036 Que sont les crypto-monnaies et comment investir avec succès dans le Bitcoin ?

Bitcoin, crypto-monnaie, blockchain… des mots dont on entend souvent parler mais dont le sens reste encore parfois nébuleux dans l’esprit de certains d’entre nous. Pourtant vous pourriez, comme d’autres le font déjà, gagner de l’argent sans pour autant devoir investir des sommes colossales. Alors si vous voulez comprendre ce qu’est exactement la crypto-monnaie et savoir comment vous aussi vous pourriez avoir votre part du gâteau, suivez le guide.

Dans les années 90, beaucoup se demandaient ce qu’était Internet, cette nouvelle technologie qui devait révolutionner le monde. Aujourd’hui non seulement plus personne ne se pose la question (sauf peut-être quelques ermites isolés dans un recoin du monde), mais la grande majorité des habitants de notre planète l’utilisent de manière quotidienne. La même chose devrait se passer au sujet des crypto-monnaies : tout porte à croire que dans trente ans, plus personne n’aura besoin de demander ce qu’elles sont, car elles feront sans doute partie de notre vie quotidienne, au même titre qu’internet aujourd’hui.

La petite histoire des crypto-monnaies

Pour ceux que ça intéresse, commençons par un bref historique de leur apparition. Les crypto-monnaies modernes ont été décrites pour la première fois en 1998. Le concept a pleinement émergé en 2009 avec la publication d’un livre blanc (white paper) expliquant les fondements de la blockchain et du bitcoin. Ce livre blanc était rédigé par une personne (ou un groupe de personnes) sous le mystérieux pseudonyme de « Satoshi Nakamoto« .

Avant l’émergence des crypto-monnaies actuelles, il y a eu plusieurs tentatives qui sont restées sans suites. Il s’agit notamment d’idées qui ont vu le jour au début des années 1980 aux Pays-Bas et aux États-Unis. La première monnaie numérique importante était le « Digicash« , qui s’est effondrée dans les années 1990.

Qu’est-ce que la blockchain ?

Avant de voir ce qu’est précisément la crypto-monnaie, il est important de comprendre la technologie sur laquelle elle est basée. Cette technologie appelée « blockchain » permet de stocker et transmettre des données de manière transparente, sécurisée et surtout sans intermédiaire centralisé. Les diverses informations sont donc stockées et distribuées sur un grand nombre d’ordinateurs distants appelés « nœuds », qui sont répartis un peu partout dans le monde, et cela sans qu’aucune entité centrale n’ait besoin de contrôler l’accès aux fichiers d’un utilisateur.

Les 3 entités qui garantissent sa sécurité sont : l’expéditeur, le destinataire et le tiers. Chacun d’eux doit confirmer et approuver toute nouvelle transaction sur le réseau. Les transactions en bitcoins sont stockées et peuvent être retracées dans un registre comptable numérique appelé « grand livre distribué » (distributed ledger technology, ou DLT).

Et si vous souhaitez en savoir plus sur la blockchain, je vous suggère de lire cet article très intéressant sur le site de la CNIL.

Qu’est-ce qu’une crypto-monnaie ?

La crypto-monnaie est une monnaie numérique, universelle, décentralisée et cryptée, fonctionnant de « Pair à Pair », et ne nécessitant aucun tiers de confiance. Voilà donc la définition complète. Mais disséquons-là pour en extraire les 6 caractéristiques essentielles et propres à toutes les crypto-monnaies.

  • 1C’est une monnaie numérique : c’est donc une monnaie virtuelle qui n’existe que dans un ordinateur ou un smartphone. Les crypto-monnaies ne sont donc ni des pièces de monnaie ni des billets de banque.

  • 2Elle fonctionne de pair à pair (P2P ou Peer-to-Peer, en anglais) : Les crypto-monnaies doivent pouvoir être transférées d’une personne à une autre sur internet, sans aucun intermédiaire.

  • 3Elle est universelle : cela veut dire qu’il n’existe pas une crypto-monnaie pour l’Europe et une autre pour les États-Unis. Elles sont les mêmes partout, peuvent être utilisées librement au-delà des frontières et entre pratiquement tous les pays.

  • 4Elle est cryptée (ou plutôt « chiffrée« ) : il n’y a pas de règles pour définir qui peut utiliser la crypto-monnaie. Le nom réel des détenteurs n’est pas utilisé, et au lieu de cela chaque utilisateur reçoit un code d’identification. C’est là qu’intervient une partie de la définition de la crypto-monnaie : Crypto signifiant « caché » en grec, les crypto-monnaies sont donc de l’argent anonyme.

  • 5Elle est décentralisée : les banques n’existent pas dans le monde des crypto-monnaies. Chacun est responsable de son propre argent et il n’est détenu dans aucune banque. Les crypto-monnaies ne sont pas gérées par un serveur central, c’est pourquoi on dit qu’elles sont décentralisées.

  • 6Elle ne nécessite aucun tiers de confiance : en raison de la façon dont les crypto-monnaies sont conçues, il n’est pas nécessaire de faire confiance à qui que ce soit pour que le système fonctionne.

Et pour mieux comprendre ce que sont les crypto-monnaies, il faut tout d’abord définir ce qu’est l’argent « ordinaire » – celui que nous utilisons chaque jour.

Comment fonctionne l’argent ordinaire ?

L’argent ne vaut rien en soi, ce n’est que du papier et des morceaux de métal que nous pouvons échanger contre des biens et des services, en accord avec les banques et les gouvernements. C’est ce qu’on appelle de la monnaie fiduciaire. L’euro, le dollar américain, la livre sterling ou le yuan chinois sont des monnaies fiduciaires.

Nous savons que lorsque nous allons à l’épicerie, nous pouvons échanger notre monnaie fiduciaire contre des marchandises. Nous le savons parce que nous faisons tous confiance à ce que le gouvernement nous dit.

Lorsque nous avons plus de monnaie fiduciaire que ce que nous pouvons garder dans nos poches, nous ouvrons un compte bancaire. Pour cela, nous devons donner à la banque nos informations personnelles.

Lorsque notre argent est à la banque, nous ne pouvons pas le voir, mais nous savons qu’il est là. C’est-à-dire qu’en gros, nous nous fions aux banques, qui sont un exemple de ce que nous appelons un « tiers de confiance ».

Vous voyez un petit peu où je veux en venir ? En fait la crypto-monnaie c’est tout l’inverse. Cela présente bien évidemment des avantages et des inconvénients, à la fois pour les utilisateurs, mais aussi pour les gouvernements et les institutions, mais j’y reviendrai plus tard.

Billets de banque

Est-il encore intéressant d’investir dans le Bitcoin ?

Le bitcoin est la première vraie crypto-monnaie à avoir vu le jour, et sa création a donné naissance à l’écosystème actuel des crypto-monnaies. Il est devenu aujourd’hui un nom familier, et les institutions ainsi que les gouvernements cherchent à développer des systèmes parallèles afin de répondre à la demande croissante.

De la même manière qu’internet était autrefois un investissement spéculatif, le bitcoin a fait l’objet de critiques similaires. Cependant, le taux d’adoption actuel du bitcoin dépasse aujourd’hui celui d’Internet; avec une base d’utilisateurs en 2021 qui est à peu près aussi importante que celle d’Internet en 1998.

En 2021, le Salvador est devenu le premier pays au monde à introduire le bitcoin comme monnaie légale; il semble que le Paraguay et d’autres pays suivront. Le Salvador est également le premier et le seul pays à posséder des bitcoins dans son trésor public. En septembre 2021, il possédait 700 bitcoins (bien que son président n’ait pas pris la peine, comme Elon Musk, d’annoncer ces achats sur Twitter…).

Au stade actuel, le bitcoin est devenu trop important pour être ignoré. Alors que le monde traditionnel de la finance prend conscience du développement des crypto-monnaies, il doit maintenant choisir entre accepter ce phénomène ou se retrouver hors-jeu.

Certains pensent que le bitcoin a le potentiel de détruire le dollar américain, et les autres monnaies fiduciaires, de façon considérable. La Russie a même déclaré qu’elle envisageait de se convertir à l’usage des crypto-monnaies afin de réduire sa dépendance au dollar américain.

Actuellement, une des principales raisons pour laquelle les investisseurs misent sur le bitcoin est de se protéger contre l’inflation et un effondrement potentiel de l’économie. En effet, vers quoi se tourner en période de chaos économique ? De manière générale, vers des actifs qui peuvent être considérés comme des « valeurs refuges » (l’or, l’immobilier, certaines devises…) contre les conséquences financières d’événements mondiaux tels que les récessions économiques.

Bien que la volatilité du bitcoin ait toujours été un problème pour certains, elle est en train de diminuer drastiquement depuis que les institutions et les gouvernements sont entrés sur ce marché avec une vision à long terme.

D’ailleurs, l’utilisation de la volatilité pour déterminer si un actif est une valeur refuge est en réalité une idée trompeuse : la volatilité étant simplement une mesure de variation du prix d’un actif dans le temps, à la hausse comme à la baisse.

Étant donné que la volatilité historique du bitcoin est en baisse relative constante depuis son lancement, il semble clair qu’aujourd’hui elle ne constitue plus un argument de poids contre le bitcoin. De ce fait, celui-ci est de plus en plus considéré comme un actif de réserve et une valeur refuge au même titre que l’or.

Thomas Jefferson a dit un jour : « Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés qu’une armée debout. » Et James A. Garfield « Celui qui contrôle l’argent de la nation contrôle la nation.« 

Tous ces éléments font que même si son avenir reste encore incertain, le Bitcoin s’impose comme une monnaie de plus en plus populaire. Et donc finalement, la décision personnelle d’investir dans le bitcoin, plutôt que de le confier son argent à une banque, dépend essentiellement de votre goût du risque et de votre vision personnelle de l’avenir.

Qu’en est-il des autres crypto-monnaies ?

Le bitcoin a été le précurseur des monnaies virtuelles et il en existe aujourd’hui plus de 9.000 qui couvrent toute une gamme d’utilisations. En 2021 le marché des crypto-monnaies a poursuivi sa croissance exponentielle en atteignant la somme vertigineuse de 2.000 milliards de dollars.

La valorisation de l’ensemble des crypto-monnaies représente actuellement plus de 18% de la valorisation des réserves d’or de la planète. À lui seul, le bitcoin représente plus de la moitié de cette valorisation.

Top 10 des crypto-monnaies en termes de capitalisation

  • 1Bitcoin (BTC)
  • 2Ethereum (ETH)
  • 3Cardano (ADA)
  • 4Binance Coin (BNB)
  • 5Tether (USDT)
  • 6XRP (XRP)
  • 7Dogecoin (DOGE)
  • 8USD Coin (USDC)
  • 9Polkadot (DOT)
  • 10Solana (SOL)

Quel avenir pour les crypto-monnaies ?

Alors que la foi et le crédit dans le dollar, l’euro et les autres monnaies de réserve déclinent, les crypto-monnaies constituent pour beaucoup d’économistes et investisseurs une alternative viable. Elles sont ainsi passées du monde virtuel au monde réel en l’espace de quelques années à peine. Des millions de personnes dans le monde utilisent déjà les cartes de paiement, liées à un portefeuille en crypto-monnaie sur les smartphones, pour payer leurs achats quotidiens.

Dans un monde de plus en plus dangereux et incertain, où une banque ou un état peut bloquer ou dévaluer votre argent, le rôle des monnaies numériques en tant que « capital anti-crise » pourrait finalement l’emporter sur tout effort visant à contrôler les crypto-monnaies. La peur d’une nouvelle crise est donc actuellement l’une des raisons les plus convaincantes pour que des populations du monde entier détiennent au moins une partie de leur richesse en crypto-monnaie.

La crédibilité grandissante des monnaies virtuelles, grâce entre autres à la possibilité de payer sur de plus en plus de sites internet, porte à croire que ces devises devraient continuer de séduire les investisseurs !

À la vue de toutes ces informations, il est raisonnable de penser que les crypto-monnaies vont continuer à susciter l’engouement des marchés financiers et des particuliers. Dans le futur, elles pourraient même constituer un complément important de l’infrastructure financière mondiale.

Comment bien démarrer avec les crypto-monnaies ?

Pour investir dans les crypto-monnaies, nul besoin d’être millionnaire. Vous devez juste être prudent et évaluer le retour sur investissement potentiel de manière réaliste. Si vous êtes prêt à vous lancer, voyons comment créer un portefeuille de crypto-monnaies et acquérir vos premiers bitcoins ou autres. Cela pourrait vous paraître un peu compliqué au début, mais avec un peu d’apprentissage et de temps, vous pourrez commencer à acheter, vendre et stocker vos propres cryptos.

Ce que vous devez faire avant d’acheter des bitcoins

Le bitcoin est la monnaie numérique la plus répandue et, au moment de la rédaction de cet article, son prix atteint des sommets. Mais rassurez-vous, même si vous n’êtes pas très riche, vous pourrez toujours acheter des bitcoins en petite quantité.

Avant de commencer, il vous faut réaliser quelques actions très simples :

  • Obtenir un portefeuille en ligne de crypto-monnaies (wallet).
  • Configurer votre wallet.
  • Créer un compte auprès d’une plateforme de crypto-monnaies réputée (exchange).
  • Rassembler les documents nécessaires pour vérifier votre identité (KYC).
  • Vous assurer de disposer d’une connexion internet rapide et fiable.
Choisir un portefeuille de crypto-monnaies

Avant de pouvoir acheter des bitcoins, vous avez besoin d’un endroit où les stocker, et c’est là que les portefeuilles de crypto-monnaies sont utiles. Ils portent plusieurs noms, mais il en existe deux types principaux :

  • Cold wallet (Portefeuille froid) : un portefeuille numérique physique pour le stockage de crypto-monnaies qui n’est pas connecté à Internet, similaire à une clé USB, pour le stockage de crypto-monnaies. Ils sont de ce fait plus difficiles à pirater que les portefeuilles connectés à internet. Il en existe plusieurs, mais on peut citer les marques Ledger ou Trezor parmi les principales.

  • Hot wallet (Portefeuille chaud) : un portefeuille numérique basé sur un logiciel connecté à internet et qui prend souvent la forme d’une application. La plupart des principales plateformes fournissent leur propre portefeuille en ligne avec le compte utilisateur.

    C’est ce que fait par exemple Coinbase, une des plus grandes plateformes de crypto-monnaies, et son wallet est très bien noté. Vous n’avez de plus pas besoin d’avoir un compte sur la plateforme pour pouvoir utiliser l’application.

USB Ledger

Une fois que vous avez choisi votre portefeuille et que vous l’avez configuré, il est temps de trouver une plateforme d’échange de crypto-monnaies, communément appelée « exchange », et d’effectuer votre première transaction en bitcoins.

Choisir une plateforme d’exchange

Les principales plateformes réputées et réglementées sont :

Prenez le temps d’étudier chacune d’elles et faites vos recherches afin de voir celle qui vous convient le mieux. Le bitcoin étant la crypto-monnaie originale et la plus populaire, vous pouvez être quasiment sûr que toutes les plateformes mentionnées ci-dessus la proposeront. Vous pouvez également vérifier quelles autres crypto-monnaies ils proposent si vous envisagez d’élargir votre portefeuille. En plus du bitcoin (BTC), vous pouvez pratiquer avec des monnaies établies telles que l’Ethereum (ETH), le Ripple (XRP), le IOTA (MIOTA), ou encore le Cardano (ADA). Vous pouvez aussi obtenir énormément d’informations sur la plupart des monnaies en vous rendant sur le site coinmarketcap.

Quels sont les pièges et les erreurs à éviter ?

Si vous souhaitez investir dans des marchés à haut risque et à haut rendement, alors le secteur des crypto-monnaies est celui qu’il faut surveiller. Comme je l’ai déjà précisé, une crypto-monnaie est un actif numérique très volatile. Il y a autant de chances de gagner beaucoup d’argent que d’en perdre.

Voici donc 5 erreurs principales à éviter :

  • aInvestir sans recherche adéquate : La plus grande erreur que vous pouvez faire lorsque vous investissez dans les crypto-monnaies, ou dans tout autre actif, est d’investir sans connaître les fondamentaux ou sans faire de recherches appropriées. Si vous ne comprenez pas ce que vous faites, vous finirez par perdre de l’argent. Avant d’investir un centime, prenez le temps d’apprendre les principes de base de l’investissement en crypto-monnaies. Vous devez obtenir toutes les informations dont vous avez besoin sur le fonctionnement du marché ; cela vous aidera à investir judicieusement.

  • bNe pas vous assurer que la crypto-monnaie est digne de confiance : Les crypto-monnaies sont des actifs numériques cryptés. Toutefois, le fait que les crypto-monnaies soient cryptées ne signifie pas qu’elles sont sûres à 100%. Le cryptage ne garantit que leur confidentialité. Cela ne signifie pas qu’ils ne peuvent pas être volés ou piratés.

    Vous devez donc assumer la responsabilité de la sécurité de votre argent numérique. Pour protéger votre investissement, ne partagez pas les clés ou les codes avec qui que ce soit. Vous ne devez pas non plus laisser vos crypto-monnaies sur un exchange pendant trop longtemps, quelle que soit la popularité de la plateforme. Utilisez un wallet (cold ou hot) pour stocker vos crypto-monnaies.

  • cNe pas faire vos devoirs : Investir, c’est faire du profit. Vous devez donc vous concentrer sur le potentiel de profit lorsque vous investissez. Pour savoir si vous réalisez un bénéfice en investissant, vous devez comprendre les chiffres. Si vous ne connaissez pas les chiffres, vous ne saurez jamais si vous faites des bénéfices ou non.

    Les prix peuvent varier en une heure ou en un jour. Pour profiter de ces changements de prix, vous devez tenir compte des frais de transaction. Ces frais de transaction peuvent réduire considérablement vos bénéfices, vous devez donc y prêter beaucoup d’attention.

    Les autres paramètres dont vous devez être conscient lorsque vous investissez dans des crypto-monnaies sont les taxes et les autres frais. Si vous ne les incluez pas dans vos calculs, vos profits peuvent se transformer en pertes.

  • dPrendre des décisions d’investissement basées sur des émotions : Dans le domaine de l’investissement en crypto-monnaies, vous rencontrerez des acronymes tirés de l’anglais tels que « FOMO », « HODL » et « FUD ». Ces acronymes reflètent certaines des stratégies de crypto-monnaies axées sur les émotions. Ne laissez pas ces émotions contrôler vos décisions d’investissement.

    • FOMO (Fear Of Missing Out) signifie simplement « peur de manquer quelque chose ». Ne commettez donc pas l’erreur d’investir dans une crypto-monnaie parce qu’elle fait l’objet d’un battage médiatique ou qu’elle est à la mode (hype).
    • FUD (Fear, Uncertainty and Doubt) signifie « peur, incertitude et doute ». Le FUD empêche les gens d’investir, même si le sentiment du marché ou les statistiques de recherche suggèrent que c’est peut-être le bon moment pour investir.
    • HODL (Hold On for Dear Life) signifie conserver sa position même lorsque le marché connaît une forte volatilité. S’il est parfois possible de conserver sa mise, il arrive que l’on n’ait pas le temps d’attendre un très bon retour sur investissement. Dans ce cas, il vaut mieux « vendre à perte » et perdre un peu, que tout perdre.
  • eInvestir dans une seule crypto-monnaie : Le bitcoin est la crypto-monnaie la plus populaire et l’une dans lesquelles vous devriez envisager d’investir sur le long terme. Cependant, la nature volatile des crypto-monnaies signifie que l’une d’elles peut connaître une hausse à un moment donné et des pertes énormes le lendemain. En raison de cette nature volatile, ce serait une erreur d’investir dans une seule d’entre elles. Lorsque vous investissez dans des crypto-monnaies, il est judicieux d’investir dans différents jetons. Diversifiez vos investissements : des crypto-monnaies telles que l’Ethereum, le Litecoin, le Dodge, le Bitcoin Cash et bien d’autres, peuvent également vous offrir un retour sur investissement très lucratif.

À retenir : Tout comme dans d’autres types d’investissements, vous pouvez réaliser un bénéfice une minute et tout perdre la minute suivante. Pour garantir un bon retour sur investissement, prenez le temps de vous former et d’apprendre à investir correctement dans les crypto-actifs.

Quelques trucs pour choisir une plateforme

Comme nous l’avons vu, une des premières étapes consiste à trouver la plateforme qui vous convient. Si vous choisissez la mauvaise, vous gaspillerez vos efforts, votre argent et votre temps.

Mais comment choisir la bonne plateforme d’exchange ? Commencez par réviser vos objectifs. Par exemple, voulez-vous faire des transactions à long terme ou à court terme ? Et analysez les différentes possibilités offertes par chaque plateforme.

Après avoir soigneusement défini vos objectifs, vous devez ensuite vous pencher sur les règles et la sécurité des plateformes.

Voici quelques conseils à points en compte :

  • 1Réputation : Avant de décider d’investir, il est très important de tenir compte de la réputation de la plateforme. Après tout, ce type de négociation et d’investissement est encore relativement nouveau et certaines personnes se sont déjà fait escroquer leur argent durement gagné.

    Une façon efficace de vérifier la réputation d’une plateforme est d’utiliser Google. Lisez ce que les gens disent de la plateforme et tapez le mot « scam » à côté du nom de la plateforme pour savoir si elle est fiable. Vous pouvez également voir sur les réseaux sociaux ce que les utilisateurs précédents en disent.

    N’oubliez pas non plus de lire les conditions générales de la plateforme pour connaître son fonctionnement.

  • 2Assurance : Les meilleures plateformes ont un fond d’assurance. Cette mesure est destinée à protéger les investisseurs dans certaines conditions et on se sent bien sûr plus détendu pour négocier, lorsqu’on se sait en partie protégé par la plateforme.

  • 3Caractéristiques de sécurité : Les fonctions de sécurité sont une caractéristique importante de toute plateforme de cryptos. Recherchez en particulier l’authentification à deux facteurs (A2F). Selon les normes actuelles, il s’agit d’un niveau de sécurité très acceptable. Si vous constatez que la plateforme que vous avez choisie ne dispose pas de cette sécurité, il est préférable de l’éviter.

    En revanche, si votre plateforme dispose de l’A2F, vous devez aller plus loin et vérifier la compatibilité. Les authentifications A2F les plus courantes sont Yubikey, Google Authenticator et Authy.

    En outre, vérifiez également si la plate-forme offre d’autres éléments de sécurité, tels que des services de stockage et de protection de données.

  • 4Echange Fiat : En tant qu’investisseur sur le marché des crypto-monnaies, vous avez besoin d’un mécanisme qui vous permette d’échanger votre monnaie locale en unités négociables et inversement.

    Notez que les différentes plateformes ont des options différentes pour les devises. De plus, elles ne travaillent qu’avec certaines banques et pas d’autres. Il est donc intéressant de vérifier quelles banques sont compatibles avec la plateforme, ainsi que les options d’échange de monnaie « fiat » (monnaie fiduciaire) dont elle dispose.

  • 5Droits d’inscription : La plupart des plateformes de négociation de crypto-monnaies que vous rencontrerez facturent une petite commission par transaction. N’oubliez pas que ces frais ne sont pas standard et qu’une plateforme peut facturer plus qu’une autre.

    Il est important de tenir compte de ces frais, car ils sont souvent calculés en pourcentage de chaque transaction, ce qui peut engendrer des coûts importants suivant votre activité. Sachez qu’il existe des plateformes de trading de crypto qui facturent aussi des frais de retrait.

À retenir : Dans le monde des crypto-monnaies, la sécurité passe d’abord par un certain degré de scepticisme. Les conseils ci-dessus constituent de bons moyens de trouver la bonne plateforme de trading. Cependant, la décision finale devra être basée sur les objectifs que vous espérez atteindre.

Conclusion

Les crypto-monnaies telles que le bitcoin ont encore plusieurs obstacles importants à surmonter avant de pouvoir remplacer complètement les systèmes monétaires existants. La plus immédiate est la résistance des institutions financières existantes, qui ont un intérêt et des moyens considérables pour empêcher la propagation des crypto-monnaies.

D’autres grandes entreprises sont ouvertes aux crypto-monnaies, mais ne les considèrent pas actuellement comme suffisamment stables pour être détenues comme actifs sur de longues périodes.

Comme les crypto-monnaies ne nécessitent qu’un accès à Internet et ne dépendent pas d’institutions établies telles que les banques, elles sont idéales pour les communautés et les pays en voie de développement qui ne disposent pas d’une infrastructure financière bien développée.

En effet, tout comme de nombreuses personnes dans les marchés émergents ont abandonné leur téléphone fixe et sont directement passées au téléphone mobile, ces mêmes personnes pourraient ignorer les systèmes bancaires traditionnels et passer aux services bancaires mobiles.

Pour ces raisons, il faut s’attendre à ce que les monnaies virtuelles aient un impact significatif sur ces pays émergents au cours des 3 à 5 prochaines années et par extension sur le monde entier. Sachant qu’au Niger, plus grand utilisateur mondial, 42% de la population a déjà possédé ou utilisé une crypto-monnaie et 31% en Thaïlande… contre seulement 8% aux USA et 5% en France !

Il est donc tout à fait possible d’envisager que des crypto-monnaies, mondiales et démocratisées, puissent un jour remplacer les monnaies fiduciaires actuelles comme principal moyen de transactions. Le modèle blockchain étant parfaitement adapté aux transactions sur Internet, qui nécessitent à la fois rapidité, simplicité et sécurité.

Finalement, en attendant que les crypto-monnaies remplacent les infrastructures financières existantes, leur plus grand potentiel immédiat réside dans leurs possibilités d’intégration à d’autres technologies (ex. le métavers) pour participer à une véritable révolution numérique qui elle, est imminente.

EcoTips

Les questions environnementales et la menace climatique sont plus que jamais au cœur des préoccupations de ce XXIème siècle, c’est pourquoi je vous propose quelques pistes qui vous permettront de limiter l’impact négatif que la mise en œuvre de cette idée pourrait engendrer.

Ces solutions que je suggère sont parfois largement insuffisantes pour compenser ces impacts négatifs, comme par exemple la compensation carbone. Il n'existe malheureusement pas toujours de solution idéale et efficace à 100%, loin de là. Et si vous en avez d’autres, n’hésitez surtout pas à les partager dans l’espace des commentaires situé plus bas.

L’impact environnemental des crypto-monnaies est généralement assez catastrophique. La principale raison à cela est que la puissance de traitement informatique nécessaire pour « miner » les crypto-monnaies est colossale. Le minage consiste à utiliser une très (très) grande quantité d’ordinateurs qui fonctionnent continuellement à plein régime dans le but de vérifier la validité des transactions et ainsi sécurisé la blockchain, en échange d’une récompense (de la crypto). C’est un moyen d’obtenir des Bitcoin sans devoir en acheter. Or, une grande quantité d’énergie fossile (majoritairement du charbon et du pétrole) est utilisée par ces « fermes » de minage qui sont souvent situées en Chine, en Russie ou encore aux USA.

La bonne nouvelle est que les choses changent dans le bon sens (la Chine a par exemple décidé de bannir les fermes de minage présentes sur son territoire). Certaines fermes sont cependant implantées dans des pays offrant des quantités suffisantes d’énergies renouvelables (la géothermie en Islande, l’éolien aux Pays-Bas…). Certaines crypto-monnaies sont donc plus « vertes » que d’autres, et opter pour l’une d’entre elles est donc sans conteste un choix éco-responsable.

Avantages

  • Des bénéfices potentiels très élevés
  • Parfait pour ceux qui ont le goût du risque
  • Nécessite peu de matériel (un smartphone suffit)

Inconvénients

  • Le niveau de risque est assez, voire très élevé.
  • Il faut consacrer beaucoup de temps à s’informer convenablement (avant et pendant que vous investissez)

Avertissement, veuillez lire ceci svpLes questions juridiques et administratives relatives aux idées que vous trouverez sur Sweekr sont rarement abordées car elles varient grandement selon le pays où vous résidez. Je vous conseille donc de bien vous renseigner auprès de votre administration locale avant de vous lancer dans un quelconque business. Gardez à l'esprit que si vous gagnez de l'argent, l'état réclamera "sa part" pour pouvoir assurer le bon fonctionnement des écoles, hopitaux et autres services publiques. Vous devrez donc probablement acquérir un statut de micro-entrepreneur, ou tout autre statut similaire.
Sachez également que cet article peut contenir des liens affiliés, et il se peut que je reçoive une commission, sans frais supplémentaires pour vous, si vous cliquez sur les liens affiliés et effectuez ensuite un achat. Cela aidera à maintenir le site, donc merci.

Cet article ne demande qu'à être complété ou amélioré grâce à votre aide. N'hésitez donc pas à laisser un commentaire plus bas si vous avez une question, une remarque pertinente, un retour d'expérience, des infos complémentaires ou repéré une quelconque erreur.Lire les commentaires

Partager

Autres articles pouvant vous intéresser

Laissez un commentaire

Vous pouvez également ou vous inscrire pour commenter

Ce site est hébergé par GreenGeeks,
un service garanti 300% énergie verte.

Dans les commentaires vous pouvez ajouter non seulement du texte mais également des éléménts tels que:


Merci de rester courtois et respectueux envers les autres, et cela en toute circonstance. Il y a assez de haine dans ce monde de brutes, et nous ne sommes pas sur Facebook ni sur Twitter. Aucun manque de respect ou insulte ne sera toléré. Gardez à l'esprit que vous êtes légalement responbsable de tout ce que vous publiez sur notre site. Merci à vous.

Feedback