Comment Rédiger un Excellent Article de Blog en 4 Étapes Simples?

Quelle angoisse! Avez-vous déjà été confronté à cette impression désagréable d’avoir la tête aussi désespérément vide que cette page blanche sur laquelle vous essayez d’écrire votre premier et génialissime article? Rassurez-vous, c’est arrivé à la plupart de ceux qui ont un jour décidé d’écrire. Et comme j’ai un peu de pratique maintenant, je vais partager avec vous ma méthode ainsi que quelques précieuses astuces pour vous aider dans cette tâche.

Si vous n’avez encore jamais écrit aucun article, vous allez très vite comprendre ce qu’est le syndrome de la page blanche.

La première fois que j’ai ouvert un document Word vierge pour écrire mon premier papier, j’avoue que je n’en menais pas large. Blanche, cette page elle l’est restée pendant plusieurs minutes avant que je ne me décide à écrire une première ligne… que j’ai effacée aussitôt. Puis, nouvelle ligne, qui n’a tenu que quelques secondes de plus que la précédente avant que je ne la supprime à son tour.

Ces lignes éphémères se sont ainsi succédées comme cela pendant plusieurs minutes, jusqu’à ce que je me rende compte que cette méthode n’en était en fait pas une. Et puis, en réfléchissant, j’ai trouvé une autre approche qui s’est avérée bien plus efficace.

Giphy

La bonne Ma méthode

Voici donc ma méthode pour écrire des articles de blog, étape par étape. Je ne sais pas si c’est la meilleure, ou même si certains d’autres font pareil mais voilà comment cela marche pour moi.

1Réfléchir et prendre des notes

N’attendez pas de vous retrouver devant votre page vierge pour commencer à réfléchir sur ce que vous allez y mettre. C’est le genre de chose qui se prépare à l’avance alors songez à prendre des notes dès que cette idée commence à germer dans votre esprit.

Sortez faire une balade au grand air ou tout autre endroit propice à la réflexion, cela vous aidera à mieux vous concentrer, vous verrez.

Prenez des notes! Je n’insisterai jamais assez sur ce point car il n’y a rien de plus volatile qu’une idée. Je suis certain qu’il vous est déjà arrivé d’avoir quelque chose en tête qui, à cause d’une simple distraction de quelques secondes, s’est vaporisée à tout jamais. Nous avons la chance d’avoir en poche un concentré de technologie capable de prendre des notes écrites ou vocales (avec Evernote ou Gnotes par exemple), alors ayez ce réflexe dès le départ. Et pour les technophobes, un cahier et un stylo feront l’affaire.

N’essayez pas de construire des phrases, ne prêtez pas attention à la structure, la grammaire ni même à l’orthographe dans un premier temps. Ce qui compte ici c’est de vider ce coin de votre cerveau qui contient tout ce que vous savez ou même croyez savoir sur ce sujet. Vous vérifierez plus tard. Ce n’est que lorsque ce coin sera vide que vous pourrez passer à l’étape suivante.

2Vérifier les informations et virer ce qui n’est pas pertinent

Faites des recherches Google pour vérifier les informations que vous avez notées lors de l’étape précédente. Ne vérifiez pas que ce que vous avez classé comme étant potentiellement faux, mais toutes les infos ou données sur lesquelles vous auriez le moindre doute.

Le Web regorge d’articles traitant de sujets très divers et c’est ce qui en fait sa richesse. Le problème est que certains d’entre eux contiennent des infos parfois approximatives, contradictoires voire carrément fausses. La faute à ces auteurs qui, par manque de temps ou de rigueur, par ignorance ou plus simplement par flemme, ne s’embarrassent pas avec ce genre de détails. Si vous souhaitez fidéliser vos lecteurs, ne tombez pas dans ce travers et vérifiez toujours ce que vous écrivez.

3Compléter les infos

Là, vous avez déjà normalement une bonne base pour commencer mais avant cela, vous allez d’abord retourner sur Google pour cette fois rechercher toute information complémentaire qui vous aurait échappée et serait susceptible de compléter votre article. Pas la peine d’y passer des heures, relevez ce qui vous parait pertinent et ajouter cela dans votre document.

Inutile de vous dire qu’il est impératif de ne pas copier/coller ne fut-ce qu’une partie de ce que vous avez lu ailleurs. Ce n’est pas très éthique et votre référencement en sera pénalisé (Les robots de Google ont horreur des tricheurs). Vous pouvez vous en inspirer mais utilisez vos propres mots et surtout n’omettez pas de citer vos sources!

4Structurer vos articles

Maintenant que vous avez de la matière première, vous pouvez commencer à lui donner une forme. Commencez par regrouper tout cela par section: Ce qui fera partie de l’introduction, de tel ou tel paragraphe, de la conclusion, etc. Une fois terminé vous allez enfin pourvoir passer à la phase rédactionnelle.

Publier un article sur WordPress Mise en page de votre article sur WordPress, par exemple. Source: MaxPixel

Comment structurer vos articles

Voici comment structurer vos articles de blog et mes petits conseils qui vont avec.

Le titre

Choisissez-le soigneusement car pour être efficace, il doit bien entendu inciter au clic donc trouvez-en un à la fois évocateur et qui suscite la curiosité du lecteur.

Quelques techniques éprouvées pour vous aider à trouver le titre parfait

  • Évitez les titres trop longs: Du moins, quand c’est possible. Certaines études le démontrent, les titres courts sont ceux qui ont le plus de succès. Ce n’est pas une règle absolue mais tenez-en compte. Sachez aussi que Google n’affiche que les 60 premiers caractères du titre dans sa page de résultats de recherche.

  • Ne soyez pas trop racoleur: Évitez les phrases du genre Une méthode extraordinaire et incroyablement simple pour aller sur la Lune en 10 minutes. Même si effectivement cela pique la curiosité, les gens ont horreur qu’on les prenne pour des crétins. Votre titre doit promettre quelque chose de réaliste. Là encore, c’est votre crédibilité qui est en jeu.

  • Utilisez des mots déclencheurs: Certains mots ont un réel pouvoir d’attraction sur les individus. C’est ce qu’on appelle les trigger words ou mots déclencheurs. Utilisez-les, mais sans en abuser. Quelques exemples: nouveau, gratuit, facile, vous, solution, réussir, preuve, secret, plus, jamais, imaginer, etc… La liste est longue.

  • Posez une question: Formulez le titre sous forme de question quand c’est possible. D’abord parce que c’est souvent sous cette forme que les internautes lancent une recherche sur le Web et donc qu’il y a des chances pour que ce soit précisément celle que vous aurez choisi pour titre, et puis aussi parce qu’une question suscite souvent l’envie de connaitre la réponse.

  • Établissez des listes: Les chiffres se repèrent plus facilement sur les pages de résultats de Google. Utiliser des titres tels que XX moyens de…, XX trucs pour… ou Faire ceci en XX étapes sont dès lors de véritables aimants à clic. Cette classification donnera en plus le sentiment à l’internaute d’avoir plus de chance de trouver ce qu’il cherche.

L’image de couverture

Après le titre, c’est le deuxième élément qui incitera vos lecteurs à lire votre article. Choisissez-en une qui attirera le regard et ayant un rapport avec le sujet. L’image est là pour appuyer le titre et donner une indication supplémentaire sur le contenu de l’article. Optimisez sa taille et sa compression pour qu’elle se charge rapidement dans le navigateur. Il existe des outils gratuits sur le Web pour cela.

Une introduction

80% des internautes ne liront pas l’intégralité de vos articles. Désolé de vous l’apprendre d’une manière aussi brutale. Par contre, ils seront beaucoup plus nombreux à en lire les premières lignes donc à vous de leur donner l’envie de continue. Commencez tout de suite par quelque chose de pertinent qui accrochera le lecteur: Une citation, de l’humour, une info surprenante, une façon de l’impliquer, etc… Quelques lignes suffisent.

Une table des matières

Comme je le disais plus haut, les lecteurs ont rarement la patience ou le temps de lire les articles dans leur entièreté, surtout s’ils sont assez long. Facilitez-leur la tâche en ajoutant un petit sommaire en début d’article (juste après l’introduction pour qu’ils la lisent d’abord), ce qui leur permettra de sauter directement au paragraphe qui les intéressent.

Le cœur du sujet

Avant tout, aérez vos articles! Dès que je me retrouve devant un bloc de texte monolithique, je suffoque et fuis sur le champ. Épargnez donc les crises de claustrophobie à vos lecteurs, divisez vos articles en paragraphes, ajoutez un titre à chaque nouvelle section (ceux qui serviront de lien au sommaire que j’évoque plus haut), insérez des images, des listes à puces, des encadrés sur fond colorés, etc. bref, tout ce qui peut briser la monotonie lors de la lecture.

Structurez vos phrases de manière cohérente, faite attention à l’orthographe, la grammaire et la conjugaison, évitez les répétitions de certains mots en ayant recours aux synonymes, tâchez de garder le même style d’écriture pour tous vos articles et décidez dès le départ du ton que vous allez adopter. Ce dernier point est important et dépend essentiellement du type de lecteurs que vous ciblez. Qu’il soit formel, décontracté, académique, humoristique, impertinent, voire grossier… réfléchissez bien au ton qui sera le plus adéquat pour votre lectorat.

Gardez à l’esprit que votre blog sera lu aussi bien par des néophytes que par des spécialistes du sujet dont vous parlez. Adressez-vous d’abord aux premiers en évitant les termes trop techniques, les explications alambiquées et les définitions interminables. Soyez fluide, simple et compréhensible par tous.

Soyez concis. Rien de plus désagréable que de lire un texte où l’on sent que l’auteur tourne autour du pot, enjolive ou cherche à attendre un certain nombre de mots pour terminer son article.

Bien entendu, ces derniers conseils ne s’appliquent pas pour certains contenus (poésie, narration d’une histoire, etc.). À vous de voir ce qui est pertinent ou non, selon le thème de votre blog.

Les images

Je vous en parlais un peu plus haut, les images servent à aérer votre article mais elles sont aussi un moyen d’illustrer vos propos, de démontrer une vérité, d’appuyer une explication, etc. Ajoutez éventuellement un court commentaire en-dessous et n’oubliez pas de citer sa source si nécessaire.

Un chat mignon caché dans un sac Une image pour illustrer mon propos… voilà voilà 😋
Photo de Tran Mau Tri Tam, sur Unsplash

La conclusion

Pas mal de lecteurs sauteront directement à la conclusion pour gagner du temps, libre à vous donc de commencer par un rapide récapitulatif de ce qui a été dit. Vous pouvez également en profiter pour clarifier certains points, proposer des liens vers d’autres articles de votre blog, prodiguer vos derniers conseils ou encore proposer la lecture d’un livre ou d’un autre blog. Quoi qu’il en soit, tâchez de faire court et évitez l’ajout d’image ici.

Les sources et remerciements

C’est ici que vous mettrez vos sources éventuelles et les remerciements aux personnes ayant contribués à la rédaction de votre article. C’est important donc n’oubliez ni l’un ni l’autre.

Pour finir, relisez puis relisez encore. Ensuite, laissez reposer quelques heures au frigo, puis relisez une dernière fois, apportez les éventuelles corrections et publiez.

Quelles sont les meilleures solutions pour créer votre site web ?
Quelles Sont les Meilleures Solutions pour Créer Son Site Web?

Si vous avez besoin d’un site Internet, mais n’avez aucune connaissance technique et peu ou pas de budget, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Voyons quels sont les outils qui existent et lesquels sont les plus adaptés à votre projet. Voilà...

Comment faire quand on n’est pas un virtuose de la plume?

Il m’est arrivé parfois de lire des articles si captivants ou rédigés avec tant de génie, que j’ai juste eu envie de me pendre avec un élastique tellement je me sentais loin d’avoir ce talent. Puis, juste avant de glisser de la chaise sur laquelle reposait mon corps à moitié suspendu dans le vide, je me suis rappelé combien il est idiot de se comparer aux autres.

Heureusement, ce n’est pas parce que les œuvres de Michael Jackson, Hayao Miyazaki ou Jean-Claude Van Damme existent que nous ne pouvons apprécier celle d’artistes plus anonymes. En d’autres termes, nous ne pouvons pas tous être des virtuoses dans l’art que nous pratiquons mais cela ne veut pas dire pour autant que nous n’avons pas de talent.

Ne vous tracassez donc pas trop avec cette question. Si vous arrivez à rendre votre sujet un minimum intéressant, à écrire avec fluidité et cohérence, à ajouter une petite touche personnelle à vos articles (ex. de l’humour), soyez certains que vous trouverez votre publique. Et surtout, travaillez dur pour affuter cette part de sublime qui est en vous!

Conclusion

Bon, j’avoue, ça fait pas mal de choses à retenir mais vous verrez qu’à force de pratique, tout cela deviendra automatique.

Et si vous souhaitez progresser plus rapidement, lisez! Lire les articles de certains bloggeurs populaires (même sur d’autres thématiques), ainsi que des œuvres littéraires signées de grands auteurs (classiques ou contemporains) vous aideront à découvrir différents styles d’écriture et à trouver le vôtre, améliorer votre orthographe, apprendre des nouvelles choses, etc.

Allez, maintenant, au boulot!

Cet article ne demande qu'à être complété ou amélioré grâce à votre aide. N'hésitez donc pas à laisser un commentaire plus bas si vous avez une question, une remarque pertinente, un retour d'expérience, des infos complémentaires ou repéré une quelconque erreur.Lire les commentaires

Partager

2 commentaires

Laissez un commentaire

Vous pouvez également ou vous inscrire pour commenter

Ce site est hébergé par GreenGeeks,
un service garanti 300% énergie verte.

Dans les commentaires vous pouvez ajouter non seulement du texte mais également des éléménts tels que:


Merci de rester courtois et respectueux envers les autres, et cela en toute circonstance. Il y a assez de haine dans ce monde de brutes, et nous ne sommes pas sur Facebook ni sur Twitter. Aucun manque de respect ou insulte ne sera toléré. Gardez à l'esprit que vous êtes légalement responbsable de tout ce que vous publiez sur notre site. Merci à vous.

Feedback