Le Guide Pratique pour Créer Votre Site Web avec WordPress – Partie 1

Voici un guide à la fois pratique, illustré et condensé pour savoir comment créer votre blog ou votre site Web avec WordPress. Nous verrons dans cette première partie ce qu’est WordPress, l’interface d’administration et les réglages de base. Puis, dans la seconde partie, vous apprendrez comment personnaliser votre blog ou site Web et comment publier vos premiers articles.

Présentation de WordPress

Mais d’abord, c’est quoi WordPress ?

WordPress (WP) est ce qu’on appelle un système de gestion de contenu (CMS ou Content Management System, en anglais). En clair, il permet de créer un site ou un blog, sans nécessairement connaître le codage Web (HTML, CSS, JS ou PHP). Il est gratuit, open-source et utilisé par plus de la moitié des bloggeurs du monde entier. C’est d’ailleurs une des forces de WP, car il rassemble une communauté d’utilisateurs telle, que vous pourrez être certain, en cas de problème, de trouver une réponse à vos questions ou même une assistance rapide et gratuite sur l’un des nombreux sites ou forums qui lui sont entièrement dédiés.

Comment cela se présente-t-il ?

Deux parties bien distinctes: Le backend et le frontend.

  • Le frontend (ou frontoffice): C’est la partie visible et publique de votre site Web. Les pages, les articles, les images, vidéos, commentaires, bref tout le contenu que vous mettez à disposition de vos lecteurs.
  • Le backend (ou backoffice): C’est la partie invisible de l’iceberg. C’est d’ici que vous allez gérer toute l’administration de votre site ou blog. Que ce soit pour écrire vos articles, choisir un habillage, créer un formulaire de contact, gérer les membres inscrits, ajouter des extensions, etc.
  • IMAGE 1 Wordpress.org: Créer un article WordPress: Créer un article
    Photo: Pawel Nolbert – Unsplash
  • IMAGE 2 Wordpress.org: Personnalisation WordPress: Personnalisation
    Theme: Astra

Ce qu’il faut comprendre et retenir ici c’est que toutes les modifications que vous souhaiterez apporter à la partie visible de votre site (frontend) se feront depuis la partie administration (backend).

Les thèmes

WordPress est livré avec un habillage par défaut qui détermine l’apparence global du site/blog. C’est ce qu’on appelle un thème. Vous êtes libre de le garder s’il vous convient mais sachez qu’il existe une multitude de thèmes gratuits ou payants (premium) sur le Web. Certains d’entre eux incluent même déjà des fonctionnalités qui pourraient vous être utiles (portfolio ou galerie d’images, formulaire de contact, adaptabilité aux appareils mobiles, intégration des médias sociaux, etc.). Et pas besoin d’être ingénieur à la NASA pour le changer, quelques clics suffisent comme nous le verrons.

Notez que la plupart des thèmes gratuits existent également en version premium, offrant bien plus de possibilité de personnalisation ainsi que des fonctionnalités supplémentaires.

  • IMAGE 3 Wordpress.org: Thèmes WordPress: Thèmes
  • IMAGE 4 Thèmes Premium WordPress: Thèmes Premium

Les extensions (Plugins)

WordPress permet l’ajout simple de ce qu’on appelle des extensions (ou plugins). Comme pour les thèmes, il en existe des gratuites et d’autres payants (premium). Ils se présentent sous la forme de petits fichiers compressés (zip) qui, une fois téléchargés et installés viendront ajouter de nouvelles fonctionnalités à votre site. Vous pourrez ainsi par exemple ajouter des formulaires (contact, quiz, sondages…), des icônes de partages sur les réseaux sociaux, un forum de discussion, proposer vos articles en plusieurs langues, créer des galeries d’images, sécuriser WP, etc. Je vous propose d’ailleurs une liste de mes extensions préférées dans la troisième partie de cet article consacré à WordPress, ainsi qu’un petit tuto vous expliquant comment les installer dans la deuxième partie.

  • IMAGE 5 Wordpress.org: Les extensions WordPress: Les extensions
  • IMAGE 6 Wordpress.org: Extensions Premium WordPress: Extensions Premium

WordPress .com et .org ?

Il existe deux types de WordPress:

  • WordPress.com: Si vous n’avez aucune connaissance technique dans le domaine du Web, celle-ci est certainement la solution la plus simple. Aucune installation n’est nécessaire, vous devez juste vous rendre sur wordpress.com, créer un compte, ajuster les principaux paramètres en fonction de vos besoins, et à partir de là, vous pouvez commencer à écrire vos articles. Mais attention cependant, ce que vous gagnez en simplicité, vous le perdez en flexibilité, du moins avec la version gratuite.

    Tout d’abord, votre site étant hébergé chez eux, vous n’en avez ni le contrôle ni la propriété absolue. Cela peut poser un problème si vous décidez plus tard de migrer vers une version wordpress.org.

    Ensuite, l’adresse Web (URL) de votre site terminera par wordpress.com. Si par exemple vous souhaitez créer un blog sur les petits oiseaux qui chantent au printemps et voulez l’appeler oiseaux qui chantent, votre URL sera http://www.oiseauxquichantent.wordpress.com.

    Autres inconvénients, des publicités seront affichées sur votre blog et il vous est impossible d’installer des extensions ou de monétiser vos articles.

    Tout cela si vous utilisez la version gratuite, bien entendu. Et pour éviter tous ces désavantages, vous devrez donc opter pour une des formules payantes. Si vous êtes prêt à dépenser jusqu’à 25€ par mois (4€ si vous souhaitez juste retirer la pub et personnaliser le nom de domaine), alors cette solution est envisageable. Mais, personnellement, je préfère utiliser la version wordpress.org.

  • IMAGE 7 Wordpress.com: L'interface WordPress.com: L’interface
  • IMAGE 8 Wordpress.com: Les thèmes WordPress.com: Les thèmes
  • IMAGE 9 Wordpress.com: L'interface de création WordPress.com: L’interface de création
  • WordPress.org: Comme je le disais plus haut, la version .com s’adresse surtout à ceux qui n’ont aucune expérience dans la gestion d’un site Internet. Ceci étant dit, les bases s’apprennent assez rapidement. La principale différence ici est qu’il faut commencer par acheter un nom de domaine (votresite.com), un hébergement Web et installer WordPress sur ce dernier. Bon, si vous n’êtes pas tombé dans les pommes ou parti en hurlant d’horreur, je vais vous expliquer comment procéder un peu plus bas.

Démo WordPress: Si vous voulez voir à quoi ressemble l’interface d’adminitration de WordPress, allez faire un tour sur le site démo de softaculous.com, cliquez sur admin pannel et connectez-vous en utilisant les informations d’identifications qui vous sont fournis.

Lequel du .com ou du .org est le plus adapté à mes besoins ?

C’est simple, si vous ne voulez pas trop vous embêter avec des manipulations techniques et avez juste besoin d’un blog basique ou êtes prêt à débourser une certaine somme tous les mois pour avoir plus de fonctionnalités, wordpress.com vous conviendra parfaitement.

Par contre, si vous êtes un minimum autodidacte et curieux (ça va souvent de pair) mais surtout que vous souhaitez avoir un contrôle total sur votre Site Web ou votre blog, optez sans hésitation pour wordpress.org.

Dans cet article, je vais plutôt m’adresser à ceux qui auront choisi la version .org de WordPress. Cependant, les deux versions étant assez similaires, il devrait également être très utile aux autres ayant opté pour la version .com. Si c’est votre cas, vous pouvez vous rendre directement à la section Découverte et paramétrage de WordPress.

Petit conseil: Pour accéder à l’interface d’administration visuellement similaire à celle de wordpress.org depuis wordpress.com, vous devrez vous rendre sur la page d’accueil puis cliquez sur le lien Tableau de bord qui se trouve sur la colonne de gauche. [IMG7:1]

Nom de domaine et hébergement

Donc, si votre choix s’est porté sur la version .org, il vous faudra comme je l’ai dit un nom de domaine et un hébergement.

  • Le nom de domaine: Pour rappel, le nom de domaine est l’URL qui sera affichée dans la barre d’adresse de votre navigateur lorsque les Internautes visiteront votre site (ex. http://www.votresite.com). Le coût est d’environ 10 à 40€/an. Ce montant varie selon l’extension choisie (.com, .fr, .be, .net, .org, etc.).

  • L’hébergement : l’hébergement représente l’espace physique qui vous sera alloué sur un serveur, afin d’héberger tous les fichiers de votre site (images, HTML, PHP, etc.). Choisir parmi les différentes offres dépend de la taille de votre site, du nombre de visiteurs, etc. Je vous conseille simplement de commencer avec un hébergement de base qui comprend généralement le minimum nécessaire et coute généralement entre 50 à 120€/an. La plupart des hébergeurs proposent un plan spécifique pour les utilisateurs WordPress. Il inclut l’installation en un clic, mais surtout garantit la compatibilité avec WP.

Je ne vais pas pouvoir vous détailler ici la procédure d’achat, car elle varie grandement selon l’hébergeur que vous aurez choisi, mais leur interface est relativement intuitive donc ça devrait se passer sans problème. Dès que vous aurez souscrit à un hébergement et activé l’installation de WordPress en un clic, vous devriez recevoir un email contenant les informations de connexion vous permettant d’accéder à votre espace d’administration cPanel. Gardez-le précieusement !

cPanel est l’interface utilisateur que l’on retrouve chez de nombreux services d’hébergement. C’est via cet espace que vous pourrez gérer votre hébergement Web, vos bases de données, vos email personnalisés, etc. Si vous souhaitez voir à quoi cela ressemble, cliquez ici pour visiter la version démo de cPanel.

Installation de WordPress.org

Je vous ai préparé une petite vidéo pour vous montrer comment installer WordPress. Si vous avez déjà effectué l’installation en un clic ou via l’installateur cPanel/Softaculous, vous pouvez vous rendre directement à 2:33’’ de la vidéo. Pour les autres, regardez-la depuis le début pour découvrir comment télécharger WP et envoyer les fichiers sur votre espace Web.

Voici les liens de téléchargement cités dans cette vidéo. Ils sont tous gratuits:

  • FileZilla: pour accéder à votre espace Web et transférer le dossier WordPress.
  • WordPress: Pour télécharger WordPress.

Découverte et paramétrage de WordPress

Maintenant que WordPress est installé, passons en revue les différentes sections du tableau de bord (ou backend) ainsi que les principaux paramétrages à effectuer. Je ne vais pas encore aborder la phase de personnalisation ni de création de page ou d’article ici mais j’en parlerai de façon détaillée dans la seconde partie de cet article.

Articles

Comme vous l’aurez probablement deviné, c’est ici que vous allez créer et gérer tous vos articles [IMG10], mais laissons cela de côté pour le moment.

Médias

C’est ici que seront ajoutées toutes les images [IMG11] qui serviront à illustrer vos articles ou figureront sur les pages de votre blog, mais là aussi nous y reviendrons plus tard.

Pages

À l’inverse des articles, les pages [IMG12] proposent du contenu statique et sont généralement utilisées pour la création d’une page d’accueil, de contact ou toute autre page étant liée au menu de navigation. Par exemple, si votre blog contient un formulaire de contact, vous allez devoir créer un lien contact dans votre menu de navigation qui mènera vers une page contenant ce formulaire. Si cela vous parait encore un peu nébuleux, ne vous inquiétez pas, je vous explique comment ça marche dans la seconde partie de cet article.

Commentaires

Si vous avez activé les commentaires sur votre blog, ils s’afficheront en bas de chacun de vos articles mais aussi dans cette section [IMG13]. Comme vous le verrez, c’est pratique pour voir, supprimer, répondre ou même modifier très simplement les commentaires laissés par vos lecteurs.

  • IMAGE 10 Wordpress: Article WordPress: Article
  • IMAGE 11 Wordpress: Médias WordPress: Médias
  • IMAGE 12 Wordpress: Pages WordPress: Pages
  • IMAGE 13 Wordpress: Commentaires WordPress: Commentaires

Apparences

  • Thèmes: Je vous ai déjà parlé des thèmes un peu plus haut, cet ensemble de fichiers qui modifient l’apparence de votre blog et y apportent aussi (selon le thème choisi) quelques fonctionnalités supplémentaires. Je vous explique comment faire pour changer de thème dans la deuxième partie de l’article mais en attendant nous utiliserons les thèmes proposés par défaut pour la suite de cette découverte de WordPress.org.

  • Personnaliser : Dans cette section, vous aurez un visuel sur votre blog et pourrez le modifier comme nous allons le voir ici. Les éléments qui sont proposés diffèrent selon le thème que vous aurez choisi, donc ne vous inquiétez pas si vous constatez quelques différences.

    • Identité du site: Vous allez pouvoir modifier ici le titre de votre blog [IMG14:1] ainsi que son slogan [IMG14:2]. Par exemple, vous pourrez choisir comme titre: Les petits oiseaux, et comme slogan: Un blog qui parle des petits oiseaux qui chantent au printemps.

      Vous pourrez aussi ajouter un logo [IMG14:3] si vous en avez un, via le bouton Sélectionner un logo. Il sera généralement inséré dans la partie supérieure du blog, à côté du menu de navigation.

      Et si vous le souhaitez, vous pourrez également ajouter une icône à votre site [IMG14:4], cette petite image que l’on peut voir dans les onglets du navigateur, les barres de signets et les applications mobiles. Pour cela, pareil que pour l’ajout d’un logo, il vous suffit de cliquer sur le bouton Sélectionner une image au bas de la colonne de gauche et de choisir une image (de préférence carrée et ayant 512 pixels de côté) qui sera automatiquement convertie par WordPress afin de s’afficher correctement sur tous les navigateurs et appareils mobiles.

    • Couleurs: Le contenu de cet onglet varie selon le thème que vous aurez installé mais c’est ici que vous pourrez choisir les couleurs dominantes [IMG14:5] et récurrentes qui sont affichées sur votre site.

      Si par exemple vous avez sélectionné le thème Twenty Sixteen, vous aurez la possibilité de choisir la couleur d’arrière-plan, celle du fond de page, des liens, du texte principal, etc.

    • Image d’en-tête et Image d’arrière-plan: Ces options ne sont disponibles que sur certains thèmes tels que Twenty Sixteen et vous permettent, comme on le devine, d’ajouter une image d’en-tête [IMG14:6], en haut de page donc, et une image en arrière-plan [IMG14:7].

    • Menus: Vous pouvez créer un menu de navigation [IMG14:8] ici mais personnellement je préfère passer par la page de paramétrage spécialement dédiée dont je vais vous parler ici.

    • Widget: Les widgets sont ces petits modules que l’on trouve généralement sur les barres latérales des blogs et qui contiennent certains outils bien pratiques tels qu’une barre de recherche, une liste des articles récents ou des catégories du blog, un calendrier, un nuage d’étiquettes, etc.

      Le nombre de widgets disponibles dépend encore une fois du thème que vous aurez choisi. Au minimum vous aurez la possibilité d’utiliser ceux que je viens d’énumérer plus haut mais sachez que certains thèmes proposent plus de widgets encore: mini galerie d’images, affichage du flux Facebook ou Twitter, Google Maps, affichage d’une vidéo YouTube, etc.

      Pour ajouter un widget, il suffit de cliquer sur le bouton Ajouter un widget [IMG15:9], de sélectionner ensuite celui que vous souhaitez ajouter et terminer en cliquant sur le bouton bleu Publier situé plus haut. Mais comme pour l’option Menus, je préfère utiliser la page de paramétrage dédiée à cela et vous l’expliquerai plus en détails ici.

    • Réglages de la page d’accueil: Vous avez la possibilité ici de choisir le type de page d’accueil [IMG15:10] que vous souhaitez utiliser. Soit une page qui affichera une liste des derniers articles de votre blog, soit une page personnalisée que vous aurez créée au préalable.

      Dans ce deuxième cas, il suffit de sélectionner Une page statique puis de choisir la page désirée dans la liste déroulante (drop-down). Si vous n’en avez créée aucune, cliquez sur Ajouter une nouvelle page, donnez-lui un titre puis cliquez sur Ajouter [IMG15:11]. Je vous expliquerai comment la personnaliser dans la deuxième partie.

    • CSS additionnel: Le CSS (Cascading Style Sheets) est un langage Web qui est utilisé pour gérer l’apparence d’un site. Il permet entre autres de paramétrer la couleur et la taille des différents textes, la taille des images, les espaces entre les différents éléments, ajouter des bordures, etc. La plupart des thèmes vous permettent d’ajouter votre propre code CSS [IMG15:12] et, même s’il n’est pas obligatoire de connaitre ce langage, en acquérir les bases est un réel atout.

  • Widget et Menus: Je vous ai déjà expliqué plus haut ce que sont les widgets et le menu de navigation, et nous verrons dans la deuxième partie comment les utiliser.

  • Éditeur: Ne touchez à rien ici, surtout si vous n’avez aucune connaissance en PHP, HTML et CSS. L’éditeur sert à modifier le code source de votre thème donc inutile de vous dire que si vous faites une boulette, votre blog risque tout simplement de ne plus s’afficher. De plus, toute modification apportée ici sera automatiquement annulée dès la mise à jour suivante du thème. Alors, si vraiment vous devez apporter des modifications au fichiers source du thème, faites-le via un thème enfant, comme expliqué en deuxième partie.

  • IMAGE 14 Wordpress: Personnalisation I WordPress: Personnalisation I
  • IMAGE 15 Wordpress: Personnalisation II WordPress: Personnalisation II
  • IMAGE 16 Wordpress: Editeur WordPress: Editeur

Extensions

Vous allez pouvoir ajouter ici les extensions dont vous aurez besoin pour votre blog. [IMG17] Pour rappel, celles-ci viendront greffer de nouvelles fonctionnalités à votre site, comme par exemple des formulaires (contact, quiz, sondages…), des icônes de partages sur les réseaux sociaux, un forum de discussion, proposer vos articles en plusieurs langues, créer des galeries d’images, sécuriser WP, etc.

WordPress est fourni avec deux extensions par défaut: Akismet et Hello Dolly. Le premier, Akismet, sert à filtrer les commentaires laissés par vos lecteurs et supprime les éventuels spams (publicité indésirable) qui, sans cela vous le verrez, fleuriront assez rapidement sous vos articles. Vous pouvez donc activer cette extension si les articles de votre blog sont ouverts aux commentaires.

La seconde, Hello Dolly, est une extension développée par Matt Mullenweg, le fondateur de WordPress, et qui affiche les paroles d’une chanson au hasard dans le coin supérieur droit de votre tableau de bord. Cela n’a pas vraiment d’utilité donc vous pouvez la supprimer, si vous le souhaitez.

Comme pour les thèmes, les extensions sont régulièrement mises à jour par leur créateur, et il vous faudra donc installer celles-ci à chaque fois que ce sera le cas. Heureusement, il est maintenant possible de le faire de manière automatique. Pour cela, il suffit de cliquer sur Activer les mises à jour auto [IMG17:1], et vous ne devrez plus vous en soucier.

  • IMAGE 17 Wordpress: Extensions WordPress: Extensions

Utilisateurs

Une autre des grandes forces de WordPress est que vous pouvez donner la possibilité à vos lecteurs de s’enregistrer avec un nom d’utilisateur et un mot de passe sur votre blog. Cela peut être utile par exemple si vous voulez créer une communauté d’utilisateurs ou êtes plusieurs à rédiger les articles.

Tous les utilisateurs enregistrés sont répertoriés ici, vous y compris. En cliquant sur un profil, vous avez la possibilité de modifier certains paramètres que je ne vais pas tous citer mais dont voici les principaux:

  • Barre d’outils: Cette case cochée par défaut permet d’afficher une barre d’outils [IMG18:1] en haut de votre blog (La même que vous trouverez en haut de votre espace admin) et uniquement visible par vous. Via cette barre bien pratique, vous pourrez directement accéder aux options de thèmes, widget et menus, créer un nouvel article, voir les nouveaux commentaires, et d’autres choses encore, sachant que certaines extensions ajoutent de nouveaux éléments à cette barre.

  • Langue: Ici vous pouvez changer la langue du tableau de bord WordPress [IMG18:2] pour chaque utilisateur. Si vous voulez ajouter d’autres langues que celle par défaut, allez dans Réglages › Général › Langue du site [IMG20:7], puis choisissez la langue qu’il vous faut et terminez en cliquant sur le bouton Enregistrer les modifications.

  • Rôle: Vous pouvez ici attribuer un nouveau rôle [IMG18:3] à l’utilisateur. Je vous explique cela plus en détails juste un peu plus bas.

  • Nom à afficher publiquement: En cliquant sur la liste déroulante [IMG18:4], vous pouvez choisir le nom qui s’affichera sur chacun des articles que vous avez publiés ou les commentaires que vous avez laissés. Plusieurs combinaisons vous seront proposées si vous avez rempli les champs Prénom, Nom et Pseudonyme.

    Attention: Pour des raisons de sécurité, je vous conseil fortement d’utiliser un nom différent pour « Identifiant » et « Nom à afficher publiquement ». En effet, si des personnes mal intentionnées essayent de pirater votre compte, il ne leur manquera plus qu’à trouver le mot de passe puisqu’ils disposent déjà de l’identifiant. Évitez de commettre cette erreur, donc.

  • Illustration du profil: [IMG18:5] Si vous n’avez pas d’image de profil Gravatar lié à votre adresse mail, vous pouvez en ajouter une en allant sur leur site. Si par contre vous souhaitez pouvoir changer d’avatar sans passer par leur service, il vous faudra utiliser une extension telle que WP User Avatar, par exemple.

  • Nouveau mot de passe: Vous l’aurez compris, vous pouvez changer votre mot de passe actuel en cliquant sur le bouton Générer un nouveau mot de passe [IMG18:6]. Si vous le faites, car vous pensez par exemple que votre compte a peut-être été piraté, veillez bien à cliquer sur le bouton Déconnecter partout ailleurs puis sur Mettre à jour le compte pour que les modifications soient prises en compte.

  • Mot de passe d’application: Cette fonctionnalité apparue depuis la v5.6 de WordPress, permet d’effectuer des requêtes authentifiées auprès de diverses API WordPress. Je ne rentrerai pas dans les détails ici mais si vous souhaitez en savoir plus, c’est par ici.

  • IMAGE 18 Wordpress: Utilisateurs I WordPress: Utilisateurs I
  • IMAGE 19 Wordpress: Utilisateurs II WordPress: Utilisateurs II
  • IMAGE 20 Wordpress: Général › Langue WordPress: Général › Langue

Outils

Cette section comporte des outils permettant de faire une sauvegarde complète de WordPress (articles, pages et médias) mais ce n’est pas important pour le moment donc je ne vais pas m’y attarder.

Réglages

C’est le moment d’être attentif, car nous allons aborder ici les différents paramétrages importants de votre blog.

Général

  • Titre du site: Ici devraient être indiquées les mêmes informations que nous avons déjà vu plus haut dans Apparence › Personnalisation › Identité du site. Si ce n’est pas le cas, écrivez ici le nom de votre site, de votre projet ou de votre entreprise. Si par exemple l’adresse Web de votre site est lespetitsoiseaux.com, vous pouvez simplement séparer les mots Les petits oiseaux.

  • Slogan: Comme nous l’avons déjà vu plus haut, vous pouvez résumer en une courte phrase ce que vos lecteurs trouveront sur votre blog (ex.: Un blog consacré à la photographie des oiseaux de nos campagnes).

  • Adresse Web du site et de WordPress: Ces deux champs contiennent l’adresse Web (URL) par laquelle les internautes accéderont à votre site. Elles sont déjà renseignées par défaut donc vous ne devez théoriquement rien modifier ici.

  • Adresse de messagerie: L’email sur lequel vous seront envoyées toutes les notifications relatives à votre blog (Mises à jour, commentaires, alerte de sécurité…). Si vous voulez la changer, indiquez simplement la nouvelle adresse mail puis cliquer sur le bouton enregistrer les modifications.

  • Inscription: Comme je vous l’expliquais plus haut, vous pouvez donner la possibilité à vos lecteurs de s’enregistrer sur votre blog. Si c’est votre souhait, cochez cette case puis cliquer sur le bouton enregistrer les modifications.

  • Rôle par défaut de tout nouvel utilisateur: Vous pouvez choisir ici le rôle par défaut attribué à chaque nouvel utilisateur. Je vous conseille de laisser abonné par défaut, ce qui l’autorise juste à lire vos articles et à les commenter.

    • Administrateur: Donne les mêmes accès que vous à toutes les fonctionnalités de l’administration WordPress. À éviter ABSOLUMENT, donc.

    • Éditeur: Peut publier et gérer ses propres pages et articles, ainsi que celles des autres utilisateurs.

    • Auteur: Peut publier et gérer ses propres articles uniquement.

    • Contributeur: Peut écrire et gérer ses propres articles mais ne peut pas les publier.

    • Abonné: Peut uniquement gérer son profil et commenter les articles publiés.

    Inutile de vous dire qu’il faut éviter de sélectionner le rôle Administrateur par défaut, sauf si vous voulez laisser n’importe qui faire n’importe quoi de votre site. Et si vous souhaitez en savoir plus sur les rôles, je vous conseille de lire cet article.

  • Langue du site: Permet de changer la langue du tableau de bord (backend) pour tous les utilisateurs. Attention, cette option ne traduira pas les articles ou pages de votre blog. Pour cela vous devrez utiliser une extension spécifique telles que WPML ou Polylang.

  • Fuseau horaire: Ce paramètre est notamment utilisé pour indiquer la date et l’heure à laquelle vous avez publié vos articles. Le plus simple est de juste choisir une ville située sur le même fuseau horaire que le vôtre dans la liste déroulante.

  • Format de date et heure: Choisissez ici le format d’affichage de la date et de l’heure sur votre site. Ces informations sont surtout utilisées pour indiquer de manière précise quand un article ou un commentaire a été publié. Si vous souhaitez, vous pourrez très bien personnaliser ces formats en suivant ces instructions.

  • La semaine débute le Lundi: Laissez comme cela si vous n’avez rien à redire contre cette affirmation.

Cliquez sur Enregistrer les modifications avant de passer à la section suivante.

  • IMAGE 21 Wordpress: Réglages › Général WordPress: Réglages › Général

Options d’écriture

  • Catégorie par défaut des articles: Lorsque vous aurez créé des catégories pour vos articles, vous pourrez en sélectionner ici une par défaut. Cette catégorie sera dès lors prédéfinie chaque fois que vous écrirez un nouvel article. Et si vous souhaitez en changer, il vous suffira de le faire via la liste déroulante comme nous le verrons dans la deuxième partie.

  • Format par défaut des articles: Cette option permet de définir le type d’article que vous allez publier. Les formats proposés varient selon le thème que vous utilisez mais on y retrouve généralement des types tels que Galerie pour une galerie d’images, Vidéo s’il s’agit d’un article contenant une ou plusieurs vidéos, Son pour du contenu audio, etc. Ce format offre un moyen simple de personnaliser et d’homogénéiser l’affichage de vos articles mais nécessite une intervention technique, genre aller tripatouiller dans le code PHP de votre thème. Pour cette raison et afin de rester focalisé sur l’essentiel, je n’aborderai pas plus longuement ce sujet ici, mais si vous souhaitez en savoir plus, allez jeter un œil ici et ici.

  • Publier par e-mail: Comme le titre le laisse entendre, vous avez la possibilité ici de publier vos nouveaux articles par email. Je vous conseille toutefois d’utiliser l’éditeur WordPress (Articles › Ajouter) pour commencer. Il vaut mieux savoir marcher avant d’apprendre à courir comme le disait si justement feu mon grand-père (il était en chaise roulante, mais ne manquait pas d’humour). Mais bon, si cela vous intéresse, allez voir ici.

  • Services de mise à jour: À chaque fois que vous publiez un article ou en modifiez un déjà existant, ce service enverra une notification Ping vers les moteurs de recherche (entre autres) et facilitera leur indexation. Il n’y a rien à modifier ici mais assurez-vous juste que la ligne http://rpc.pingomatic.com/ soit bien indiquée dans le champ de texte. Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez lire cet article.

Cliquez sur Enregistrer les modifications avant de passer à la section suivante.

  • IMAGE 22 Wordpress: Réglages › Options d’écriture WordPress: Réglages › Options d’écriture

Options de lecture

  • La page d’accueil affiche: La page d’accueil est la page principale de votre site, celle sur laquelle atterrissent les visiteurs arrivant via l’URL racine de votre site (ex.: http://votresite.com). Ici, deux possibilités s’offrent à vous: Soit afficher les derniers articles parus, ce qui se fait généralement dans le cas d’un blog, soit afficher une page personnalisée que vous aurez créée au préalable, choix qui s’impose si vous souhaitez afficher tout autre chose.

    Sachez que si vous choisissez cette deuxième option, vous devriez également créer une page répertoriant vos derniers articles, et la sélectionner dans la liste déroulante Page des articles.

  • Les pages du site doivent afficher au plus: Vous pouvez choisir le nombre maximum d’articles affichés sur les pages répertoriant la liste de tous vos articles (la page d’accueil par exemple si vous avez sélectionner l’option Les derniers articles juste au-dessus).

  • Les flux de syndication affichent les derniers: Pareil que pour l’option ci-dessus, mais pour le flux RSS. Ce flux recense tous vos articles et permet à vos lecteurs de se tenir au courant des dernières mises à jour de votre site. Il n’est pas capital d’en savoir davantage sur le RSS mais si cela vous intéresse, allez voir par ici.

  • Pour chaque publication d’un flux, fournir: Cette option permet de choisir soit d’afficher l’article en entier soit un extrait dans le flux RSS. Sélectionnez L’extrait, c’est mieux.

  • Visibilité pour les moteurs de recherche: On conseille généralement de cocher cette case durant toute la période où le site est en phase de développement. Cette option indique aux différents « robots » de Google, Bing et autres moteurs de recherches qui viendront visiter votre site afin de pouvoir l’indexer, de ne pas le faire pour le moment.

    Plutôt que de cocher cette case, je vous conseille d’installer un plugin tel que Password Protected. Ces robots sont du genre susceptibles et n’aiment pas trop être traités de la sorte. C’est un peu comme aller en discothèque un samedi soir, et se voir refuser l’entrée par le videur. Ce n’est pas très agréable. Avec cette extension, ils penseront simplement que la boîte est fermée, et que donc personne ne s’amuse sans eux à l’intérieur.

Cliquez sur Enregistrer les modifications avant de passer à la section suivante.

  • IMAGE 23 Wordpress: Réglages › Options de lecture WordPress: Réglages › Options de lecture

Réglages de discussion

  • Réglages par défaut des articles: Les deux premières cases seront bénéfiques à votre référencement naturel sur les moteurs de recherche, vous pouvez donc les cocher. La troisième permet d’activer les commentaires sous vos articles (ce qui est un peu le but d’un blog), vous pouvez donc l’activer également.

  • Autres réglages des commentaires: Chacune des cases est assez explicite donc vous pouvez décider de les cocher ou non, mais si vous hésitez, je vous conseille de suivre l’exemple sur l’image qui illustre cette section.

  • M’envoyer un message lorsque: Vous pouvez ici choisir d’être notifié par email lorsqu’un nouveau commentaire est publié ou en attente de modération (selon l’option que vous aurez choisie juste en dessous).

  • Avant la publication d’un commentaire: Cochez la première case si vous souhaitez approuver un commentaire avant sa publication. La seconde permet de publier immédiatement le commentaire si son auteur a déjà été approuvé une première fois.

  • Modération de commentaires: Vous le verrez probablement et malheureusement bien assez tôt, les spam (messages à caractère publicitaire) sont une véritable plaie sur les blogs. Une des caractéristiques de ces messages indésirables est le nombre de liens qu’ils contiennent, souvent deux ou plus. Laissez donc cette première option sur 2 liens. Vous pouvez ajouter des mots-clés dans le champ texte qui se trouve juste en dessous. Si un commentaire contient l’un d’eux, il vous faudra le valider manuellement.

  • Liste noire pour les commentaires: Ce champ texte ici a une fonction similaire à celui qui se trouve juste au-dessus, sauf que dans ce cas-ci, les commentaires seront automatiquement mis à la corbeille.

  • Affichage des avatars: Cochez la case si vous souhaitez que l’avatar du commentateur s’affiche à côté de son nom d’utilisateur. S’il est enregistré sur le site Gravatar.com, ce sera cette image qui sera utilisée.

  • Classement maximal: Gravatar est un service gratuit permettant à tous d’utiliser le même avatar (image qui illustre votre profil) sur tous les sites Web compatibles. Lorsqu’un utilisateur upload une image, on lui demande si elle est toute publique ou non. Ce choix est divisé en 4 catégories:

    • G = Visibles par tous.
    • PG = Possiblement offensants, réservés normalement aux personnes de 13 ans et plus.
    • R = Réservés aux personnes de plus de 17 ans.
    • X = Réservés aux adultes.

    Vous pouvez donc choisir ici le niveau de maturité des avatars qui seront affichés sur votre blog.

  • Avatar par défaut: Si le commentateur n’a pas de Gravatar, vous pouvez choisir quelle image sera affichée à la place.

Cliquez sur Enregistrer les modifications avant de passer à la section suivante.

  • IMAGE 24 Wordpress: Réglages › discussion WordPress: Réglages › discussion
  • IMAGE 25 Wordpress: Réglages › discussion WordPress: Réglages › discussion

Réglages des médias

  • Tailles des images : Lorsque vous ajoutez une image sur WordPress, celle-ci est automatiquement redimensionnée et enregistrée en trois tailles supplémentaires. Ces miniatures sont utilisées afin d’optimiser leur affichage et d’accélérer le chargement des pages qui composent votre site. 3 est un nombre minimum, car beaucoup de thèmes ajoutent d’autres tailles encore, toujours dans un but d’efficacité. La plupart de ces thèmes prennent en compte la taille par défaut des miniatures WP donc, si vous ne savez pas trop quelles tailles choisir, laissez les valeurs par défaut.

    Si vous cochez la case Recadrer les images, elles seront alors tronquées pour atteindre exactement les dimensions voulues.

  • Envoi de fichiers: Cochez la case. Vos images seront alors placées dans des dossiers hiérarchisés selon le mois et de l’année de leur ajout. Ce sera mieux si vous voulez les retrouver facilement dans le dossier Uploads de WordPress.

Cliquez sur Enregistrer les modifications avant de passer à la section suivante.

  • IMAGE 26 Wordpress: Réglages › médias WordPress: Réglages › médias

Réglages des permaliens

  • Réglages les plus courants: Vous pouvez personnaliser l’URL, ou l’adresse Web, des différentes pages de votre site. Sélectionnez juste l’option Titre de la publication. Le titre de votre article ou de votre page sera alors utilisé comme élément de cette URL. Si par exemple ce titre est comment photographier les oiseaux ?, l’adresse Web sera http://votresite.com/comment-photographier-les-oiseaux/. Alors, « Pourquoi celui-ci plutôt qu’un autre ? » me direz-vous. Et je vous répondrai simplement que c’est clair, explicite et que c’est bon pour votre référencement naturel.

    Si vous avez plusieurs catégories, vous pouvez très bien opter pour une URL qui inclurait le nom de chacune d’elle. Pour cela, sélectionnez l’option Structure personnalisée, puis indiquez /%category%/%postname%/ dans le champ texte juste à côté. Si votre article est répertorié dans la catégorie Photographie par exemple, son URL sera alors: http://votresite.com/photographie/comment-photographier-les-oiseaux/.

    Attention de bien valider cette option AVANT de commencer à publier vos articles. Si vous la modifiez alors que vous en avez déjà publié plusieurs, les anciennes URL déjà répertoriées sur les différents moteurs de recherche mèneront à une page erreur 404. Monsieur Google et son armée de robots n’aiment pas ça et c’est donc très mauvais pour votre référencement.

  • Facultatif: Ces deux options vous donnent la possibilité de modifier le préfixe utilisé pour les URIs de catégories et d’étiquettes [Tags]. Par défaut, l’URL des pages catégories est http://votresite.com/CATEGORY/. Si vous souhaitez donc modifier le préfixe category, il vous suffit d’indiquer le nouveau terme dans le champ texte. Si vous voulez plus d’infos, c’est par ici.

Cliquez sur Enregistrer les modifications avant de passer à la section suivante.

  • IMAGE 27 Wordpress: Réglages › permaliens WordPress: Réglages › permaliens

Réglages de confidentialité

  • Sélectionner une page de politique de confidentialité: Si vous avez une page qui concerne la politique de confidentialité de votre site/blog, sélectionnez-la dans la liste déroulante. Sinon, cliquez sur Créer une nouvelle page pour la créer. Si vous recueillez des renseignements sur les visiteurs de votre site via les cookies ou un formulaire d’enregistrement, ce document est requis par la loi dans de nombreux pays. À vous de voir donc mais si vous avez un doute, faite une recherche pour savoir si c’est le cas chez vous.

Cliquez sur Enregistrer les modifications.

  • IMAGE 28 Wordpress: Réglages › confidentialité WordPress: Réglages › confidentialité

Nous arrivons à la fin de cette première partie où nous avons vu comment installer WordPress et comment le configurer correctement. Dans la deuxième partie, nous allons voir comment personnaliser l’aspect de votre blog et ensuite comment publier vos premiers articles.

Le guide pratique pour créer votre blog/site web avec WordPress - Partie 2
Le Guide Pratique pour Créer Votre Site Web avec WordPress – Partie 2

Voici la seconde partie de ce guide expliquant comment créer votre site Web ou votre blog avec WordPress. Après l’avoir installé et configuré, voyons à présent comment personnaliser WordPress et comment publier vos premières pages et articles. Voilà le programme:...

Cet article ne demande qu'à être complété ou amélioré grâce à votre aide. N'hésitez donc pas à laisser un commentaire plus bas si vous avez une question, une remarque pertinente, un retour d'expérience, des infos complémentaires ou repéré une quelconque erreur.Lire les commentaires

Partager

Laissez un commentaire

Vous pouvez également ou vous inscrire pour commenter

Ce site est hébergé par GreenGeeks,
un service garanti 300% énergie verte.

Dans les commentaires vous pouvez ajouter non seulement du texte mais également des éléménts tels que:


Merci de rester courtois et respectueux envers les autres, et cela en toute circonstance. Il y a assez de haine dans ce monde de brutes, et nous ne sommes pas sur Facebook ni sur Twitter. Aucun manque de respect ou insulte ne sera toléré. Gardez à l'esprit que vous êtes légalement responbsable de tout ce que vous publiez sur notre site. Merci à vous.

Feedback