Comment Trouver un Nom qui Claque pour Votre Business?

Trouver le nom parfait pour votre projet, entreprise et site Internet, n’est pas si évident qu’il n’y parait. Voici une méthode efficace pour y parvenir sans vous arracher les cheveux.

Google, Apple, Nike, IKEA… il existe une multitude de marques dont le nom est gravé dans notre mémoire. Atteindre ne fut-ce qu’une fraction de cette notoriété est le rêve de chaque jeune entrepreneur.

une célébrité se fait prendre en photo

Bien entendu, l’énorme travail de communication des équipes de marketing ainsi que des budgets colossaux alloués dans des campagnes publicitaires ayant inondé le monde durant des décennies y ont largement contribué. Il n’en n’est pas moins vrai que le nom que ces compagnies ont choisi fut parfois déterminant dans leur succès.

Nom de business et nom de domaine

Tout au long de cet article je parlerai de nom de domaine, nom de business, nom d’entreprise, nom de projet, etc. Il y a bien entendu des différences notables, mais ils sont étroitement liés, et c’est pour cela que je ne ferai pas de distinction entre eux. Je part du principe, pour une question de simplicité, que vous utilisez le même pour l’un et l’autre. Gardez juste à l’esprit que :

  • Le nom de business: C’est le nom légal (aux yeux de la loi) que vous donnerez à votre entreprise, produit ou service. Même s’il n’est encore qu’à l’état de projet, il vous faudra probablement l’officialiser à un moment ou un autre.
  • Le nom de domaine: Ce sera celui qui servira d’adresse ou de lien vers votre site Web (ex : monentreprise.com, projetgenial.fr).

Quelles sont les caractéristiques des noms à succès ?

Voyons quelques-uns des signes distinctifs communs à certains noms de marques célèbres. Même s’il n’existe aucune règle stricte dans ce domaine, identifier ces signes peut s’avérer utile pour comprendre le mécanisme et la logique utilisés par ceux qui les ont trouvés.

  • Court: Cette première caractéristique semble évidente. Les noms longs et célèbres ne sont pas nombreux. Ce sont souvent des noms de famille ou plusieurs mots mis bout à bout. Mais l’idéal est que plus c’est court et plus ce sera facile à retenir.

  • Facile à lire: L’autre particularité importante est qu’il doit être simple à lire pour pouvoir être facilement mémorisable. Il s’agit donc de trouver un nom qui glisse sur la langue et soit agréable à l’oreille. Un nom contenant deux ou trois syllabes me parait optimal.

    Évitez aussi d’utiliser une trop grande majorité de consones ou de voyelles. L’équilibre ici est préférable (mais pas impératif). Un nom dont l’orthographe est trop complexe sera non seulement difficile à retenir, mais risque de perturber le puissant pouvoir du bouche-à-oreille.

  • Évocateur: Vous pouvez opter pour un nom évocateur, contenant un ou deux mots indiquant le type de produit ou service que propose votre société. Par exemple, on devine aisément que Burger King ne vend pas des crèmes anti-âge et que T-mobile n’est pas un fabriquant de boules de pétanques.

    Attention cependant, si vous avez l’ambition de diversifier vos activités dans un avenir proche ou lointain, car vous risquez de vous retrouver avec un nom qui n’aura plus rien avoir avec les produits/services que vous proposez. C’est pour cette raison que beaucoup de marques ne le font pas. Saviez-vous par exemple que, à leurs débuts, Samsung exportait du poisson séché, que Nintendo vendait des cartes à jouer ou encore que Lamborghini ne construisait que des… tracteurs ?

  • Racontant une histoire: Ce nom peut aussi être simplement lié à votre histoire personnelle ou à celle de l’entreprise que vous avez créée. L’exemple le plus emblématique est probablement celui de Apple (d’après la légende, la pomme était le fruit préféré de Steve Jobs). En tout cas, qu’elles soient vraies ou pure légende urbaine, les gens adorent les histoires, surtout celles qui finissent bien.

Pourquoi ce n’est pas si facile ?

Auparavant, trouver le nom de son entreprise était souvent assez simple. On réfléchissait quelques minutes et ce nom apparaissait soudainement dans notre esprit, comme une évidence. Mais les choses ont changé depuis l’apparition d’Internet, et surtout celui des domainers (ou investisseurs de domaines), ces professionnels qui achètent des noms de domaine en masse dans le but de les revendre avec un bénéfice parfois très important.

Résultat, la plupart des noms communs ainsi que leurs variantes et combinaisons ne vous seront accessibles que si vous avez les moyens de vous les offrir. Les prix varient selon différents facteurs (popularité de niche, potentiel…), et démarrent généralement de quelques centaines d’euros à plusieurs dizaines, voire centaines de milliers d’euros.

Une petite fille pas très contente

Message personnel aux domainers qui passeraient par là 😉

Petite anecdote

Lorsque l’idée de ce site à germée dans mon esprit, le premier nom qui m’est apparu était MakeMoney.com. Je suis donc allé vérifier sur un site d’enregistrement de noms de domaine. N’étant pas naïf, je me doutais que ce nom serait soit déjà pris, soit mis en vente pour un prix exorbitant.

Et c’est là que, après s’être décrochée de ma tête, ma mâchoire a fait un bruit de vaisselle cassée en percutant le sol. Huit… millions… d’euros… 8.229.126,46€ pour être précis (mais le renouvellement annuel ne coûte que 9,99€ 👍😂). Bon, là c’est un cas extrême, mais si vous comptiez par exemple ouvrir une boutique de fringues en ligne et l’appeler clotheshop.com, autant vous préparer au choc ($4.500, je suis allé vérifier).

prix pour l'achat du nom de domaine makemoney.com

Il faudra vous assurer aussi que le nom que vous avez choisi n’est pas déjà déposé et qu’il n’appartient donc pas à quelqu’un d’autre. Il existe pour cela des outils de recherche simples tels que inpi.fr ou tmdn.org. Je vous conseille vivement de vérifier car en cas d’usurpation constatée, les sanctions peuvent être très lourdes.

Les bonnes questions à vous poser

  • Quelle langue ?: L’anglais semble être un choix évident, non seulement parce que c’est la langue la plus parlée (et la mieux comprise) à travers le monde, mais c’est surtout celle de la communication internationale par excellence. Cependant, cela ne signifie pas qu’il soit le meilleur dans votre cas. Certaines langues ont une réelle influence sur la perception que l’on a d’une marque.

    Par exemple, L’Oréal, Cartier, Gucci ou Armani ont certainement choisi de manière intentionnelle un nom très français ou italien puisque ces pays symbolisent assez bien le luxe et l’élégance dans l’imaginaire collectif. D’autres tels que Honda, Toyota, Bosch ou Siemens, évoqueront la robustesse, la fiabilité et la qualité de fabrication qui ont fait la réputation de tout ce qui est produit au Japon et en Allemagne.

    Enfin, de manière plus pragmatique, vous pouvez très bien choisir un nom dans une langue autre que l’anglais car vous ne souhaitez vous adresser qu’à ceux parlant cette langue. Il sera plus efficace pour une société de nettoyage de bureau de s’appeler nettoyage-bureau.fr, si elle n’opère que dans la région de Poitiers, plutôt que clean-office.com, par exemple. Si votre cible est très localisée et ne parle qu’une seule langue, ce n’est probablement pas la peine de chercher à vous Internationaliser.

    Mais au-delà de la langue, c’est surtout l’utilisation de l’alphabet latin qui est recommandée. Il y a différentes raisons à cela, notamment parce que cet alphabet offre une grande clarté autant au niveau de l’orthographe que de la prononciation, mais aussi car il dégage une certaine élégance intemporelle. Même les marques asiatiques latinisent leur nom (Alibaba, Yamaha, Samsung…). L’utilisation d’un alphabet autre que latin est possible, mais peut être pénalisant au niveau SEO.

  • Quelle extension de domaine ?: Le choix ici semble assez simple. Si votre projet est commercial ou d’envergure internationale, vous pouvez opter pour le .com. Autrement, le .fr, .be, .ch ou toute autre extension de domaine relative à votre chère patrie fera très bien l’affaire.

    Je vous conseillerai néanmoins fortement de prendre les 2. Soyez certain que dès que votre site .fr ou autre commencera à avoir un peu de notoriété, un petit malin s’empressera de prendre le .com, soit pour tenter de faire pareil que vous, soit pour vous le revendre bien plus cher le jour où vous vous rendrez compte que finalement vous en avez besoin. Pour un coût situé entre 10 et 20 euros par an, ce n’est pas la peine de prendre ce risque. Pareil si vous comptez proposer votre site Internet en d’autres langues plus tard. Faites-le tant qu’il est encore temps.

SEO ?

Le SEO (pour search engine optimisation ou optimisation pour les moteurs de recherche) peut être un élément très important dans le choix d’un nom de business. Étant un sujet assez vaste que je ne peux aborder en détails ici, sachez tout de même que si vous arrivez à glisser un ou deux mots-clés dans ce nom, cela peut booster votre position sur Google, Bing ou Yahoo, par exemple.

Attention toutefois de ne pas être trop précis si vous envisagez d’étendre votre secteur d’activité plus tard, comme je l’ai déjà expliqué plus haut. Si par exemple vous avez choisi purboeuf.fr comme nom de domaine, il vous sera assez compliqué d’y proposer des poduits vegan.

Quelles sont les principales extensions de domaines ?

  • .com: C’est le Saint Graal des extensions, celle qui est le plus massivement utilisée à travers le monde. Attribuée à l’origine aux entreprises commerciales, elle est devenue presque incontournable à tous projets ayant un minimum d’ambition.

  • .net: Originellement destiné exclusivement aux fournisseurs d’accès Internet ou d’infrastructures réseau, celui-ci est devenu une alternative au .com, évoquant des domaines tels que les technologies et services liés à Internet.

  • .org: Cette extension s’adresse aux organisations sans but lucratif, ONG, partis politiques et communautés diverses.

  • .fr, .be, .es, .pt, .it, .nl, .de, .co.uk, etc.: Celles-ci sont spécifiques à chaque pays du monde. Il en existe plus de 200 (oui, plus que le nombre de pays reconnus par les Nations Unies).

  • .io, .ly, .me, .us, .is, etc.: Également relatives à des pays, celles-ci sont utilisé notamment par de nombreuses start-ups pour ajouter un effet créatif à leur nom de domaine.

La méthode efficace pour trouver le nom de business idéal

Voici donc la méthode que j’utilise lorsque je dois trouver un nom de business. Elle se passe en 3 phases et n’est pas bien compliquée. C’est même un jeu d’enfant, comme vous allez le voir.

  • 1Définissez une liste de mots ayant un rapport avec votre projet, entreprise, produit ou service et ajoutez-y des adjectifs, couleurs, onomatopées ou autres, ayant une connotation positive. Indiquez tout ce qui vous passe par la tête et donnez-vous quelques jours pour rédiger cette liste. Il ne sert à rien de vous précipiter. Ce nom sera, je vous le souhaite, l’élément qui définira votre business durant des siècles. Prenez donc le temps nécessaire.

  • 2C’est certainement la partie la plus fun. Vous allez sélectionner un ou deux mots et tenter de jouer avec, un peu comme on le fait avec des LEGO. Le but est de mélanger, manipuler, combiner, imbriquer et recomposer tout cela afin d’obtenir un mot de 2 ou 3 syllabes, que j’appellerai le mot de base, et qui servira donc de base à l’étape suivante.

  • 3Dans cette partie, nous allons utiliser quelques astuces afin de rendre ce mot de base vraiment unique. Mais si vous avez déjà trouvé le nom qui vous convient dès l’étape 2, vous pouvez directement passer à la dernière.

    • Utiliser des préfixes et suffixes: Cette première astuce consiste à ajouter entre une et quatre lettres avant ou après le mot de base. Je vous propose ici quelques exemples de lettre ou syllabes, mais vous pouvez ajouter ici tout ce qui est court et résonne bien à l’oreille :

      b – be – go – get – u – you – hi – neo – new – my – me – ez – fly – top – pro – free – io – is – eo – ea – oo – ix – ia – me – ify – eus – etis – ize – ly – sy – it – ie – ora – ero – ium – bl – ous – ing – ee – py – r -now – zilla – lo

      Exemples : Spotify, Pinterest, GoDaddy, Deliveroo, Fiverr.

      Si vous en voulez plus, ce site en répertorie près de 5.000 !

    • Supprimer une lettre: Le fait de simplement enlever une lettre au mot de base peut parfois dévoiler un nom intéressant. Supprimez une voyelle de préférence, mais ça vaut la peine peut-être d’essayer avec une consonne également.

      Quelques exemples célèbres et qui sonnent plutôt pas mal : Flickr, Scribd, Tumblr, Xtreme…

    • Substituer une lettre par une autre: Cette technique assez simple consiste à remplacer une lettre par une autre ayant une consonnance similaire. Par exemple remplacer le mot key par ki, kii, kee ou ky, mais ça fonctionne aussi avec les lettres C/S/Z ou C/K/Q

      Exemples : Cingular, Embarq.

    • Jouer avec les extensions de domaine: Je vous parlais plus haut des extensions de domaines telles que .io, .ly, .me, .us, .is, ect. Une façon originale de trouver votre nom d’entreprise est de jouer avec des mots s’associant parfaitement avec elles.

      Quelques exemples : grizz.ly, radi.us, flem.me, cigar.io, sush.is.

  • 4Maintenant que vous avez trouvé un nom qui vous plait, il ne vous reste plus qu’à vérifier s’il n’est pas déjà déposé et que l’extension de domaine que vous souhaitez est disponible. Et si ce n’est pas le cas, ne perdez pas courage et reprenez à l’étape 2.

Que faire si le nom de domaine n’est pas disponible ?

Dans ce cas, mon conseil est simple : trouvez-en un autre. Même s’il est disponible en locale (.fr, .be, .ch, etc.) mais pas en .com, ou l’inverse, changez-en. J’imagine très bien votre désarroi, vous avez probablement passé des heures à le trouver et il semble tellement parfait… j’ai vécu cela et c’est parfois très frustrant.

un homme triste

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles je vous conseille de l’oublier. D’abord parce qu’il est possible que ce nom de domaine mène vers un site actif et dans ce cas, vous prenez plusieurs risques. Celui que ceux qui vous cherchent atterrissent sur l’autre (l’inverse est également vrai), de vous faire accuser de plagiat, de souffrir de l’éventuelle mauvaise réputation de l’autre site, d’être pénalisé au niveau du référencement sur les différents moteurs de recherche, etc.

Ensuite, même si cette adresse ne mène nulle part, vous ne savez rien de son passé. Peut-être a-t-e elle été blacklistée car ayant servie à diffuser des spams ou des virus ? Et si c’est le cas, vous aurez très difficile à vous positionner convenablement sur Google, Bing, Yahoo, etc.

Oubliez aussi le recours à l’ajout de point, de tiret, de trait-bas ( _ ou underscore ) ou même de changer pour une extension de secours telle que .net ou .info. Vous risquez de perdre une partie importante de votre trafique au profit de l’autre site. Non, sérieusement, lancer un nouveau projet n’est vraiment pas simple aujourd’hui, si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté, je vous recommande donc fortement de prendre le nom.com + l’extension locale dont vous avez besoin (ex : nom.fr). Vous ne devez pas nécessairement toutes les utiliser, mais au moins elles seront à vous.

Voilà mon conseil donc. Maintenant, libre à vous de ne pas le suivre, bien sûr. Et si vous souhaitez entrer en contact avec le propriétaire du nom de domaine que vous convoitez, vous pouvez tenter une recherche sur who.is. Je tenais simplement à vous donner toutes les informations nécessaires afin que vous puissiez décider en toute connaissance de cause.

Exemple pratique

Afin d’illustrer la méthode que je viens de vous exposer, laissez-moi vous montrer rapidement comment j’ai procédé pour trouver le nom de ce site. Je vous le résume vite fait car en vrai ça m’a pris des jours.

  • J’ai donc tout d’abord établi une liste de mots-clés relatifs au concept du site : money – idea – energy – switch – switcher – search – seek – seeker – make – makemoney – shift – shifter

  • J’ai créé une autre liste avec quelques mots courts que je trouvais agréable et pouvant être complémentaire à la première : easy – zen – cool – keen – fine – true – super – wise – good – on – sweet – energy

  • J’aimais bien la manière dont résonnait le mot sweet (doux) et surtout le symbolisme du mot switch qui évoque le changement et le passage à autre chose.

    Sweet, seek, switch… Sweekr est donc la recherche du changement en douceur 😊. La lettre R à la fin, c’est juste pour souligner l’intentionnalité (eur comme voyageur, interrupteur, instituteur, etc.).

Quelques outils pour vous aider

Il existe pas mal d’outils gratuits sur le Web qui vous aideront à trouver le nom idéal. Voici une liste de ceux que je préfère :

  • panabee.com: Panabee est vraiment un site génial. Indiquez-lui deux des mots de votre liste et il vous proposera une série de noms en utilisant notamment les astuces dont je viens de vous parler. À essayer d’urgence.

  • nameboy.com: Vous soumettez deux mots clés et il vous affichera une liste de noms en vous indiquant leur disponibilité en .com.

  • wordoid.com: Encore un excellent outil ! Le fonctionnement est le même sauf que vous disposerez ici de plusieurs options très utiles tels que le choix de la langue, le nombre de lettre contenue dans le nom, le choix d’une combinaison de lettres contenue dans le nom, etc.

Conclusion

Voilà, vous êtes maintenant paré à trouver un nom fantastique pour votre non moins fantastique projet ! Il ne vous reste plus qu’à vous y mettre sérieusement. Partez d’une liste de mots-clés relatifs à votre business, jouez avec comme au LEGO en utilisant les astuces dont je vous ai parlé, trouvez un nom assez court (2 ou 3 syllabes max), et assurez-vous qu’il n’est pas déjà déposé et que le nom de domaine soit disponible en .com et autres.

Cet article ne demande qu'à être complété ou amélioré grâce à votre aide. N'hésitez donc pas à laisser un commentaire plus bas si vous avez une question, une remarque pertinente, un retour d'expérience, des infos complémentaires ou repéré une quelconque erreur.Lire les commentaires

Partager

2 commentaires

Laissez un commentaire

Vous pouvez également ou vous inscrire pour commenter

Ce site est hébergé par GreenGeeks,
un service garanti 300% énergie verte.

Dans les commentaires vous pouvez ajouter non seulement du texte mais également des éléménts tels que:


Merci de rester courtois et respectueux envers les autres, et cela en toute circonstance. Il y a assez de haine dans ce monde de brutes, et nous ne sommes pas sur Facebook ni sur Twitter. Aucun manque de respect ou insulte ne sera toléré. Gardez à l'esprit que vous êtes légalement responbsable de tout ce que vous publiez sur notre site. Merci à vous.

Feedback