutique en ligne, c’est souvent contraignant : il faut s’occuper de la gestion des stocks, de l’emballage et l’expédition des colis, et c’est parfois décourageant. Si c’est ce que vous pensez, c’est que vous ne connaissez pas le dropshipping ! Voyons comment étape par étape, et en quelques heures à peine, vous pourriez ouvrir votre propre boutique de dropshipping, et commencer à gagner de l’argent assez rapidement.

Mais avant de commencer, sachez que j’ai déjà écrit un article sur les bases qu’il faut connaitre pour ouvrir une boutique en ligne « classique », et je vous conseille donc chaudement d’aller le lire avant d’aller plus loin. Cet article en est, en quelque sorte, un complément.

Comment créer votre propre boutique en ligne à succès et commencer à gagner de l'argent rapidement ?
Comment créer votre propre boutique en ligne avec succès et commencer à gagner de l’argent rapidement ?

Si vous cherchez un moyen de gagner de l’argent, peut-être avez-vous déjà songé à ouvrir votre propre boutique en ligne ? Peut-être même avez-vous abandonné l’idée car ce projet vous parait hors de vos compétences ? Pourtant, je vais vous...

Qu’est-ce que le dropshipping exactement ?

Le dropshipping est un modèle de e-commerce qui permet aux propriétaires de boutiques en ligne de vendre des produits sans devoir les stocker, ni les expédier. Lorsqu’un client passe une commande, le vendeur achète simplement l’article auprès d’un fournisseur tiers qui s’occupera de l’expédier directement au client.

Libérés de ces tâches chronophages, les propriétaires de boutiques en ligne (qui travaillent souvent en solo) peuvent ainsi se concentrer sur d’autres actions telles que promouvoir leurs produits, assurer leur service après-vente, trouver de nouveaux produits, etc.

Concrètement, voilà comment cela se passe : dans un premier temps vous allez construire une boutique en ligne, et vous constaterez que ce n’est pas très compliqué en passant par un service tel que Shopify ou Wix, comme nous allons le voir. Vous allez ensuite ajouter des produits que vous trouverez par exemple sur AliExpress, dans votre catalogue de produits (titre, images, descriptions, etc.). Lorsqu’un client passera une commande dans votre boutique, il vous suffira alors de commander et payer le produit sur AliExpress, en indiquant le nom et l’adresse de votre client pour l’expédition. Le client final recevra donc son colis directement chez lui sans que vous ayez à vous en occuper, et de votre côté vous empocherez votre bénéfice au passage. Génial, non ?

Nous allons voir tout cela plus en détail mais avant, sachez que je parlerai surtout de AliExpress dans cet article, mais qu’il existe d’autres plateformes sur lesquelles vous pouvez trouver de très bons produits, telles que Doba, Bigbuy, Wish, Salehoo, Alibaba, VidaXL, DHGate, Novaengel ou encore Banggood.

Infographie expliquant comment fonctionne le dropshipping Voilà comment fonctionne le dropshipping

Les critiques autour du dropshipping

Je vais juste faire une petite parenthèse ici car le dropshipping a parfois été violemment critiqué par certains influenceurs qui estiment que vendre un truc que tout le monde peut acheter moins cher ailleurs, c’est de l’arnaque, pour ne pas dire du vol. Car, en effet, et pour reprendre l’exemple dans la section précédente, votre client aurait très bien pu payer moins cher le produit que vous lui avez vendu s’il l’avait acheté lui-même sur AliExpress.

Acheter puis revendre des biens avec un bénéfice est pourtant la base du commerce depuis des millénaires. Le vendeur itinérant qui, avec son âne ou son chameau allait vendre des poteries aux villages avoisinant la ville où il les a achetés n’est pas très différent, d’après moi. Alors, bien sûr, ce marchand apporte une plus-value puisqu’il épargne aux villageois un trajet aller-retour en ville et le temps que cela représente.

C’est justement là que réside l’intérêt du dropshipping pour l’acheteur : la plus-value que ça lui apporte. D’une part, il ne doit pas aller chercher ailleurs pour trouver le même produit puisqu’il l’a déjà devant les yeux, mais il a aussi la garantie de bénéficier d’un service après-vente efficace. Enfin, idéalement, car la réalité est parfois assez différente.

Ce qui nuit gravement à la réputation du dropshipping, ce sont surtout les propriétaires de boutiques « popup » peu scrupuleux, qui agissent parfois de façon assez malhonnête. Ceux-ci ouvrent une boutique, vendent un max de produits avec des marges parfois scandaleusement élevées, sans assurer le moindre service à leur client (ils ne répondent jamais à aucun mail), ne livrant parfois même pas la marchandise au client puisqu’ils ne l’achètent pas et gardent tout l’argent pour eux, puis ferment dès que leur réputation commence à sentir le cramé, pour ouvrir une autre boutique du même style quelques jours plus tard. Ceux-là sont les vrais escrocs !

Évitez donc de vous comporter comme ces parasites, trouvez de chouettes produits, assurez un service après-vente 5 étoiles, et faites tout ce que vous pouvez pour vos clients soient satisfaits et aient envie de revenir sur votre boutique. J’y reviendrai plus tard.

Oui, le dropshipping est tout à fait légal, il n’y a aucun doute là-dessus. C’est juste une activité commerciale comme une autre, et ce terme désigne simplement la manière dont est gérée une boutique en ligne, rien de plus.

Par contre, vous devrez acquérir un statut d’auto-entrepreneur ou de micro-entrepreneur, lorsque vous démarrez du moins, pour pouvoir exercer cette activité en toute légalité. Beaucoup de dropshippers prennent le risque de démarrer sans avoir de statut légal, mais c’est un risque qui peut vous couter cher, sachez-le.

Faites aussi très attention aux produits que vous vendez sur votre boutique. Assurez-vous qu’aucun d’entre eux n’enfreint les lois sur la propriété intellectuelle (copyright), et ne soit une contrefaçon. Les grandes marques sont très vigilantes à ce sujet et là aussi, vous pourriez avoir de sérieux problèmes si vous n’y prenez pas garde.

Quelles sont les étapes clés pour ouvrir sa boutique de dropshipping ?

Voyons à présent comment ouvrir votre boutique en ligne, étape par étape. J’ai déjà abordé ce sujet dans cet article, mais le dropshipping comporte quelques spécificités notables qu’il vaut mieux connaitre. Je vais donc aller à l’essentiel, en passant certaines étapes que j’ai déjà abordées ailleurs, tel que trouver un nom parfait pour votre business, ou en survolant plus rapidement certaines autres déjà bien développées.

Comment trouver le nom de domaine idéal pour votre projet?
Comment Trouver un Nom qui Claque pour Votre Business?

Trouver le nom parfait pour votre projet, entreprise et site Internet, n’est pas si évident qu’il n’y parait. Voici une méthode efficace pour y parvenir sans vous arracher les cheveux. Voilà le programme: Quelles sont les caractéristiques des noms à...

1Trouver une niche

Les boutiques généralistes qui vendent une large variété d’articles issus de domaines divers sont déjà très nombreuses sur le Net. Du coup, il est fortement recommandé de se concentrer sur un marché précis et plus ciblé.

C’est ce qu’on appelle une « niche » : un segment de marché dans lequel on trouve un groupe de personnes ayant des intérêts ou des besoins communs. C’est donc votre cible, celle qui sera potentiellement intéressée par vos produits.

Voici quelques exemples de 10 niches qui marchent très bien en ce moment. Cette liste est loin d’être exhaustive et peut se décliner en sous-catégories afin de cibler encore plus précisément vos clients.

  • Les animaux de compagnie : des jouets pour chiens, compléments alimentaires, des vêtements pour l’hiver, arbre à chat, accessoires de toilettage, dispositifs anti-mauvaises odeurs, colliers originaux, lits, etc.
  • Les produits eco-friendly : produits de nettoyage sans produits chimiques, production d’énergie photovoltaïque et éolienne, tout ce qui remplace le plastique (brosses à dents en bois, bouteilles isothermes réutilisables, sac de courses, briques de shampoings solides, etc.), et tout ce qui est recyclable et réutilisable en général.
  • Le fitness et le sport en général : accessoires pour pouvoir pratiquer à domicile, sacs de transport, vêtements et sous-vêtements divers, chaussures, tapis de stretchings, accessoires de musculation, lunettes de protection, etc.
  • La sécurité domestique et la domotique : Systèmes d’alarme, caméras de surveillance, détection d’intrusion, renforcements de fermeture pour portes et fenêtres, systèmes d’ouverture et fermeture à distance de portails, etc.
  • Les soins de beauté : produits pour renforcer ou colorer les ongles, soins du visage, lutter contre la perte de cheveux, maquillage en tout genre, appareils de massage, épilation, etc.
  • Les vêtements et accessoires : tous les vêtements pour femme, homme et enfants, accessoires tels que ceintures, lunettes de soleil, écharpes, foulards et bandanas, casquettes et bonnets, gants, etc.
  • Matériel de cuisine : robots ménager, kit de couteaux, épluche-légumes, moules à gâteaux, blenders et mixers, couverts, boites étanches pour conserver la nourriture, presse-fruits, etc.
  • La décoration intérieure : cadres et tableaux, stickers muraux, espaces de rangement, luminaires, coussins et autres accessoires de confort, bibelots et statuettes, art floral, etc.
  • La perte de poids : infusions coupe-faim, brûle graisse, crèmes amincissantes, appareils de musculations sans effort, repas basse calories, etc.
  • L’ésotérisme et la spiritualité : tout ce qui est relatif au yoga, Reiki, Feng shui, zen, méditation, et tous les courants ésotériques.
  • Le survivalisme : couteaux multifonctions, allume-feux, accessoires de camping, moyens de communication alternatifs, boussole, repas lyophilisé, etc.

Et vous n’avez pas nécessairement besoin d’avoir des milliers d’articles dans votre catalogue, une vingtaine suffit pour démarrer. Vous le remplirez ensuite au fur et à mesure. Certaines boutiques en ligne ne proposent même qu’un seul produit !

Les boutiques « mono-produit »

Les boutiques à produit unique sont assez trendy depuis 2 ou 3 ans, et sont une option tout indiquée pour celles et ceux qui débutent dans le monde du dropshipping et de la vente en ligne. Cela permet en effet de cibler une niche de marché très précise et de se concentrer uniquement sur celle-ci.

Cela facilite également la gestion de votre boutique puisque vous n’avez qu’un seul produit, même s’il se décline en différentes versions, et puis surtout cela facilitera le travail de marketing puisque vous concentrerez tous vos efforts à promouvoir et à améliorer les performances de ce seul produit plutôt que d’une multitude.

2Créer votre boutique en ligne

Il existe différents moyens de créer votre site web, mais je vous conseille de passer par une plateforme spécialisée dans la création de boutiques en ligne (de type « website builder »). La plus populaire est sans conteste Shopify, qui pour 24€ par mois vous fournira tous les outils nécessaires pour créer et gérer votre boutique de dropshipping, et cela sans avoir à connaître un seul langage de programmation Web. Voici un vidéo qui explique comme cela se passe :

Démarrer votre période d’essai gratuite sur Shopify

Si vous préférez une solution 100% française, dropizi.fr est également un excellent choix. Comme Shopify, cette plateforme vous permet de créer facilement votre boutique de dropshipping, et propose tous les outils dont vous aurez besoin pour la gérer. Si vous souhaitez surtout vendre en France, c’est une solution parfaite.

Mais créer un site Internet lorsqu’on n’a aucune expérience peut s’avérer être assez compliqué, même en passant par une plateforme telle que Shopify, qui pourtant est une des plus simples et intuitives du marché. Pour cette raison, je vous conseille, si vous avez le budget, de faire appel à un spécialiste qui pour un prix très raisonnable (généralement entre 100 ou 200 euros), fera tout le travail pour vous. Vous aurez ainsi du temps pour vous concentrer sur d’autres tâches plus importantes (la recherche d’une niche profitable, de fournisseurs et de produits).

Pour cela, rendez vous sur une plateforme de microservices tel que ComeUp ou Fiverr. Vous y trouverez des dizaines de développeurs talentueux qui pourront vous aider. Attention de ne pas confier cette tâche à un amateur (ce sont souvent les moins chers) car il est crucial que votre boutique soit nickel et paramétrée correctement.

Et plus tard, lorsque vous aurez acquis une certaine expérience dans le domaine du dropshipping et de la vente en ligne, vous pourrez, si vous le souhaitez, passer par des outils qui vous offrent plus de liberté et de contrôle, comme WordPress/WooCommerce, Adobe Commerce ou Prestashop. Mais pour l’heure, il s’agit d’être efficace avant tout.

Ensuite, une fois votre boutique crée, vous devrez apprendre à gérer les commandes, les paiements, les clients, etc. Rien de bien compliqué, vous le verrez, mais cette étape d’apprentissage est importante donc consacrez-y le temps qu’il faut. En quelques heures à peine vous devriez avoir acquis les bases nécessaires pour bien démarrer. Et pour cela, vous pouvez vous rendre sur la page d’assistance de Shopify (ou de Dropizi) qui est à la fois claire et complète.

Pub Shopify

Je parle de Shopify parce que c’est pour moi la plateforme ecommerce proposant le meilleur rapport fonctionnalités/qualité/prix, mais il y en a d’autres telles que Sellfy, shift4shop, Ecwid ou même Wix, Weebly ou SquareSpace.

3Trouver un ou plusieurs fournisseurs

Une majorité de dropshippers trouvent leurs produits sur AliExpress, et quelques autres sur Wish ou d’autres places de marché. Mais AliExpress est le « number one » car son catalogue de produits est absolument titanesque (plus de 100 millions!). De plus les prix sont les plus bas que l’on puisse trouver sur le marché, ce qui laisse la possibilité d’ajouter une marge bénéficiaire confortable à la revente.

Cependant, il y a deux inconvénients majeurs à travailler directement sur AliExpress : tout d’abord, AliExpress est une place de marché et donc des milliers de marchands y vendent leurs produits. En cas de problème, vous aurez affaire à une personne différente à chaque fois, et cela ne se passe pas toujours bien (quelqu’un qui parle très mal anglais, qui ne comprend pas votre question, qui ne reconnaît pas son erreur, ou qui ne vous répond même pas parfois…).

L’autre problème vient des délais de livraison. Ils sont souvent très (trop) longs. Le temps de traitement de la commande et l’expédition du colis peuvent en effet parfois prendre plusieurs jours, et une fois expédié, il faut souvent plusieurs semaines (entre 3 et 5 semaines!) avant que le client ne reçoive son colis.

Pour ces raisons, certains dropshippers, notamment ceux qui visent à travailler sur le long terme et à construire une bonne réputation autour de leur boutique, passent par une plateforme spécialisée dans les différents services liés au dropshipping, ou par un agent. Voyons cela en détail.

aLa plateforme, ou fournisseurs de dropshipping

Les fournisseurs de dropshipping proposent une large sélection de produits à des prix compétitifs, souvent les mêmes que l’on trouve sur AliExpress, et offrent également des fonctionnalités de gestion de commande et de livraison avancées pour faciliter le processus de dropshipping pour les revendeurs.

Par rapport à l’achat sur AliExpress, ces fournisseurs de dropshipping offrent généralement une expérience plus fluide et plus simple. L’interface de gestion de commandes est plus intuitive et elles proposent une assistance clientèle dédiée pour résoudre les problèmes (ils parlent souvent les langues locales telles que le mandarin, le cantonais, le wu…) ou répondre aux questions.

De plus, certaines plateformes de dropshipping proposent des options de personnalisation de produits ou de branding qui ne sont pas disponibles sur AliExpress. Cela peut être utile pour les revendeurs qui souhaitent ajouter leur propre logo ou marque à leurs produits, et ainsi se démarquer par rapport à la concurrence.

La plupart des plateformes de dropshipping offrent des délais de livraison plus courts que ceux proposés par AliExpress, car elles ont des stocks de marchandises situés dans différents endroits du monde, notamment en Amérique du Nord et en Europe. Les marchandises sont donc envoyées depuis l’endroit le plus proche du client, ce qui évite aussi parfois d’éventuels frais de douane.

Enfin, ces plateformes permettent de connecter votre boutique, qu’elle soit sur Shopify ou autre, directement à leurs services, via une app ou un plugin. Celles-ci vous permettront notamment d’ajouter très simplement et rapidement des produits dans votre boutique, et donc d’importer le titre, la description, les images et autres éléments utiles. Pas besoin donc de passer des heures à copier/coller, à télécharger des images pour créer vos pages produits, il vous suffira de 2 ou 3 clics, puis de modifier la description afin qu’elle soit plus persuasive encore, et de vérifier si le reste est correct.

Comme vous le voyez, les avantages de ces plateformes sont nombreux, et on comprend pourquoi beaucoup de dropshippers passent par l’une d’elles. Mais si tous ne le font pas, c’est pour une raison assez simple : les plateformes de dropshipping offrent généralement un choix moins large de produits, et les prix, même s’ils restent intéressants, sont souvent un peu plus élevés que sur AliExpress.

Cela dit, si votre ambition est de créer une boutique sur le long terme, que votre priorité est de satisfaire vos clients, passer par l’une de ces plateformes de dropshipping est à envisager sérieusement. Sauf si votre boutique ne propose qu’un seul produit, et dans ce cas, il vaut mieux trouver un agent comme nous le verrons plus loin.

Quels sont les 12 meilleurs fournisseurs dropshipping ?

Je vous propose une petite sélection des plateformes de dropshipping les plus populaires actuellement. Vous pouvez choisir l’une d’entre elles, mais n’hésitez pas quand même à les comparer pour voir celle qui vous convient le mieux.

Je les classe ici les premières par ordre de préférence, mais ne les ayant pas toutes testées, les autres sont affichées aléatoirement.

bl’agent

Appelé plus précisément « dropshipping sourcing agent« , ou agent d’approvisionnement en dropshipping, c’est une personne ou une entreprise qui s’occupe de trouver des fournisseurs et des produits, et de négocier les prix pour les dropshippers. Ces agents peuvent travailler avec des fournisseurs situés en Chine, mais aussi d’autres pays. Ils ont généralement un carnet d’adresses bien rempli et peuvent donc proposer des solutions pour tout type de boutiques en ligne.

Leur rôle est essentiel car ils servent d’intermédiaire entre les fabricants ou ceux qui fournissent les produits, et les revendeurs qui utilisent le modèle de dropshipping. C’est donc eux qui s’occupent de tous les problèmes liés au stock, à la logistique, la livraison, etc. Ils parlent généralement l’anglais (parfois aussi le français) et la langue locale, ce qui facilite grandement la tâche. Ce sont en quelque sorte vos yeux et vos mains, sur place.

une jeune femme asiatique dans un entrepot, en train de téléphoner Travailler avec un fournisseur de dropshipping ou un agent offre de réels avantages pour votre business.
6 méthodes pour trouver un agent de dropshipping

Il existe plusieurs méthodes pour trouver un sourcing dropshipping agent :

  • Rechercher sur Internet : vous pouvez commencer par effectuer une recherche en ligne pour trouver un agent, car certains ont leur propre site Web.
  • Rejoindre des groupes en ligne : il existe de nombreux groupes en ligne, notamment sur Facebook, dédiés aux revendeurs de dropshipping qui peuvent être un bon endroit pour obtenir des recommandations et des conseils.
  • Faire une recherche sur ComeUp, Fiverr ou UpWork : nombreux agents proposent leurs services via ces plateformes de microservices. Si vous recherchez les bons mots-clés, vous devriez trouver trop de difficulté.
  • Chercher sur Reddit : Reddit est un réseau social assez sous-estimé car on y trouve énormément d’informations diverses. Inscrivez-vous, et postez la question dans le subreddit “dropship”. Vous devriez recevoir des réponses assez rapidement. Vous pouvez aussi lancer une recherche car d’autres ont déjà posé la question avant vous.
  • Posez la question sur Quora : Quora est une plateforme où les gens posent toute sorte de questions. Lancer donc une recherche par mots-clés, et si vous ne trouvez pas de réponse relativement récente, posez vous-même la question aux internautes.
  • Utiliser une plateforme de sourcing de dropshipping : certaines plateformes de dropshipping, dont j’ai parlé précédemment, proposent également des services de sourcing pour aider les revendeurs à trouver des fournisseurs et des produits.

Quel que soit le moyen que vous utilisez, prenez bien le temps de faire des recherches et de comparer les différents agents de sourcing de dropshipping disponibles avant de choisir celui avec lequel vous allez travailler. Assurez-vous de vérifier leur réputation et leur expérience, et n’hésitez pas à poser des questions et à demander des références avant de prendre une décision.

Vous pourrez ensuite commencer à travailler avec lui, mais si vous constatez un problème, discutez-en avec lui le plus tôt possible, et n’hésitez pas à trouver un autre agent si vous n’êtes pas satisfait de celui-ci.

4Comment trouver les meilleurs produits pour votre boutique ?

Les produits qui cartonnent portent un nom dans le milieu de la vente : les « winning products » (produit gagnant). Trouver ce « winning products » n’est pas si simple et faire juste appelle à votre intuition pour cela est une erreur que beaucoup de débutants font. Mais rassurez-vous, il existe des techniques pour cela, et je vous en propose quelques-unes.

  • Les plateformes de recherche de produits : Il existe des sites web, et même des apps, qui proposent chaque jour de nouveaux produits potentiellement gagnants. Ces services sont souvent payants, mais proposent aussi du contenu gratuit. C’est donc un bon moyen de trouver vos winning products, même si tout le monde y va et que donc vous ne serez jamais seul sur le coup.

    Voici une liste de 7 sites de recherche de produits gagnants : Product Mafia, Thieve, Pexda, ecomhunt, Niche Scraper, DropShip Spy et E-sniper

  • AliExpress : lors d’une recherche, il est possible de trier les résultats par nombre de commande. Vous remarquerez que certains produits ont été vendus à de milliers d’exemplaires, parfois même beaucoup plus. Un carton absolu donc, qui signifie donc qu’on a affaire à produit gagnant.
  • Les autres marketplaces : allez voir sur Amazon Best Sellers, eBay ou même Etsy, voyez ce qui marche en ce moment, identifiez les boutiques ayant le plus de succès et regardez quels sont leurs best-sellers.
  • Les groupes Facebook : il existe beaucoup de groupes FB dédiés au dropshipping, certains plus spécifiquement aux produits gagnants. Pour les trouver, il suffit de lancer une recherche dans la barre de recherche de Facebook, puis de filtrer les résultats en cliquant sur « groupes ».
  • Des articles de blogs : Une recherche Google vous aidera à trouver des articles de blogs qui proposent des listes de produits ou de niches, mais aussi d’autres contenus utiles relatifs à ce sujet.
  • Espionner la concurrence : allez faire un tour sur les autres sites de dropshipping, repérez les produits ayant récolté le plus d’avis, et surtout ceux qui sont mis en avant car ce sont souvent les plus populaires.
  • Voir le nombre de vue/likes sur les annonces des réseaux sociaux : recherchez du contenu lié au commerce en ligne sur Instagram et Tik Tok, vous tomberez certainement sur des vidéos ou des posts publicitaires de dropshippers. Théoriquement, plus le nombre de vues/likes est élevé et plus c’est un potentiel produit gagnant.
  • Google Trends : un excellent outil pour vérifier la popularité d’un type de produit, d’une tendance ou même d’une niche. Lorsque vous pensez avoir trouvé un produit intéressant, vérifiez cela avec cet outil. Si vous souhaitez savoir comment ça fonctionne, c’est par ici.
Une jeune femme prends des photos de produits avec son smartphone Soignez tout particulièrement la qualité des photos, qu’elles soient nettes, lumineuses et bien cadrées.

5Comment bien vendre vos produits en ligne ?

Voilà, vous avez désormais trouvé une bonne niche, construit votre belle boutique de dropshipping, et vous avez ajouté quelques produit dans votre catalogue. Il ne reste maintenant plus qu’à vendre. Oui mais pour cela il faut que les gens sachent que votre boutique existe. Comme j’aime à le dire, vous aurez beau avoir le meilleur produit du monde, si personne ne le sait, ce sera un échec.

Vous devez donc faire la promotion de votre boutique, mais surtout de vos produits, en ligne. Voici comment vous pouvez procéder.

  • Effectuez des tests A/B : la publicité, ça coute cher. D’où l’intérêt de lancer des tests A/B préalables. Cela consiste à comparer les performances de différentes versions de vos publicités. Imaginons que vous désirez promouvoir une paire de chaussures, vous allez donc créer différentes versions de votre publicité, en variant le titre, le texte, les images et même les cibles.

    Une fois que vous aurez plusieurs versions de votre publicité, vous lancerez des micro-campagnes sur Facebook Ads en ne mettant que quelques euros seulement sur chacune, puis attendrez de voir celle qui génère le plus de conversions ou a le plus de « like ». Vous pourrez alors utiliser celle-là, et lancer des campagnes plus étendues, non seulement sur Facebook Ads, mais aussi Google Ads.Et si vous ne savez pas comment ça marche, voici un tuto pour FB Ads et un autre pour Google Ads.

    La plupart des annonceurs utilisent cette méthode qui permet d’identifier les versions les plus performantes, et donc optimiser leurs campagnes publicitaires et améliorer leurs résultats. Faites donc pareil.

  • Créez de courtes vidéos : les vidéos bien ficelées cartonnent toujours sur Instagram et Tik Tok, c’est donc de la pub GRATUITE ! Commandez un ou plusieurs exemplaires de chaque produit que vous souhaitez promouvoir, et tournez de courtes vidéos de max 1 minute. Si vous ne savez pas comment faire, regardez ce que vos concurrents font et faites pareil, ou même mieux.

    Surtout soignez la qualité, assurez-vous que la luminosité soit optimale (ni surexposé, ni sous-exposé), que les couleurs soient chatoyantes, que l’image soit nette. Il existe plein de tutos sur YouTube pour vous apprendre à prendre des vidéos convenables.

    Créez ensuite de petits montages simples et ajoutez-y une musique à la fois discrète et dynamique (évitez surtout de tomber dans le psychédélique hein). Il existe des outils gratuits, tels que Canva, pour créer vos vidéos en quelques clics à peine.

    Et niveau matériel, pas la peine d’acheter une caméra ou tout autre matériel couteux. Un simple smartphone (de bonne qualité quand même) suffit.

  • Collaborer avec des micro-influenceurs : cherchez sur les réseaux sociaux (Instagram et Tik Tok) des influenceurs ou influenceuses pas trop célèbres (entre 1.000 et 10.000 followers) qui s’adressent à votre public cible. Vous pouvez aussi faire appel à des stars telles que Bella Poarch ou khaby lame, mais autant vous prévenir que votre compte en banque risque de saigner du nez.

    Lorsque vous aurez trouvé, envoyez-leur une demande de collaboration en expliquant ce que vous vendez et ce que vous attendez d’eux. Si la réponse est positive, envoyez une proposition de collaboration et assurez-vous de préciser les termes de votre accord. Cela vous coutera généralement de l’argent, mais parfois vous devrez juste offrir un produit ou une compensation en échange de la promotion (c’est surtout le cas avec les nano-influenceurs).

    Vous pouvez également utiliser des plateformes spécialisées, comme stellar.io, favikon.com, findly.co ou encore hypeauditor.com, qui vous permettent de trouver des influenceurs en fonction de leur audience et de leur spécialité.

  • Utilisez tous les médias sociaux : créez une page Facebook, un compte Instagram, Tik Tok, Pinterest, Twitter et même YouTube, et partagez-y un maximum de contenus, en prenant bien soin d’insérer des hashtags bien ciblés. Cela permettra à plus de monde de voir vos produits, et de les partager facilement s’ils le désirent.

  • Engagez un pro du marketing : si vous avez le budget, engager un spécialiste du marketing est un excellent investissement, surtout si vous débutez et n’y connaissez rien sur ce sujet précis. Il pourra s’occuper des campagnes promotionnelles, et vous apprendrez de plus énormément de choses grâce à lui.

    Vous en trouverez de très bons sur ComeUp, Fiverr et UpWork, mais assurez-vous que ce soit quelqu’un de compétent (regardez les notes et lisez les avis). Et puis rassurez-vous, contrairement à ce que beaucoup pensent, cela ne vous coutera pas une fortune. Certains marketeurs proposent de vous aider à promouvoir vos produits pour quelques dizaines d’euros à peine.

La promotion vos produits, et plus globalement la gestion marketing de votre boutique, sont des éléments clés du commerce en ligne. Ce sont des sujets assez vastes où il y a beaucoup de choses à apprendre, et je vous conseille donc de vous y intéresser de près car cela peut vous aider rapidement à décupler votre chiffre d’affaires.

Pub Skillshare

6Suivez vos performances et ajustez en conséquence

Il existe toute sorte d’outils pour mesurer les performances de votre boutique en ligne, à commencer par Google Analytics, un outil gratuit qui vous donne une vue détaillée de votre audience, de la manière dont vos visiteurs interagissent avec votre site, et des performances sur les moteurs de recherche.

Google Analytics peut vous aider à gérer votre boutique en ligne de plusieurs manières :

  • Suivi du trafic : vous pouvez suivre combien de personnes visitent votre site et comment elles y accèdent. Cela peut vous aider à déterminer les sources de trafic qui sont les plus efficaces et à cibler vos efforts de marketing en conséquence.
  • Analyse de la performance : cela vous permet de suivre les taux de conversion et les ventes de votre boutique en ligne, ce qui vous aidera à déterminer quels produits sont les plus populaires et à quels moments de la journée vos ventes sont les plus élevées.
  • Optimisation de la conversion : en utilisant les données de Google Analytics, vous pouvez identifier les pages de votre site qui ne fonctionnent pas aussi bien que les autres et apporter les modifications nécessaires pour améliorer les taux de conversion.
  • Ciblage des annonces : vous pouvez utiliser les données de Google Analytics pour cibler vos annonces en fonction de l’emplacement, de l’appareil et de l’intérêt des utilisateurs, ce qui peut vous aider à atteindre un public plus large et à obtenir de meilleurs résultats sur vos annonces.

En utilisant Google Analytics, vous pouvez donc mieux comprendre comment les visiteurs interagissent avec votre site et prendre des décisions éclairées pour améliorer votre boutique en ligne et ainsi augmenter vos ventes.

Il existe bien d’autres outils en ligne qui peuvent vous fournir des données pour ajuster votre stratégie de marketing et améliorer vos performances. Parmi eux il y a Ubersuggest, Ahrefs ou Semrush (fr). C’est un sujet important qui mériterait à lui seul un article entier, que j’écrirai probablement un jour prochain. Mais en attendant, je vous invite à lire cet article pour en savoir plus.

Pourquoi ma boutique ne marche pas ?

Il existe aujourd’hui une quantité énorme de boutiques en ligne de toute sorte, notamment de dropshipping, et la majorité des dropshippers qui se lancent abandonnent après quelques semaines, faute de résultats.

Pourtant, chaque problème a sa solution et ceux qui abandonnent n’ont soit pas réussi à identifier d’où venait ce problème, soit n’avaient pas le courage ou l’énergie pour le résoudre. Je ne peux rien faire pour vous aider dans cette seconde hypothèse, mais pour la première, voici quelques pistes.

Tout d’abord, l’important ici est de se mettre à la place du client et de comprendre pourquoi il n’a pas acheté votre produit. Nous allons voir cela en suivant tout le processus qui mène à faire un achat en ligne.

Les bonnes questions à vous poser sont donc :

  • Votre pub a-t-elle été vue par les bonnes personnes ?

    Vous avez lancé des campagnes de pub sur Facebook et Google, mais êtes-vous sûr d’avoir bien ciblé ces campagnes ? Si par exemple vous proposez des jouets pour chiens, et que seules des personnes n’ayant pas d’animaux de compagnie ont vu votre pub, on comprend pourquoi vous ne vendez rien.

    D’où l’importance d’identifier dans un premier temps le type de consommateur susceptible d’être intéressé par votre produit (genre, âge, localisation géographique, situation familiale et professionnelle, etc.), ce qu’on appelle un « persona » (ou avantar), puis dans un deuxième temps de bien paramétrer le ciblage pour chaque campagne de pub.

  • Ces personnes ont-elles eu envie de cliquer sur votre pub ?

    La publicité, c’est une science (ou presque). Et cette science est étudiée par des professionnels depuis des décennies par des marketeurs et autres spécialistes de la vente. Si vous n’avez jamais créé de publicité auparavant, je vous conseille donc vivement de vous former rapidement. Et rassurez-vous, pas besoin de retourner à l’école pour cela, il y a de très bons articles sur le web, comme celui-ci par exemple, qui vous apprendront les bases du marketing afin que vous puissiez démarrer efficacement.

  • Après avoir cliqué, pourquoi ces personnes n’ont-elles pas acheté ?

    Il peut y avoir plusieurs causes possibles ici. Tout d’abord, une fois arrivé sur la page de votre boutique, le prospect (l’acheteur potentiel) a-t-il été convaincu par ce qui était affiché devant lui : le titre est-il en adéquation avec le produit, la description assez convaincante, les images suffisamment belles pour susciter l’envie d’acheter, le prix intéressant, etc. ?

    Ensuite, peut-être le prospect a-t-il ajouté le produit dans son panier ? Pourquoi n’a-t-il donc pas finalisé l’achat ? Était-ce trop compliqué ? A-t-il rencontré un problème technique ? Le design de votre boutique inspire-t-il suffisamment confiance ? Peut-être le moyen de paiement qu’il souhaitait utiliser n’était pas proposé dans les options de paiement ? Les frais de livraison étaient trop élevés ?

    Vous devez vérifier les moindres détails de votre boutique et du processus d’achat, qu’on appelle « tunnel de vente », et identifier tous les éléments qui pourraient faire fuir votre prospect. Faites quelques achats tests vous-même pour voir si tout se passe de manière fluide.

    Et puis n’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour vous aider, car c’est souvent un des points que j’ai évoqué dans le paragraphe précédent qui pose problème, et il n’est pas toujours simple de l’identifier lorsque l’on débute.

    Retenez bien que, dans un processus de vente, chaque étape doit être optimisée !

Image d'un thème DAWN, un thème gratuit sur Shopify

Quelques conseils pour réussir sa boutique de dropshipping

Terminons cet article par quelques conseils qui vous seront très utiles pour atteindre le succès que vous espérez tant. Je vais en profiter pour aborder des sujets dont je n’ai pas encore parlé ici, mais qui me semblent importants. Alors, en vrac :

  • Soignez le design de votre boutique : le prospect a besoin de se sentir en confiance lorsqu’il débarque sur votre boutique. Si le design est trop différent de ce qu’il connait déjà, il y a des chances pour qu’il ne reste pas. Lorsque vous créerez votre boutique en ligne (avec Shopify ou autre), sélectionnez un thème parmi les plus téléchargés car ce sont pour la plupart les plus performants. Et surtout, mettez les éléments importants (menu de navigation, promos, bouton d’achat, etc.) bien en évidence!
  • Allez voir les Boutiques en ligne les plus célèbres : examinez bien tous les éléments composant chaque page, la manière dont sont disposés chacun d’eux, les couleurs qui sont utilisées, la manière dont sont rédigés le titre et la description des produits, le type d’images affichées, etc. Ce sont généralement des professionnels qui ont construit ces sites, vous pourrez donc y apprendre beaucoup de choses.
  • Commander vos produits avant de les vendre : vous pourrez ainsi juger de la qualité, mais cela vous permettra également de prendre des photos originales à insérer dans la fiche produit de votre boutique, mais aussi de créer quelques petites vidéos pour les réseaux sociaux.
  • Ne soyez pas trop gourmand : comme c’est vous qui décidez de la marge bénéficiaire appliquée sur le prix de vos produits, il peut être difficile de l’estimer. Après y avoir ajouté la part des frais de fonctionnement de votre boutique (abonnement Shopify, frais de transaction, taxes, etc.), ajoutez-y une marge raisonnable. Regardez aussi le prix auquel est vendu chaque article sur d’autres boutiques qui marchent déjà bien pour voir si vous n’êtes pas trop cher.
  • N’achetez rien dont la note est sous les 4.5/5 sur AliExpress : si vous achetez vos produits directement sur AliExpress, il est crucial avant tout de s’assurer que le marchand est quelqu’un de confiance. Parcourir les avis laissés par les acheteurs peut donc vous aider à vous faire une opinion à son sujet.
  • Soignez votre service après-vente : je n’insisterai jamais assez sur ce point, mais c’est pourtant crucial si vous souhaitez que vos clients soient satisfaits et qu’ils reviennent. N’oubliez pas qu’un client content sera votre meilleur ambassadeur auprès de ses proches.
  • Incitez vos clients à souscrire à votre newsletter : c’est le meilleur moyen de garder un contact avec eux et de leur proposer vos dernières offres ou montrer les nouveaux produits. Sendinblue et MailChimp sont de bons services pour démarrer, et qui proposent une formule gratuite. Et pour savoir comment faire, c’est par ici.
  • Ajouter des avis clients à vous fiches produits : copiez/coller des avis laissés par des clients sur AliExpress, surtout au début, et incluez une de leurs images. Ensuite, incitez chaque client qui achète chez vous à laisser un avis accompagné d’une photo du produit. Proposez un code promo ou un petit cadeau en échange. Ces avis, s’ils sont majoritairement positifs, ont un pouvoir énorme pour convaincre les nouveaux clients. Cela s’installe simplement avec une app/plugin.
  • Attention aux influenceurs sur Tik Tok ou YouTube : ceux qui parlent de dropshipping affichent souvent des gains s’élevant à plusieurs milliers d’euros gagnés en quelques heures seulement. Souvent, ils gagnent leur vie principalement avec ce que leurs vidéos leur rapport (via des liens affiliés ou payés par le nombre de vues), ou alors ils ont un quelque chose à vous vendre (une formation, une souscription à un service, etc.). Les infos qu’ils donnent sont donc parfois embellies ou fortement exagérées pour vous plaire et vous inciter à regarder d’autres vidéos. Ce n’est pas le cas chez tous, mais chez beaucoup.
  • Utilisez la technique du « scarcity » : cette technique consiste à créer l’impression que le produit est rare ou que l’offre est limitée dans le temps. Cela a un effet psychologique sur le prospect qui aura l’impression de rater une affaire s’il n’achète pas tout de suite. Cela peut donc être une offre qui expire au bout de x temps (vous pouvez alors afficher un compte à rebours juste à côté du bouton d’achat), ou montrer que le stock actuel est relativement faible, sous-entendu à cause de son succès. Cela s’installe simplement avec une app/plugin aussi.
  • Faites des promos : les gens adorent payer moins cher, même si ce n’est pas vraiment le cas. Lancez donc une promo sur chaque produit sur lesquels vous lancez une campagne publicitaire.
  • Offrez les frais de livraison : beaucoup de dropshippers proposent la livraison gratuite, en incluant le prix de cette livraison dans le prix de vente. D’autres non, mais proposent la livraison gratuite lorsque le panier atteint un certain montant. Les deux techniques se valent donc à vous de tester de votre côté.

Conclusion

Le marché du dropshipping est déjà bien saturé et les meilleures années (avant 2018 lorsque le dropshipping a explosé sur le Net) sont déjà bien loin. La concurrence est aujourd’hui plutôt rude et ce sera donc bien plus difficile de se faire une place au soleil parmi cette multitude. C’est pourquoi vous devrez travailler dur, et surtout intelligemment, pour optimiser vos chances de réussite.

N’oubliez pas de lire également mon article « Comment créer votre propre boutique en ligne » car vous y trouverez d’autres infos importantes. Je vous laisse donc ici, et reviendrai ajouter d’autres éléments à cet article dès que possible.

EcoConseils

Les questions environnementales et la menace climatique sont plus que jamais au cœur des préoccupations de ce XXIème siècle, c’est pourquoi je vous propose quelques pistes qui vous permettront de limiter l’impact négatif que la mise en œuvre de cette idée pourrait engendrer.

Ces solutions que je suggère sont parfois largement insuffisantes pour compenser ces impacts négatifs, comme par exemple la compensation carbone. Il n'existe malheureusement pas toujours de solution idéale et efficace à 100%, loin de là. Et si vous en avez d’autres, n’hésitez surtout pas à les partager dans l’espace des commentaires situé plus bas.

Je ne vous le cache pas, le dropshipping est une catastrophe environnementale absolue. Oui, même si vous proposez des produits eco-friendly. Car si la Chine est actuellement le plus gros émetteur de gaz à effets de serre (GES) au monde, c’est aussi et surtout parce que c’est elle qui produit la plupart des biens que nous consommons tous. De la brosse à dent aux composants pour fabriquer des avions, la Chine est devenue depuis quelques décennies l’usine du monde. Et je ne parle même pas des GES émis par la livraison, par avion ou bateau cargo, des milliers de produits envoyés chaque jour à travers le monde.

Et puis il y a aussi les diverses pollutions engendrées par les produits chimiques utilisés dans les processus de fabrication, dont certains sont même interdits en Europe et aux US tant ils sont nocifs à la fois pour l’environnement et pour nous, et qui polluent l’air, la terre et l’eau. Je crois que de toutes les idées publiées jusque-là sur Sweekr, celle-ci est la pire à ce niveau.

Alors, il existe certains fabricants qui en ont pris conscience et essaient de produire des biens ayant un impact moindre sur l’environnement, mais ils restent rares, et la plupart des produits labélisés « eco-friendly » que vous verrez sur AliExpress ne le sont en fait pas. C’est juste du bon vieux greenwashing.

Alors, que faire ? Mon avis (et vous me direz ce que vous en pensez) est de choisir de vendre des produits ayant le moins d’impact sur l’environnement possible, et contenant le moins de plastique. Personnellement, j’ai fait du dropshipping pendant quelque temps, pour tester et aussi parce que j’avais vraiment besoin d’argent, et j’avais choisi de vendre des bijoux (peu de matière, du fer ou des alliages souvent, petit et léger pour le transport…). À vous de voir donc.

Mais le mieux, c’est de rapidement abandonner le dropshipping et de glisser progressivement vers de la vente plus « classique » et préférer des produits vraiment eco-friendly (même si cela ne règlera pas le problème des émissions de GES liés à la livraison de vos produits). Ou mieux encore, de vendre des produits digitaux (formations, musiques, ebooks, apps, etc.) dont les fichiers sont hébergés sur des serveurs alimentés en énergies renouvelables (ex. : GreenGeeks).

Voilà. Je vais m’arrêter là, même s’il y a encore beaucoup à dire sur ce sujet, mais je tenais à ce que vous sachiez, c’est désormais fait.

Avantages

  • Très bon moyen de démarrer dans la vente en ligne.
  • Le risque est faible puisque l’investissement l’est aussi.
  • Possibilité de gagner rapidement ses premiers euros.
  • Vous pouvez travailler de chez vous ou de n’importe où dans le monde.
  • Pas besoin de vous occuper de stocker vos produits ni de les livrer.
  • Le choix des produits que vous pourriez vendre est colossal.

Inconvénients

  • Un très gros impact négatif sur l’environnement. La Chine est le plus gros émetteur de GES.
  • Beaucoup de concurrence et donc beaucoup d’abandons au bout de quelques semaines à peine parfois.
  • La communication avec les marchands AliExpress est parfois difficile, et les délais de livraison assez longs.
Avertissement, veuillez lire ceci svp

Les questions juridiques et administratives relatives aux idées que vous trouverez sur Sweekr sont rarement abordées car elles varient grandement selon le pays où vous résidez. Je vous conseille donc de bien vous renseigner auprès de votre administration locale avant de vous lancer dans un quelconque business. Gardez à l'esprit que si vous gagnez de l'argent, l'état réclamera "sa part" pour pouvoir assurer le bon fonctionnement des écoles, hopitaux et autres services publiques. Vous devrez donc probablement acquérir un statut de micro-entrepreneur, ou tout autre statut similaire.

Notez également qu'il n'y a actuellement AUCUN lien affilié sur Sweekr! Cela signifie qu'AUCUNE commission n'est perçue lorsque vous procédez à un achat sur un des sites recommandés ici. Certains liens sont optimisés uniquement pour des tests de performances, et chaque recommandation reflète les opinions ou les évaluations du rédacteur de cet article. Et soyez certains que vous serez avertis si (et lorsque) cette situation venait à changer.

Cet article ne demande qu'à être complété ou amélioré grâce à votre aide. N'hésitez donc pas à laisser un commentaire plus bas si vous avez une question, une remarque pertinente, un retour d'expérience, des infos complémentaires ou repéré une quelconque erreur.Lire les commentaires

Partager

Laissez un commentaire

Vous pouvez également ou vous inscrire pour commenter

Ce site est hébergé par GreenGeeks,
un service garanti 300% énergie verte.

Dans les commentaires vous pouvez ajouter non seulement du texte mais également des éléménts tels que:


Merci de rester courtois et respectueux envers les autres, et cela en toute circonstance. Il y a assez de haine dans ce monde de brutes, et nous ne sommes pas sur Facebook ni sur Twitter. Aucun manque de respect ou insulte ne sera toléré. Gardez à l'esprit que vous êtes légalement responbsable de tout ce que vous publiez sur notre site. Merci à vous.

Feedback